Ascension - Actualité manga

Ascension

Critique de la série manga

Publiée le Vendredi, 27 Février 2015

Il est de ces œuvres qu'on n'attend pas, des œuvres qui nous surprennent, qui réussissent à nous émouvoir avec peu de choses... Ascension est clairement de celles-là.

Bien que son auteur Shin'ichi Sakamoto soit déjà connu en France pour deux titres plutôt sympathiques (Kiomaru et Nés pour cogner) et qui laissaient présager un bel avenir pour ce jeune auteur au trait déjà affirmé, on était loin d'imaginer qu'il nous proposerait une œuvre poétique et lyrique telle qu’Ascension !





A l'origine le titre est inspiré du roman de Jiro Nitta intitulé « L'homme impassible » qui nous propose de suivre la vie d'un alpiniste exceptionnel qui dédiera sa vie à la montagne. Le scénario est alors adapté par Yoshio Nabeta pour finir sous le trait fin et soigné de Shin'ichi Sakamoto.


Buntaro Mori est un lycéen taciturne, renfermé, qui se soucie peu des autres. Mais arrivé dans son nouveau lycée, un de ses camarades de classe lui lance un pari aussi fou que risqué : escalader la paroi d'un des bâtiments du lycée sans matériel...ce qu'il fera. Se sentant vivant pour la première fois il va peu à peu se plonger dans le monde très select et dangereux de l'alpinisme accompagné de Miyamoto son camarade tête brûlé et de son professeur, alpiniste reconnu. Mais plus Mori va se plonger dans son obsession, plus il va s'éloigner du monde et de la société. Un drame le conduira à s'isoler encore plus et partir en quête du sommet des sommets !





Dans un premier temps on ne sait pas trop comment aborder cette série : on se retrouve dans un milieu vu et revu, un lycée avec un personnage cliché, le beau gosse taciturne, puis il se découvre une nouvelle passion et tout en progressant des rivaux commencent à apparaître… Cela commence donc comme un shonen tout ce qu'il y a de plus classique, mais finalement on va rapidement s'éloigner de cette voie-là pour rentrer un univers plus onirique, plus poétique, plus dramatique également.



L'auteur allant même brouiller les pistes en intégrant des personnages dans les premiers tomes, de jeunes grimpeurs de talent se présentant comme de futurs adversaires à devancer, pour au final ne plus réintégrer ses personnages qu'on ne verra plus… Soit l'auteur lui-même a changé de direction de son propre chef en cours de route, soit il a d'abord appâté le lectorat avec une approche plus classique avant de donner sa véritable direction à la série.





Mais ce qui est sur c'est que les premiers tomes ne reflètent pas réellement ce qu'est l'essence du titre !



On va donc voir Mori grandir, mûrir, vieillir, toujours mû par une seule chose : son obsession de l'alpinisme, l'ivresse des montagnes. Ainsi la majeure partie de la série se passera en pleine montagne, il sera soit seul, soit accompagné, ce sera l'occasion de découvrir un monde dur, intransigeant où la solidarité n'est pas de mise.





A de nombreuses reprises, nous nous immiscerons dans la tête du héros, dans une sorte de fantasme éveillé. Nous partagerons ses rêves, ses angoisses, ses doutes, mais surtout, le plus important son obsession.

Nous vivrons ses égarements, nous assisterons à son isolement, quelques lueurs viendront le ramener vers la chaleur humaine, nous assisterons à des moments très durs dans la montagne, faisant face au froid, aux dangers innombrables...nous vivrons ces moments forts avec le personnage principal, et nous ressentirons alors toute la beauté et toute la souffrance de la chose.





Si le titre s'avère aussi fort, aussi intense et aussi profond, c'est en grande partie grâce au talent de Shin'ichi Sakamoto ! En tant que narrateur dans un premier temps avec une mise en page remarquable et immersive, mais surtout grâce un dessin absolument remarquable ! Il est d'une précision sidérante, l'auteur arrive à retranscrire les émotions sur les visages de manière si réaliste, les détails sont omniprésents, toute l'anatomie de ses personnages est d'une finesse et d'une précision incroyable, mais là où il se montre absolument incroyable c'est dans les scènes de montagne...il arrive à capter la magie de la montagne comme personne, c'est carrément du photoréalisme.





L'éditeur de son côté fait lui aussi un remarquable travail puisque chaque tome est accompagné d'un lexique, d'interview d'alpinistes, d'anecdotes liées à la montagne...tout pour continuer encore l'immersion.

Ascension est une série difficile, sélective, exigeante, elle n'est pas facilement abordable, tant par son sujet que par la manière dont il est traité, mais elle se révèle absolument fascinante et nous immerge dans un monde onirique où rêve et mort se côtoient sans cesse.
Un incontournable !


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
17.18/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

17.00,16.00,19.00,16.00,17.00,16.00,17.00,15.00,15.00,15.00,14.00,16.00,16.00,17.00,13.00,16.00,17.00

Les critiques des volumes de la série

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News