Dossier manga - Arago
Sommaire

Publié le Jeudi, 10 April 2014


Graphisme et adaptation

 
 
Ceux qui ont aimé le travail graphique de l’auteur sur Darren Shan ne seront pas déçus de constater que Takahiro Arai n’a rien perdu de son talent. De manière naturelle, son trait s’est encore embelli et en adéquation avec les inspirations du mangaka, celui-ci se démarque d’un style purement « shônen » pour proposer un art à la frontière du dessin typiquement nippon et des éléments inspirés de la bande dessinée occidentale. Donner des exemples est chose difficile tant c’est une sensation globale qui se dégage des planches du manga et qui permet au lecteur de donner ce constat. Le dessin d'Arai, original, est toujours aussi saisissant. Une parfaite représentation du talent de l’auteur, c’est bien les couvertures du manga : Outre la coloration maitrisée, celles-ci présentent toutes les particularités du chara-design et constituent un atout pour séduire le potentiel lecteur.

Contrairement à Darren Shan, le manga est davantage amené à mettre en scène des séquences d’action purement explosives. Sur ses derniers opus, le titre vire même au nekketsu, ce qui n’est pas un mal tant ce parti-pris permet à l’auteur de s’exprimer graphiquement à travers des scènes de batailles dantesques à couper le souffle. Il subsiste néanmoins une limite : Novice dans de tels récits, Arai a parfois du mal à rendre ses scènes d’action lisibles, la clarté de la narration faisant défaut. Mais petit à petit, le mangaka s’affirme dans ce domaine, petit à petit. Tout est question d’expérience.

Arago a beau ne pas être la poule aux œufs d’or des éditions Pika, cela n’empêche pas l’éditeur de nous proposer une version française de qualité. D’abord, les volumes arborant le classique format PK3 possèdent une bonne impression et un papier de bonne facture, tenir l’objet en mains n’étant jamais un calvaire. La traduction ne souffre pas non plus de véritable lacune. Les termes spécifiques à la mythologie de l’œuvre sont respectés, Pika ayant fait un bon travail de renseignement avant de se lancer dans l’adaptation du titre. Un seul bémol subsiste par rapport au concept phare de l’histoire, les « talismans d’Erin » du tome 2 devenant les trésors d’Erin par la suite. Rien ne bien grave, mais cette coquille pourrait bien faire douter le lecteur.
  
  
    
    
    

Conclusion

 
 
Après l’excellent Darren Shan, Takahiro Arai ose Arago, un shônen d’action dans la catégorie « enquêtes surnaturelles », évoluant dans un cadre londonien prouvant l’amour de l’auteur pour le pays britannique. Classique dans sa forme, Arago n’est pourtant pas exempt de qualités entre son intrigue correctement bâtie et débouchant sur un final époustouflant, et des inspirations très appuyées et donnant une certaine fraîcheur à l’histoire. Il est évident que nous n’avons pas là le shônen qui redéfinira le genre mais à l’heure où le marché est inondé par ce type d’œuvre, Arago permet de changer d’horizon et proposer une histoire intéressante desservie par des concepts étonnants et des personnages attachants.
 
Il est à noter qu’après Darren Shan puis Arago, Takahiro Arai n’a pas quitté l’horizon européen pour ses histoires. Après l’Angleterre, le voilà légèrement descendu pour atterrir en… France ! Sa dernière œuvre en date n’est autre une adaptation des Misérables de Victor Hugo, une œuvre de la littérature importante qui, entre les mains de ce talentueux auteur japonais, pourrait dévoiler une facette moderne et intéressante de notre culture.
 
 
Dossier mis en ligne le 11/04/2014.
 
 
Fiche de la série : Arago
Fiche de la série vo : Arago vo
Fiche de l'auteur : Takahito Arai
  
  

Dossier réalisé par Takato


ARAGO © 2010 Takahiro ARAI / Shogakukan Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News