Les Royaumes Carnivores - Actualité manga
Dossier manga - Les Royaumes Carnivores
Sommaire

Publié le Vendredi, 26 October 2018


Une métaphore critique de notre monde humain


L'un des principaux intérêts des Royaumes Carnivores est peut-être bien, en effet, d'installer tout un contexte où, par bien des aspects, on peut facilement penser à la société bâtie par l'humanité dans notre réalité et à certaines de ses tares.
  
  
  
  
Ainsi, à travers le regard de Buena, l'histoire s'applique à faire ressortir le système imposé par la tribu royale. Un système ne montrant absolument aucun respect pour la vie, où les herbivores servent uniquement de nourriture, où certaines autres espèces carnivores comme celle des hyènes se sont mises au service de la tribu royale pour être en sécurité et se contenter de manger les restes sans effort, où les gazelles ne sont pas mangées ni tuées mais n'ont pas de liberté puisqu'elles sont esclaves et s'en contentent pour ne pas se faire tuer. Nourriture facile, "confort" et sécurité contre absence de liberté d'agir et de penser et de dignité, voila en somme une forme de dictature propice à la réflexion tant elle peut rappeler bien des dérives humaines contemporaines.

Comme dit à un moment dès le premier volume de la série, la tribu royale, enfoncée dans son pouvoir et sa puissance, a sans doute perdu la raison, le récit allant alors jusqu'à accuser en filigranes une espèce s'enfonçant dans des richesses inutiles et devenue incapable de se contenter de ce que la nature offre, ce qui là aussi rappelle notre espèce : tendance à s'empiffrer au lieu de manger ce qui nous suffit au risque de voir des espèces s'éteindre, vertus gastronomiques poussant à commettre les pires atrocités... Dans le tome 1 du manga on découvre la technique de faisandage des herbivores qui s'avère être tout bonnement horrible, et dans notre réalité on pourrait très facilement évoquer bien des choses de ce genre qui ne montrent aucun respect pour les animaux, en tête desquels le foie gras où certaines méthodes d'abattage qui ont si souvent créé l'actualité ces dernières années, preuve que la série est dans l'ère du temps.

Un très bon exemple de la folie qui s'est emparée des morfales lions arrive sans nul doute dès le premier tome et concerne le personnage de Moussa. Lion se disant gourmet, il cache surtout en lui un complète folie, que l'on cerne dès qu'il fait à la « Démone Blanche » une odieuse proposition : s'accoupler avec lui, et lui donner des enfants... dont il pourra ensuite se repaître, afin de savourer leur sang et leur chair à ceux, réputés savoureux et tendres, des guépards blancs. Son obsession pour la nourriture le ferait donc aller jusqu'à bouffer sa propre progéniture...
  
  
  
  
Ainsi, Yui Hata met volontiers en cause ce rapport négatif à l'alimentation que, comme on le sait déjà bien même si on préfère parfois l'ignorer par facilité, on a besoin de revoir considérablement dans notre réalité.
  
  

JASMIN © 2014 by Yui Hata / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News