Persona5 - Actualité manga
Dossier manga - Persona5
Sommaire

Publié le Vendredi, 19 April 2019


Bienvenue dans le Mementos



Historique du jeu


Les rumeurs autour de Persona5 commencent à germer dès 2009, soit un an après la sortie de Persona4 sur Playstation 2. Il faudra néanmoins attendre 2011 pour que le cinquième opus de la licence soit officialisé, en même temps que les jeux Persona4 Golden et Persona4 Arena. A ce moment, Persona5 n'est qu'en pré-production. Les premières campagnes de communication font part d'une sortie en 2014. Les trailers se succéderont tandis que la sortie du jeu sera sans cesse décalée. Persona 5 paraît finalement le 15 septembre 2016 au Japon, puis le 4 avril 2017 en Europe et en Amérique du Nord.


Le scénario


Suite à une injustice pour avoir secouru une jeune femme de l'agression d'une personne influente, le héros, avatar du joueur, se trouve sous probation judiciaire pour une période d'un an. Exclu de son établissement scolaire, le voilà qui emménage à Tokyo, dans le grenier du bar tenu par une connaissance de ses parents, près du seul lycée qui a accepté sa candidature : l'académie Shûjin.

Son tuteur temporaire, Sôjirô Sakura, lui fait un accueil peu chaleureux, tandis qu'un nouveau quotidien commence, durant lequel sa probation lui vaudra la défiance de son entourage. Lors de sa première journée de cours, il croise la route de Ryûji Sakamoto, une tête brûlée à la réputation plus que mauvaise au sein de l'académie Shûjin. Sur le chemin du lycée, tous deux s’égarent et atterrissent face à un mystérieux château, sur les lieux même de l'établissement scolaire. A l'intérieur, le professeur Kamoshida fait office de tyran despotique, tandis que des créatures hostiles attentent à la vie des deux compères. En réalité, tous deux se sont perdus dans une autre dimension, le métaverse, qui peut être activée via un application qui s'est discrètement installée sur le portable du héros. A l'intérieur de ce monde parallèle, les désirs corrompus des plus pervertis des individus prennent forme. Dans cette dimension, les individus en quête de révolte contre ces perversions peuvent invoquer leur Persona, un double psychique issu de l'inconscient. Conscients de ce pouvoir, le héros, Ryûji, mais aussi d'autres compagnons qui les rejoindront en cours de route, formeront les Voleurs Fantômes, utilisant ce monde parallèle pour réformer les adultes peu scrupuleux qui règnent dans la société.


Les adaptations et les spin-offs


C'est devenu un rituel pour Persona : Étant donné le grand succès de la licence au Japon, plusieurs spin-off et adaptations sont mis en chantier peu de temps après l'épisode principale. Plus timide sur Persona3, cette tendance s'est démocratisée à partir de Persona4 qui a vu paraître le diptyque Persona4 Arena, le jeu Persona4 Dancing All Night, le manga par Shûji Sogabe, ou encore les deux séries animées Persona4 the Animation et Persona4 the Golden Animation.

Même refrain pour le cinquième opus ! La démarche d'Atlus de créer une véritable licence cross-média, preuve qu'il s'agit de leur poule aux œufs d'or, est on ne peut plus symbolique avec Persona5 puisque le 3 septembre 2016, soit 12 jours avant la sortie du jeu, a été diffusé l'épisode spécial Persona5 the Animation : The Day Breakers, proposé chez nous sur Wakanim. L'adaptation animée n'aura pas dit son dernier mot puisque le 8 avril 2018, la série animée Persona5 the Animation est lancée, chez nous sur Wakanim. Elle ne se conclura véritablement qu'au moins de juin 2019, avec sortie du dernier OAV. Le projet comporte au total 26 épisodes, deux épisodes spéciaux de 50 minutes chacun et deux OAV, sans compter l'épisode spécial « The Day Breakers », sorti en 2016.


Une semaine après la sortie du jeu sur le territoire nippon, le 22 septembre, est lancée l'adaptation manga officielle de Persona5 sur les plateformes Manga One et Ura Sunday des éditions Shôgakukan. A la barre du titre, Hisato Murasaki, un jeune auteur qui signe sa première série. A l'heure où ces lignes sont écrites, 4 tomes sont parus, le cinquième opus étant attendu pour le 10 mai 2019.

Ce ne sera pas le seul manga à adapter Persona5 puisque le 26 octobre 2018, l'auteur Rokuro Saitô (connu pour le manga Persona4 the Ultimax Ultrasuplex Hold) lance le manga Persona5 : Mementos Mission dans les pages du magazine Dengeki Maoh des éditions Kadokawa Shoten / ASCII Mediaworks.

