Re/Member - partie 2 - Actualité manga
Dossier manga - Re/Member - partie 2
Sommaire

Publié le Vendredi, 07 December 2018


Les nouvelles choses apportées par les personnages


Les bases...


Après un septième tome qui finissait d'adapter le premier roman de Re/Member, ici on entame donc bel et bien ici une deuxième grande partie, avec une nouvelle chasse, et de nouveaux participants... enfin, partiellement, car en plus de Takahiro, le lecteur, comme déjà dit précédemment, retrouve donc très vite deux autres visages qu'il connaît déjà bien. Mais contrairement à Takahiro, il s'avère que Shôta et Rumiko, qui étaient morts quand la dernière partie du cadavre a été placée dans le cercueil lors de la précédente partie, ont tout oublié de la précédente "chasse au corps" et d'Asuka.

D'emblée, la mise en place de cette nouvelle partie promet des choses intéressantes sur certains points, à commencer par la présence de Takahiro : étant donné qu'il a conservé sa mémoire, ce dernier connaît déjà la teneur du jeu, ses règles, son déroulement, ses origines autour du meurtre de la petite Onoyama... Le premier intérêt pour le lecteur est que, grâce à ça, on évite trop de redite par rapport à la première partie, même si en contrepartie le parfum de mystère est au départ beaucoup moins présent. Qui plus est, on reste plutôt intéressé aussi par le choix d'Asuka de faire appel à deux autres visages déjà connus pour retrouver les parties de son corps, car en cela, l'héroïne de la première partie a pris des décisions différentes de celle de Haruka, qui n'avait choisi en guise de participants que des illustres inconnus pour elle.
  
  
  
  
Reste le cas des deux derniers "élus", Takeshi et Yuko, qui au début de cette nouvelle partie apparaissent vraiment caricaturaux dans un rôle où ils sont beaucoup plus des adversaires que des alliés. On ne peut d'abord s'empêcher de se demander pourquoi Asuka a choisi deux énergumènes pareils, qui ruinent tout en ne pensant qu'à baiser, le tout en se fichant royalement du jeu et, pire, en mettant des bâtons dans les roues des autres. Autant dire qu'au départ, ces deux-là font plus que tache, d'autant que le récit les rend très stéréotypés dans leur débilité, au point qu'ils en paraissent exagérément ridicules. Mais heureusement, au bout du compte ils sauront se dévoiler et évoluer, on reviendra là-dessus par la suite.


… et les évolutions


La narration reste ici efficace en passant surtout par le point de vue de Miyuki, nouvelle héroïne attachante avec son côté effacé, son physique mignon et son désir de faire du mieux qu'elle peut pour sauver son amie Asuka. La chasse risque fort d'être l'occasion pour elle de se lier à de nouvelles personnes, de s'affirmer en prenant parfois des décisions très fortes (surtout vers la fin de l'arc), et on se plaît même rapidement à observer la naissance et l'évolution de sentiments entre elle et Shôta au fil des jours. C'est alors Shôta lui-même qui, au fil de son rapprochement avec Miyuki, évolue pas mal par rapport à la première partie : on le retrouve prêt à beaucoup de choses pour aider et protéger celle pour qui il a le béguin, et mine de rien cela apporte beaucoup de nouvelles choses à son comportement et à son caractère.

En dehors de ça, le romancier original Welzard et le mangaka Katsutoshi Murase évitent constamment de laisser la tension retomber, en exploitant une menace à laquelle nos héros doivent faire face et qui pourrait être tout aussi contraignante que la Rouge-Sang : Takeshi. Clairement, le jeune voyou, pendant une grande partie de cette nouvelle chasse au corps, apparaît complètement incontrôlable, au point de même faire peur à sa partenaire Yuko, qui le reconnaît de moins en moins... Indéniablement, avec ce cliché de racaille bourrine et débile, les auteurs jouent totalement sur la surenchère, à tel point que Takeshi, malgré tout le danger qu'il représente et l'effroi qu'il peut inspirer tant il semble ne pas avoir de limite, peut apparaître beaucoup trop caricatural. Néanmoins, dans la première partie de cet arc, où l'on n'est encore que dans la première phase de l'adaptation du 2ème roman d'origine, on ne peut pas strictement condamner le personnage : mieux vaut attendre de voir ce qu'il donne sur la longueur, et de découvrir plus en profondeur pourquoi il a un tel comportement, un tel caractère. Quelques petites pistes, très brèves, sont déjà jetées, et elles ne manqueront pas de se confirmer par la suite. Mais là aussi, on y reviendra un peu plus tard, son comportement étant directement lié à un certain concept de l'oeuvre que l'on va décortiquer dans la partie suivante.

Le cas de Yuko est, lui aussi, intéressant. Se contentant d'abord de suivre aveuglément Takeshi dans ses frasques, la jeune fille semble, au fil des jours, se remettre en question, tout en voyant son petit ami devenir de plus en plus inquiétant. Après avoir commis bien des erreurs voire des trahisons, elle semble chercher à faire des efforts pour se faire pardonner, mais regagner la confiance de Miyuki et des autres risque d'être difficile... Dans son caractère, la miss reste à la fois (volontairement, et c'est réussi) très agaçante dans son comportement laxiste et sa tendance à vouloir sauter sur tous les beaux gosses qui passent (Takahiro en tête), et plutôt amusante dans son franc-parler, puisqu'elle ne se laisse pas faire quand on l'attaque, et qu'elle entretient vite une relation très houleuse avec cette chère Rumiko, qui n'est pas la dernière quand il s'agit d'être grande gueule. Pourtant, derrière ce caractère que l'on découvre peu à peu et son apparent changement de camp, il reste de forts doutes sur sa fiabilité, des doutes qui ne font que s'accentuer par moments. Que recherche-t-elle exactement ? Peut-on lui faire confiance ? S'est-elle vraiment éloignée de Takeshi ? Yuko reste pendant un bon moment une énigme, un potentiel danger qui, mine de rien, entretient pas mal de mystère et d'attente pendant l'arc. Les auteurs jouent efficacement sur l'ambiguïté de la demoiselle, ce qui amène une tension et une incertitude supplémentaires.
  
  
  
  
Au-delà de ça, le récit doit beaucoup à quelques autres personnages, comme les retrouvailles avec le professeur Yashiro qui adoptent un schéma un peu moins "gonflant" que dans la première partie de la série.

Les évolutions des personnages, enfin, passent également par certains drames qui s'abattent sur eux.  En effet, la fin de ce jeu interminable risque bien de tourner encore plus au cauchemar pour Miyuki: en faisant une sortie shopping avec sa petite soeur Mafuyu ainsi qu'avec Rumiko, un drame brutal a lieu en bouleversant à nouveau tout, et c'est alors un concept entrevu dans la première partie de la série qui va gagner en importance. Le même concept poussant Takeshi à agir tel qu'il le fait. Concept sur lequel on va revenir dans quelques lignes.
  
  

KARADASAGASHI © 2014 by Welzard, Katsutoshi Murase / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News