Toradora! - Actualité manga
Dossier manga - Toradora!
Sommaire

Publié le Vendredi, 05 April 2019


Une galerie de personnages mémorables


Toradora c'est avant tout une galerie de personnages haut en couleur. Des personnages attachants dont les relations sont très bien développés.
  
L'un des personnages les plus intéressants de cette série, c'est Ami Kawashima. Bien qu'elle puisse paraître d'un premier abord comme un cliché sur pattes, elle s'éloignera très vite de cette image. On découvre très rapidement que son masque de candeur est factice et qu'elle cache une personnalité bien plus affirmée et égoïste. Au sein du petit groupe, elle prendra dans un premier temps le rôle de rivale de notre héroïne avant de devenir une confidente. Sa relation avec Taiga restera toujours plus ou moins conflictuelle, Taiga la forçant souvent à sortir de ses habitudes mielleuses, mais elle ressentira beaucoup de compassion, voire de pitié pour la jeune fille. Elle prendra au fur et à mesure des épisodes un rôle de médiateur au sein du petit groupe, conseillant les différents protagonistes. Vers la fin de la série, Ami n'hésitera pas non plus à prendre parti pour Taiga et s'opposera à Minori. Dans un premier temps de manière assez subtile, puis de plus en plus frontalement jusqu'à l'apothéose dans l'épisode consacré au voyage scolaire. Et cette fois-ci, c'est Minori qui verra son "masque" disparaître quelques instants, révélant une certaines profondeur qu'on ne lui soupçonnait pas.
  
Parlons en de Minori. Un des grands mystères de cette série, cette figure extravagante, toujours joyeuse et insouciante ne l'était peut-être pas tant que ça. Je dois dire qu'au premier visionnage de cette série, ce personnage m'avait laissé extrêmement dubitative, jusqu'à cette fameuse scène du voyage avec Ami, où l'on voit enfin son masque se fissurer, ce qui nous permet de mieux la comprendre. On comprend qu'elle a toujours priorisé sa meilleure amie, au point de s'en oublier elle-même. Était-ce de la culpabilité, de la pitié, on ne saura jamais vraiment, mais elle verra finalement ses choix se retourner contre elle. Car oui, elle aura fini par tomber amoureuse de Ryuuji elle aussi, et si elle soutiendra sa meilleure lorsqu'ils décideront de s'enfuir ensemble, elle en subira le contrecoup.
  
Revenons maintenant à notre héros, Takasu Ryuuji. Lui qui avait une réputation assez déplorable à cause de son apparence, finira la série en véritable bourreau des cœurs (bien qu'il n'en soit pas véritablement conscient). Toradora est-il un animé harem me direz-vous ? Et bien oui et non, car contrairement à de nombreuses séries de ce genre : le fait que nos trois protagonistes féminines tombent amoureuses de lui est JUSTIFIE (bien qu'Ami ne l'exprime jamais clairement, on le devine facilement). C'est simple, Ryuuji nous est présenté comme un garçon serviable, attentif aux autres et à son environnement. Malgré son côté maniaque de la propreté et ses petites manies de « femme au foyer », il saura gagner la sympathie de son entourage par ses efforts. En ce qui concerne ses relations avec nos héroïnes, et bien c'est en étant lui-même, en les acceptant telle qu'elles sont qu'il gagnera PROGRESSIVEMENT leur cœur. Car oui, ici on est loin du « il a été gentil avec moi alors je tombe amoureuse de lui », c'est bien plus profond que ça. Et pour le coup, ça fait du bien de voir qu'il est possible de construire un sorte de « harem » sans forcément tomber dans les clichés du genre qui semble être devenu une sorte de norme dans les animés d'aujourd'hui...
Parlons maintenant de notre autre protagoniste masculin, Kitamura Yusaku. Tout comme Minori, ce personnage m'aura laissé une impression assez étrange lors de mon premier visionnage, et ce n'est finalement qu'au bout d'un certain qu'on comprend le rôle qu'il a joué dans cette série. Tout le début de la série gravite autour de lui, bien qu'il ne soit pas si présent que ça. Taiga cherche à gagner ses faveurs, en vain, le garçon semblant totalement hermétique à chacune de ses tentatives. On apprendra par la suite qu'il lui avait fait une déclaration enflammée un an auparavant, et qu'assez ironiquement, la situation se sera inversée pour aboutir à un amour à sens unique pour Taiga. Ce n'est qu'autour de l'épisode 15-16 que le personnage prendra enfin une profondeur bienvenue, notamment autour de sa relation avec Sumire, et qu'il deviendra tout comme Ami, une sorte de conseiller pour nos héros, et un observateur.
  
  
  
  
Enfin, parlons maintenant de Taiga, l'héroïne de notre histoire qui nous aura fait une sacrée première impression.  C'est un personnage féminin fort, et pas que au niveau du caractère ! Elle sait se servir d'une épée de kendô, et elle n'hésitera pas à en user si elle se sent en danger. Elle a souvent des réactions extrêmes dès qu'elle n'arrive plus à gérer ses sentiments. C'est également une grande maladroite qui ne sait pas se gérer toute seule, égoïste et qui aura besoin de l'aide de Ryuuji pour vivre décemment seule. Tout comme Ryuuji, elle est victime de préjugés, les gens là jugeant sur son apparence et son côté colérique. Pourtant, derrière ce visage peu amène se cache une grande gentillesse pour ses proches et aussi de profondes blessures du à sa situation familiale.  La jeune fille a souvent eu l'impression de perdre tout ce quoi elle tenait. Se sentant seule, isolée bien qu'entourée, elle trouvera de la force dans l'amour que lui portait Kitamura et qu'elle lui portera ensuite, mais aussi dans le soutien de Ryuuji. Cette place qu'elle trouvera auprès de son camarade de classe, de sa famille lui permettra de trouver un équilibre de vie et d'avoir un endroit où elle peut être véritablement elle-même. Elle qui pensait que personne ne l'aimerait réellement arrivera à trouver cette personne sur qui elle pourra compter et qu'elle aimera inconditionnellement en retour.

Je ne présenterais pas ici tous les personnages secondaires, tous intéressants, et qui auront chacun leur moment de gloire. On pense notamment à la prof principale de nos héros, cette trentenaire éternelle célibataire, à Sumire, la présidente du conseil des élèves, à Yasuko, la mère de Ryuuji, ou encore à « Inko-chan », l'oiseau de ce dernier... Des personnages en retrait en comparaison de nos cinq protagonistes principaux mais qui sauront prendre une place importante dans l'histoire et permettront à nos héros d'évoluer tout au long de la série. Et ce traitement des personnages secondaires est une force, car rare sont les séries avec un tel panel de personnages qui les développent aussi bien, en si peu de temps.
  
  

© by J.C. Staff

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News