Côté jeux-vidéo, le refrain des spin-off est une nouvelle fois joué. Le jeu de rythme Persona5 Dancing Star Night (renommé chez nous Persona 5 Dancing in Starlight) sort au Japon le 24 mai 2018, et en France le 4 décembre. Persona Q2 : New Cinema Labyrinth, deuxième opus de la série cross-over des jeux Persona reprenant les codes de la licences vidéoludique Etrian Odyssey, est sorti le 29 novembre 2018 au Japon, et pointera le bout de son nez le 4 juin 2019 chez nous. Vient enfin le dernier dérivé annoncé en date : Persona5 The Royal, qui reste encore bien mystérieux. A noter que de nouvelles informations sur le titre seront communiquées quelques jours après la parution de ce dossier.


Les trois chef d'orchestre de Persona5


- Katsura Hashino :



Katsura Hashino est surtout connu pour être le directeur des différents opus de Persona à partir du troisième épisode. Il fait ses débuts dans le jeu-vidéo chez Atlus, en travaillant sur le planning de Shin Megami Tensei if... sur Super Nintendo, en 1994. C'est en 1999 qu'il chapeaute son premier jeu, Maken X, sur Dreamcast. Après avoir travaillé sur Shin Megami Tensei III Nocturne à la réalisation et au game-design en 2003, son premier le plus ambitieux lui est confié avec Persona3, en 2006. Il dirigera ainsi les deux opus suivants, Persona4 et Persona5, et aura toujours un petit rôle à jouer sur les différents dérivés de la saga. En 2011, il s'éloigne temporairement de Persona pour diriger Catherine, un puzzle-game sur une trame de fond sensuelle et fantastique.

2017 sera une année majeure dans la carrière de Katsura Hashino. Il fonde dans un premier temps son propre studio de développement, intitulé Studio Zero, dont le premier grand projet est un RPG ayant pour titre Project re Fantasy. La même année, il déclare s'éloigner de la licence Persona, confiant ainsi la relève à ses successeurs. Persona5 est donc son ultime travaille sur la saga phare d'Atlus. En 2018, il travaille sur Catherine FullBody au sein de Studio Zero. Il s'agit là d'un remake au premier jeu, destiné aux consoles actuelles, et enrichissant la trame narrative avec un nouveau personnage et des scènes supplémentaires. En somme, Catherine FullBody est à Catherine ce que Persona4 the Golden est à Persona4, et Persona3FES à Persona3, à savoir une nouvelle version enrichie.

- Shoji Meguro :



Dans la formule moderne de Persona, Shoji Meguro est la seconde figure principale puisqu'il réalise toute la composition musicale. Il fait ses débuts chez Atlus en 1996 et participe à la composition du tout premier épisode de Persona, sur PsOne. Il passera ensuite sur différents projet dont Maken X et quelques épisodes de la saga Shin Megami Tensei. Dès 2006, il sera le compositeur principal des différents épisodes de Persona, y compris des spin-offs et des adaptations animées. Il compose même quelques pistes inédites sur les œuvres d'animation, mis à part Persona -trinity soul-. En 2011 et 2012, Shoji Meguro passe par la case réalisateur, et dirige les remake PSP des Persona2 : Innocent Sin et Persona2 : Eternal Punishment. En 2011 puis en 2018, il composera aussi les bandes-originales des deux jeux Catherine.

A noter que parmi le tandem qu'il forme avec Katsura Hashino et Shigenori Soejima, Shoji Meguro est celui qui apparaît le plus en publique. Il joue notamment en live lors des différents concerts Persona, qui se tiennent environ au rythme d'un par an au Japon.

- Shigenori Soejima :



Né en 1974, Shigenori Soejima est connu pour être un des plus importants illustrateurs, graphistes et character-designer d'Atlus. Très influencé par le film Nausicäa et la vallée du vent, il intègre Atlus dans les années 90 sous la tutelle de Kazuma Kaneko, character-designer mythique de la saga Shin Megami Tensei, et des premiers Persona. Il assiste ainsi Kaneko sur le diptyque Devil Summoner, mais aussi sur les deux premiers épisodes de Persona.

Son premier poste ambitieux, c'est celui de character-designer et directeur artistique sur Persona3, rôles qu'il tiendra aussi sur Persona4. D'une manière globale, il signera le design des personnages de tous les opus actuels de la licence, y compris de Persona5 ou des spin-off. Complétant le tandem de choc formé avec Katsura Hashino et Shoji Meguro, Shigenori Soejima a travaillé sur Catherine et Catherine FullBody, aux postes de character-designer et directeur artistique. Actuellement, il œuvre sur le jeu Project Re Fantasy.

Concernant Persona, il élabore aussi tous les travaux graphiques actuels de la licence, comme les artworks pour les concerts annuels. En 2008, il a réalisé le design des personnages de Persona -trinity soul-, série animée liée à Persona3 présentant des protagonistes totalement originaux.

Quelques travaux de Soejima restent souvent oubliés. Il a signé le character-design du jeu Stella Deus, ainsi que les illustrations du roman Haisenjô no Aria.
  
 

© by ATLUS / SOEJIMA Shigenori / KADOKAWA

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News