Sa Majesté le Chat - Actualité manga
Dossier manga - Sa Majesté le Chat
Sommaire

Publié le Vendredi, 12 May 2017


L'auteur


Akihiro Kimura est un nom que l'on connaissait déjà un petit peu en France avant la parution de Sa Majesté le Chat : en effet, il a vu son manga d'aventure Lineage Saga publié par les éditions Ki-oon en 2005-2006. Cette publication fut d'ailleurs sa toute première parution en Europe. Depuis, il s'est adonné à différents styles, et Sa Majesté le chat est sûrement son manga le plus personnel.

Né le 21 mars 1970 à Saitama au Japon, il démarre sa carrière professionnelle de mangaka en 1995 chez Mediaworks avec la sortie de Emerald Dragon 4 Koma Gag Bomb!, un one-shot humoristique au format 4-koma (gags en 4 cases) basé sur la vieille série de jeux vidéo Emerald Dragon.



Toujours chez Mediaworks, il signe en 1997-1998 une série en trois volumes du nom de Project ReMOVER, qui mêle science-fiction et mecha.



On le retrouve ensuite en 2000 avec I Wish..., un one-shot axé aventure et science-fiction, toujours chez le même éditeur.



En 2001, il s'immisce dans le magazine Sunday GX de Shôgakukan pour une courte série en deux volumes : Psycho Trader Chinami, une comédie surnaturelle racontant les déboires d'une jeune fille voulant mettre ses pouvoirs paranormaux au service du bien, mais qui contrôle très mal lesdits pouvoirs.



C'est à la fin de cette même année 2001 qu'il entame l'aventure fantasy Lineaga Saga: Koukoku o Tsugu Mono, série qui marque sa première incursion au sein de la maison d'édition Enterbrain. Premier titre de Kimura à avoir été publié en France, Lineage Saga s'achève au Japon à l'automne 2002 après trois tomes.
L'histoire de Lineage Saga : Après des centaines d’années de règne, Waïlam, l’empereur de Walvalia se meurt sans héritier capable de le remplacer : sa fille est incapable d’invoquer le dieu tutélaire qui lui assure la victoire dans les batailles. La paix au sein de la confédération est menacée... Mais sur la petite planète Emyülle, une femme tait la vérité depuis près de cinquante ans : elle a autrefois mis au monde l’enfant de Waïlam...



C'est en 2003 que démarre son travail pour le magazine Famitsu Comic Clear d'Enterbain. Cette année-là, il conçoit deux anthologies de deux tomes chacune, s'ancrant dans les univers de deux sagas vidéoludiques. Tout d'abord, Dai-2-Ji Super Robot Taisen Alpha Anthology Comic, basée sur les jeux de type tactical-RPG Super Robots Taisen (Super Robot Wars). Ensuite, Guilty Gear XX Anthology Comic, ancrée dans l'univers des jeux Guilty Gear.



En 2005-2006, il retourne chez l'éditeur Mediaworks pour publier Kototoki, une série en trois volumes qui regroupe des histoires courtes centrées sur la romance et le drame.



C'est chez ce même éditeur, dans le magazine Comic Dengeki Daioh, qu'il conçoit à partir 2007 ce qui est à ce jour sa plus longue série : Super Robot Taisen OG - Divine Wars, un titre action/mecha/SF qui est à nouveau ancré dans l'univers des jeux Super Robot Taisen, et qui s'achève en 2010 après six volumes.



En 2011, c'est le retour chez Enterbrain avec Joshikousei Nobunaga-chan !!, une comédie à tendance ecchi dans laquelle le célèbre Nobunaga Oda se retrouve propulsé de nos jours dans le corps d'une lycéenne. Ce titre se termine début 2012 après trois tomes reliés.



L'année 2012 le voit signer, pour le magazine Famitsu Comic Clear, le one-shot Juutekki – Akatsuki, basé sur une oeuvre de Capcom. Depuis ce manga, il est toujours resté fidèle au magazine Famitsu Comic Clear.



En 2013, il travaille sur le scénario de 7th Dragon 2020 – Ego, un manga en un volume ancré dans l'univers des jeux 7th Dragon 2020 de SEGA.



En 2014, il signe l'histoire d'un autre one-shot : Fuuun Ishin Daishogun, version manga de la série animée éponyme qui fut diffusée en France cette même année sur Crunchyroll.



Cette même année 2014, il entame Shin Sekaiju no Meikyuu - Millennium no Shoujo, une série sur laquelle il planche toujours et qui compte à ce jour deux volumes. Une nouvelle fois, il s'agit d'une version manga d'une série de jeux bien connue : Etrian Odyssey.



Enfin, l'année 2015 le voit nous proposer le manga qui fait l'objet de ce dossier, Sa Majesté le Chat.



Au vu de sa carrière, il est facile de dire qu'Akihiro Kimura s'est surtout spécialisée dans les versions manga de jeux vidéo.
  
  
  


© 2015 KIMURA Akihiro / KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News