MPD Psycho - Actualité manga
Dossier manga - MPD Psycho
Sommaire

Publié le Vendredi, 06 October 2017


Graphisme et édition


À œuvre hors-norme, dessin hors-norme est sans aucun doute nécessaire. MPD Psycho n’échappe en rien à cela. Le trait de Sho-U Tajima est très fin et précis, tout en proposant des planches au noir acéré. Il n’y a pas ou peu de trames. Les décors sont finement détaillés, mais ne viennent jamais rien encombrer et sont même régulièrement absents lorsqu’ils sont superflus.

Ce qui marquera avant tout, à la découverte de la série, est la mise en scène diablement inspirée et terriblement glauque des crimes auxquels nous serons confrontés. Le dessinateur se plait à faire fourmiller de détails ses cadavres et cela contribue indéniablement à, d’une part, souiller notre esprit mais, d’autre part, à nous immerger immédiatement et totalement au sein de la série. Le rendu de l’atmosphère est en effet impeccable. La mise en scène générale et la narration sont travaillées avec un grand savoir-faire et tout, de la couverture aux dernières pages de chaque volume, contribue à faire de MPD Psycho la série qu’elle est.

Certes, on peut noter, notamment dans les premiers volumes, quelques maigres maladresses graphiques. Mais dans son ensemble, le travail de Sho-U Tajima reste à féliciter. Qu’il s’agisse de la façon avec laquelle il met en avant ses personnages, de la manière qu’il a d’insuffler un véritable suspens au fil des pages, de nous faire ressentir, au travers du dessin, toute la tension et la folie latente qui règne parmi les protagonistes, le tout est sujet à louanges. À l’image des meilleurs thrillers, la série est sanglante et inquiétante. Et dans ce genre d’œuvre, ce que voit l’œil est indéniablement des plus importants. L’ambiance fait une grande partie du travail. Et d’ambiance, MPD Psycho n’en manque assurément pas !

Au niveau de l’édition, on notera le soin qu’apporte Pika à la publication de la série. Bien que le prix soit plus élevé que pour le gros des séries de l’éditeur, cela se justifie largement par des couvertures soignées, des pages couleur et du papier légèrement glacé du meilleur effet. En outre, la traduction s’avère elle aussi très convaincante. Voilà dès lors un travail qui met parfaitement bien en avant la série, et elle le mérite amplement !





The End of the Beginning of humanity


« L'être humain aspire à la vie tout autant qu'à la mort. C'est une triste créature qui n'est pas capable de bâtir sa propre existence que sur l'extinction d'autrui. »

À travers ses enquêtes douteuses, ses meurtres abjects et ses révélations casse-têtes, de quoi MPD parle-t-il vraiment, finalement ? Elle parle d’un homme en quête de son identité et de sa place dans le monde. D’un homme trimballé dans une machination qui le dépasse et qui finira par l’écraser. Cet homme est l’exemple d’autres qui se trouvent dans la même situation, emportés, emprisonnés par les rouages d’une organisation qui bouleverse tout sur son passage. Un groupe qui sape les fondements mêmes de nos certitudes et de notre humanité.
Et si les humains n’étaient plus que des personnalités interchangeables ? Et si la psychopathie était transmissible ? Si elle était une épidémie ? Si les gens devenaient manipulables par un code-barres dans l’œil ? Si ce qui nous définit pouvait à tout instant disparaitre sur base du bon vouloir de quelqu’un d’autre ?

Où se situerait dès lors la frontière de l’humain ? Car s’il y a bien une chose qui nous préserve plus ou moins jusqu’ici, c’est notre humanité. Alors, imaginez une organisation venant détruire de tels acquis. Voilà de quoi traite MPD Psycho. Il s’agit d’une œuvre bouleversante et révolutionnaire dans ses idées. Elle est un aboutissement au niveau graphique et scénaristique. Malgré un second arc tiré en longueur et quelques révélations dubitatives, cela n’enlève rien à sa beauté intellectuelle et horrifique. Un véritable must du genre thriller/serial killer !
  
  
Fiche de la série
Fiche vo de la série
Fiche de l'édition couleur
Fiche du scénariste
Fiche du dessinateur
  
  
Mise en ligne le 06/10/2017.
  
  

Dossier réalisé par titali


© Eiji Otsuka Office, Sho-U Tajima / Kadokawa Shoten Publishing Co.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News