Übel Blatt - Actualité manga
Dossier manga - Übel Blatt

Reader Rating 17 /20

Sommaire

Publié le Mardi, 15 July 2008


Le volume 0

    
C'est suffisamment rare pour le signaler: La parution d'Übel Blatt n'a pas débuté avec un volume, mais deux!
Ce tome, qu'on appelle communément «volume 0», est une prequel qui nous permet de suivre certains évènements très importants qui se sont déroulés peu de temps avant les faits du premier tome.
Notre héros va affronter les 4 lances de la trahison (je vous invite à relire la partie «La légende des 14 lances sacrées» pour en savoir plus) dans les contrées sauvages de Sahrandien. A la tête d'une armée de brigands assoiffés de pillages, ces quatre «ex-héros»  sont bien décidés à semer le trouble et à se venger des 7 autres héros vertueux. Köinzell se dressera sur leur route, pour sauver le peuple mais aussi faire éclater la vérité (mais quelle vérité??).

Bien que la lecture de ce tome bonus ne soit pas essentielle pour comprendre les aventures de notre héros, elle reste fortement appréciable. Car ce tome est à mes yeux le meilleur volume d'Übel Blatt sorti à ce jour. Il exploité en effet à merveille tous les thèmes qui constituent le récit: action, épée  & magie, monstres... Les chapitres s'enchaînent selon un rythme endiablé et une narration particulièrement dynamique. Les combats sont superbement chorégraphiés... Etorouji Shiono est réellement au summum de son art pour ce volume bonus, tant scénaristiquement que graphiquement!

  
  
  

Graphismes et adaptation

    
Le style graphique d'Etorouji Shiono est très esthétique, voire à la limite de l'avant-gardisme étant donné le genre (Dark Fantasy) du récit. En effet le lecteur risque d'être surpris de découvrir des dessins si propres, nets et lisses alors que l'histoire se prêterait plus à des dessins sombres et partiellement brouillons, comme on peut le voir chez Berserk de Kentaro Miura. C'est le choix de l'auteur, qui traduit une fois de plus cette volonté de proposer un titre susceptible de plaire graphiquement à un maximum de lecteurs. Personnellement ce style propret ne me gêne aucunement.
On ressent tout de suite que Shiono est très à l'aise pour dessiner les phases d'action. Quel dynamisme!! C'est réellement un plaisir de suivre ce type de séquences... et pour notre plus grand plaisir, il y en a beaucoup! Certains plans en deviennent presque des tableaux épiques et nous «saisissent» littéralement par leur force. Je me souviens notamment du face à face entre Köinzell et Glenn, lors du deuxième volume... Impressionnant!
   
    
   
Le seul bémol concernant les  graphismes reste la manière plutôt redondante de l'auteur à dessiner la gent féminine. Même forme du visage, même forme des yeux et parfois même coupe de cheveux. Pour certains plans, j'en suis parfois arrivé à ne pas savoir faire la différence entre Ato et Altea!
Heureusement, ce point reste somme toute assez anecdotique.
  
Concernant l'adaptation, on ne peut que saluer le travail irréprochable des éditions Ki-oon. Le papier et l'impression sont de qualité.
Les onomatopées sont traduites et permettent donc une compréhension totale de l'œuvre. La traduction est excellente, tout comme le lettrage. Je n'ai relevé aucune coquille.
Enfin, on notera la présence d'une page couleur dans chaque volume. Pour un travail de cette qualité, le prix unitaire de 7.50 euros est appréciable.
Bref, c'est du très bon boulot!!
    
 

© Etorouji Shiono / SQUARE ENIX CO., LTD.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News