Japan Expo 2014 - Première Partie - Actualité manga
Espace Membre inscription identifiants oubliés ?

Report

Dossier manga - Japan Expo 2014 - Première Partie

Reader Rating 18.50 /20

Sommaire

Présentation générale

    
   
Comme tous les ans, le début du mois de juillet accueille le plus grand rendez-vous des fans de manga et d'animation japonaise : Japan Expo. Et comme tous les ans, nous voici ainsi repartis pour couvrir cet événement qui a su imposer sa formule au succès sans cesse renouvelée, quitte à faire grincer quelques dents. Mais, en 2014, Japan Expo aura montré une ambiance légèrement différente, à la fois ancrée dans le passé, le présent et l'avenir.
   
    

15 ans, l'âge de la rébellion ? 

 
Lancé en 2000, le festival fêtait cette année sa quinzième édition, un cap symbolique mis en avant dans la communication en amont, avec une large rétrospective de ses précédentes occurrences. De quoi noter son impressionnante évolution, le salon ayant débuté à 3200 visiteurs pour en atteindre 232 000 l'année précédente. Il a ainsi grandi d'année en année, changeant de lieu d'accueil à plusieurs reprises, accueillant des invités toujours plus prestigieux et se déclinant en d'autres versions provinciales. Mais jusqu'à quel point pourra-t-il évoluer ? 
   
Les années 2013 et 2014 n'ont pourtant pas été très prolifiques pour la SEFA, société organisatrice du festival, qui a annoncé tour à tour les annulations de Japan Expo Centre en 2013, ainsi que de Japan Expo Sud et de Japan Expo Belgium en 2014. Aux reports de tous ces spin-offs, il faut également ajouter l'absence notable du Comic Con', le pendant de Japan Expo dédié à la culture geek non japonisante, pour cette édition 2014. Cette absence aura été justifiée par un besoin de recul et de réflexion, et par l'envie de remettre la JE à l'honneur pour cette quinzième édition. On apprendra, plus tard, que le Comic Con' fut déplacé afin d'éviter la confrontation avec son homonyme de San Diego, qui lui accapare toutes ses possibilités d'exclusivités et d'avant-premières. Quoi qu'il en soit, cette annonce aura coupé l'événement d'une partie de son public, ayant pris l'habitude de participer à ce grand pèlerinage parisien depuis quelques années. 
    
   
   
   
Pour contrer cette mauvaise nouvelle, la SEFA a cependant proposé une extension de son festival sur cinq jours, ou plutôt quatre et demi, en commençant dès le mercredi 2 juillet pour s'achever le dimanche suivant. Et pour cette édition anniversaire, les organisateurs ont vu large pour la liste d'invités, en particulier au niveau du JE Live House avec une vingtaine de chanteurs et de groupes ! Les jeux vidéo n'étaient pas en reste avec quelques annonces de dernière minute. Quant au manga et à l'animation, le festival aura pu nous habituer à mieux : si Shinji Aramaki est au cœur de l'actualité avec Albator et Appleseed Alpha, difficile d'en dire autant de l'invité d'honneur manga, Izumi Matsumoto, bien que sa présence ait pu ravir les nostalgiques de Kimagure Orange Road. Aussi il aura fallu compter (encore une fois ?) sur les éditeurs pour apporter de l'éclectisme à l'affiche de ce Japan Expo 2014 et sur les incontournables youtubers pour appâter le chaland.
    
Aussi, si elle a su faire naître quelques espoirs avec l'annonce d'invités-surprises salvateurs, cette quinzième édition du festival partait sur de nombreuses interrogations. L'absence du Comic Con' aura-t-elle été  si dommageable que ça ? Combien de personnes se seront senties capables de faire le marathon de près d'une semaine ? La liste d'invités n'a-t-elle pas privilégié la quantité à la qualité ? C'est avec ces quelques doutes en têtes que nous sommes partis à la découverte de cette nouvelle itération du célèbre événement parisien. 
    
    

Première approche

   
L'aventure Japan Expo commence par un premier défi : l'affrontement du RER B ! Mais l'apprentissage des années précédentes semble avoir porté ses fruits : le trafic nous a paru beaucoup plus fluide que les années précédentes, et ce même en partant à la clôture de chaque journée. En s'y prenant bien, il était même possible de trouver des places assises, un luxe impensable il y a encore trois ou quatre ans ! 
   
   
    
Grande nouveauté de cette année, l'ouverture du festival dès le mercredi après-midi a connu un succès relativement timide, malgré un programme déjà intéressant. En revanche, la foule était présente dès le lendemain, les visiteurs ayant pris l'habitude de démarrer dès le jeudi. Cela dit, la disparition du pass 3 jours a sans doute joué sur cette affluence. Sans surprise, le pic de surpopulation a eu lieu le samedi, le parc des expositions étant bondé dès 10h du matin ! De notre côté, ayant suivi le salon sur sa totalité, il nous est arrivé de perdre quelque peu la notion du temps... Japan Expo, une convention sans fin ? 
   
