2019, une année riche en animation japonaise dans les cinémas français - Actualité manga
Dossier manga - 2019, une année riche en animation japonaise dans les cinémas français
Sommaire

Publié le Vendredi, 24 January 2020


Les enfants du temps, le cas Makoto Shinkai


Je sais, je sais que ce film est sorti en 2020, mais vu qu’il y a eu des avant-première en 2019, on va tricher un peu.
Je vais vous dresser le tableau tout de suite : je suis loin d’être une fan de Makoto Shinkai. Le phénomène autour de « Your Name » m’avait laissé de marbre, même plutôt sidérée vu l’ampleur de la chose pour, ce qui me semble toujours être, pas grand chose.
Mais j’ai ensuite vu la bande-annonce des « Enfants du temps » et j’ai eu un regain d’espoir. Enfin allais-je comprendre l’engouement des gens pour ce réalisateur ! Enfin je pourrais m’enthousiasmer du génie de Makoto Shinkai.
Et bah c’est loupé. Et VRAIMENT loupé. D’ailleurs, j’ai préféré « Your Name » a celui-ci, et je vais vous expliquer pourquoi.





En fait, je l’ai su dès la première phrase du personnage principal. Aux premiers mots qu’il a prononcés, au choix du seiyuu, j’ai su que je m’étais fourvoyée. Je ne pourrais pas l’expliquer de manière logique, simplement un constat glacial. Qui s’est confirmé par la suite.
Les personnages sont jeunes et sont de vraies têtes à claques. Le rythme du film est assez bâtard, avec des transitions musicales sous forme de clips, ça m’a donné l’impression de regarder une compilation de trois épisodes d’animés, clairement pas ce qu’on recherche dans un film (en tout cas ce n’est pas mon cas). Et l’histoire est banale au possible, bon sang. D’ailleurs, plein de points sont évoqués dans le film, et on ne reviendra jamais dessus : pourquoi le héros a fugué de chez lui par exemple ? On ne le saura jamais, et pour ma part, ça l’a rendu encore plus énervant à mes yeux. Cette absence de réponse m’a persuadée pendant tout le film qu’il avait fugué pour une raison débile, du style « on m’a confisqué mon portable, je pars » (Et je le pense toujours d’ailleurs). Visuellement, comme tout ce que j’ai vu du réalisateur jusque là, c’est très propre mais assez impersonnel. Makoto Shinkai n’a pas vraiment de style propre, pour ce qui est des visuels, sa patte se reconnaît plus dans les thématiques abordées et sa manière de rythmer son film. Un seul visuel d’ailleurs me reste en mémoire, comme pour « Your Name », une sorte de transcendance du film.
En fait, si je devais résumer ce film, ce serait : on s’en fout. Très sincèrement, je n’ai pas réussi à m’en faire une seconde pour les personnages principaux, pas un seul instant. Oui, quelques blagues étaient drôles, mais bon, rien de très palpitant, et je pense pouvoir dire que mon personnage préféré, c’est le chat. Et cette histoire... Non vraiment, pour moi ce film n’a aucun intérêt, car cette histoire, je l’ai vue/lue/entendue je ne sais pas combien de fois. Vous me direz que pour « Promare » c’était la même chose, une histoire qu’on a déjà vue des centaines de fois ailleurs. Et vous avez raison. Sauf que « Promare » avait une direction artistique et animation qui valaient vraiment le coup d’œil. Ici, avec Makoto Shinkai, c’est juste... beau ? Mais on ne retient rien. Pour « Promare », je pense que tout le monde aura quelques scènes qui l’ont marqué, quand Lio s’enfuit de la prison, la première confrontation entre Lio et Galo, l’affrontement final... mais dans « Les Enfants du temps », y a-t-il vraiment un visuel qui va vous marquer parce que vous ne l’aurez vu nulle part ailleurs, parce qu’il vous aura soufflé ? Moi j’en ai vu un. Qui a duré une à deux secondes.
Makoto Shinkai aime parler de sentiments, dans un univers très réaliste avec souvent une pointe de fantastique, dans ses derniers films en tout cas. Et la réalité, c’est pas toujours très intéressant. En tout cas, celle qu’il me dépeint ne me parle pas.
La raison pour laquelle j’ai préféré le précédent long métrage de Makoto Shinkai, c’est uniquement pour ses personnages. Au moins ils étaient un peu plus matures et appréciables. D’ailleurs, leur cameo dans ce film m’aurait presque fait plaisir.

Mais vous savez le pire ? Après tout ce que j’ai pu vous dire ? Tout le venin que j’ai craché ? (et ça m’a fait beaucoup de bien, il fallait que ça sorte)
C’est que les « Enfants du temps », c’est un bon film. Ma raison me le crie aux oreilles, mais mon cœur hurle l’inverse. Toutes les broutilles que j’ai évoquées plus tôt, ça ne concerne que mes goûts personnels. Oui, visuellement ce n’est pas aussi impressionnant que « les enfants de la mer », ni aussi tranché que « Promare ». Mais le tout reste néanmoins de grande qualité (sauf ce plan uniquement en CGI au moment du festival, qui était vraiment très laid et qui m’a vraiment piqué les yeux...). L’histoire n’est pas originale, mais elle reste bien menée de bout en bout. Pour les personnages... je suppose qu’ils sont attachants pour la plupart d’entre vous ? (Désolé mais eux je ne peux vraiment pas les défendre, c’est au dessus de mes forces !). Et pour ce qui est de la BO... Tous les goûts sont dans la nature comme on dit ! Force est de reconnaître en tout cas que... c’est un bon divertissement. Dans la salle, les gens qui m’entouraient avaient l’air de bien plus l’apprécier que moi, et d’ailleurs s’il y a bien un endroit où on peut se sentir en décalage avec les gens, c’est dans une salle de cinéma. Vous savez, dans ces moments où le film vous balance une blague, que tout le monde rigole autour de vous, et vous, vous dites simplement : «Mais... c’était pas drôle en fait. »





Il n’empêche que je ne comprends toujours pas pourquoi Makoto Shinkai est aussi populaire et encensé. Si je reconnais que ses films sont bons, ils ne valent clairement pas cet engouement. Pourquoi est-ce « Your Name » qui a aussi bien marché cette année-là ? Est-ce parce qu’il parle de la vie de tous les jours ? D’amour et de destin tragique ? Est-il simplement arrivé au bon moment, alors que les studios Ghibli, après le retrait de Hayao Miyazaki, laissaient un grand vide dans l’animation japonaise en France ? Aucune idée. En tout cas, vu l’accueil des « Enfants du temps », je crains que mon malheur ne se poursuive. Je vais devoir continuer à voir les films suivants de ce réalisateur être adulés du public tandis que moi je resterais sur le bas côté, à les observer acclamer un génie qui n’a jamais existé... Quel monde injuste ! (Pour information, mes dernières phrases étaient à prendre au deuxième voire troisième degré, ne me lynchez pas s’il vous plait xD). En tout cas, Makoto Shinkai c’est fini pour moi, je ne me l’imposerai plus. Je t’avais laissé une deuxième chance, et tu n’as pas su la saisir... Tant pis pour toi ! (Ou pour moi. À vous de voir, ha ha !)




Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News