Malgré l'absence du Comic Con', la SEFA a conservé un espace identique à l'an dernier sur le Parc des Expositions, à savoir les Halls 5 et 6 et une petite partie du Hall 4 pour y isoler la scène Japan Expo. Il en résulta un étalement des différents intervenants, et même un déménagement notable : celui des stands de merchandising. D'habitude en confrontation directe avec les stands éditeurs, ces exposants ont cette fois été placés dans le Hall 6, en compagnie des stands amateurs. Ces derniers auront ainsi pu souffrir de la concurrence, mais furent en contrepartie placés devant l'entrée des visiteurs. Le Hall 6 conserva son espace dédié aux jeux vidéo, une scène « Web District » en lieu et place de celle du Comic Con', ainsi qu'un espace dédié aux 15 ans de Japan Expo, avec une nouvelle scène dédiée.
  
Du côté du Hall 6, les changements sont moins importants : on retrouve les stands modes dans l'aile de gauche et les stands japonais dans l'aile droite, les animations au fond qui précèdent les accès au JE Live House et à la scène principale. La grande différence consistait surtout dans l'étalement de l'espace éditeurs (et des jeunes créateurs section dessin), agrémenté de quelques nouveautés pour combler les trous : quelques stands japonais et autres expositions, ainsi qu'une nouvelle zone dédiée aux nouvelles technologies et à la robotique. 
      
   
   
    
Cette année, nous notons un effort quant au respect des plannings, tenus pour la plupart avec une fourchette de retard encore acceptable. Il y eut cependant quelques annulations de dernière minute, comme la conférence de Yoshiki, mais qui semblent davantage dus à des aléas extérieurs qu'à des problèmes d'organisation. Amélioration également du côté de la gestion de la presse, puisque tous nos rendez-vous ont été réalisés sans changement de créneau à la dernière minute. Nous regretterons cependant d'avoir vu certains de nos  entretiens interrompus trop rapidement, à cause du retard accumulé par les entretiens précédents. 
   
Paradoxalement, ceux qui auront pu être le plus lésés par cette Japan Expo 2014 sont ceux qui auraient du être les plus privilégiés, à savoir les visiteurs premium. Avant même son lancement, le festival fut la cible de plusieurs critiques d'acheteurs de pass VIP, qui se sentirent floués par la disparition de plusieurs avantages ; en particulier celui des cadeaux bonus, réduits cette année à quelques goodies estampillés JE. Les mécontents se sont d'ailleurs rassemblés sur Facebook pour faire entendre leur indignation. L'autre mauvaise surprise pour eux fut l'informatisation du système de tirage au sort pour les dédicaces, étudié pour gagner du temps et limiter la fraude. Identifiés par un QR code, les visiteurs premium furent ainsi contrôlés sur leur nombre de tentatives, en empêchant par exemple d'obtenir deux dédicaces d'un même artiste. Mais il était possible de contourner le système, en réunissant par exemple plusieurs billets normaux. Bref, ce nouveau système est encore perfectible, et la pilule a eu bien du mal à passer pour ceux qui ont mis généreusement la main au porte-monnaie pour profiter du festival de manière optimale.
      
       
    

Un anniversaire fêté dignement ?

   
Basant l'essentiel de sa communication sur ses 15 ans, Japan Expo 2014 a notamment proposé un espace inédit de 1000m², composé d'une scène et d'une exposition dédiées. L'exposition revint sur les quinze éditions du festival en mettant à l'honneur les nombreux invités qui ont contribué à sa renommée, avec la reproduction des dédicaces réalisées en masterclass sur le salon. Certains d'entre eux ont même offert de nouveaux dessins pour l'occasion. Nous pûmes également retrouver les différentes affiches réalisées par Aurore depuis 2006, et d'autres illustrations inédites par la Vantan Game Academy. Les différents aspects de la convention apparus au fil des années, comme la mode, la musique ou les jeux vidéo, étaient également mentionnés par le biais de panneaux rétrospectifs, de courts-métrages ou de reproductions de tenues.
    
 
  
     
    
La scène 15 ans se distinguait surtout par sa forme inédite, le public ne s'étalant pas seulement devant elle, mais aussi sur ses côtés. Son contenu, en revanche, n'avait rien de bien original, et permettait surtout de délester les autres scènes de quelques masterclass et prestations live. Son programme présentait cependant quelques conférences rétrospectives, comme certaines rencontres entre éditeurs et lecteurs. Cependant, une conférence eut lieu pour revenir sur les 15 ans de Japan Expo, en présence de deux de ses cofondateurs, Jean-François Dufour et Thomas Sirdey
   
   
    
Toutefois, malgré la présence de cet espace, Japan Expo 2014 manquait d'un véritable événement mémorable, d'une grande surprise qui aurait pu la distinguer des éditions précédentes. On aura ainsi noté l'absence pour la deuxième année consécutive des Japan Expo Awards, dont le retour était pourtant prévu pour cette année. Cependant, si cette quinzième édition manquait de happenings et d'inattendu, elle s'est aussi déroulée sans accrocs majeurs. Alors que le Comic Con' devrait prendre son indépendance dès l'automne 2015, Japan Expo a su faire oublier cette absence avec une programmation chargée, rassurant les passionnés de la pop-culture japonaise. En revenant à ses fondamentaux, le salon repart-il pour un nouveau mandat de quinze ans ? 
   
    
Partie réalisée par Tianjun.

© Manga News 2014

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News