Dossier manga - Les Royaumes Carnivores
Sommaire

Publié le Vendredi, 26 October 2018


Le légitime désir de révolte


Dans ce cadre où la vie est constamment bafouée et où son espèce est réduite à l'esclavage et a perdu sa dignité, quelque chose bout donc de plus en plus en la gazelle Buena. Il se sent pathétique, ignoble, lâche, encore plus quand en face d'autres espèces comme les zèbres luttent fièrement et dignement quitte à mourir pour protéger les leurs (enfants en tête). Ce premier volume sert à faire s'éveiller en lui une bonne fois pour toute son désir de révolte, de renversement de l'injuste ordre établi : la frêle gazelle ne se laissera plus faire par les puissants... mais il va lui falloir trouver des alliés, car on ne mène pas une révolution seul !

Sur ce dernier point, on appréciera une chose : le mangaka évite habilement d'être totalement manichéen et de se contenter d'opposer méchants carnivores et gentils herbivores, puisque certains alliés de Buena pourraient bien se trouver du côté des carnivores. Dans un premier temps, il y a la hyène tachetée Zon, qui sent bien que la tribu royale a perdu les pédales à cause du pouvoir et de la puissance, si bien que même s'il peut rester dans le confort et la sécurité, il a le sentiment d'être lui aussi un esclave de cette société. Mais il y a surtout une figure qui va occuper une bonne partie de la série et forger la détermination de Buena qui va alors vouloir la retrouver : la "démone blanche", guépard blanche qui a un compte à régler avec la tribu royale, qui ne mange alors que des lions, et qui en impose d'emblée. Dernière de son espèce à cause des lions qui se sont empiffrés de la délicieuse chair de tous les siens, elle a fait le choix de rester quadrupède quand tous les animaux se sont mis à la bipédie (un clin d'oeil à l'importance de rester fidèle à ses racines ?), ce qui lui a valu de développer une grande rapidité et une belle force. Autant dire que cette charismatique figure pourrait devenir une alliée de choix pour la révolte voulue par Buena... Mais là-dessus, on n'en dira pas plus, histoire de vous laisser découvrir les rebondissements si jamais vous n'avez pas encore lu la série.
  
  
  
  
De manière générale, la série brille assez par la diversité des points de vue qu'elle propose à travers ses personnages. Comme vous avez pu le constater via la présentation des personnages dans la première partie de ce dossier, on trouve ici des animaux ayant clairement envie de faire tomber la dictature sanglante de la tribu royale, d'autres qui cherchent avant tout à rester libre, d'autres encore qui se plient docilement aux ordre des lions par peut ou par conviction pacifiste. Sans compter qu'entre ces différentes espèces d'animaux susceptibles de pouvoir rejoindre la cause de la « Démone Blanche » et de Buena, il peut également exister des tensions, comme c'est le cas entre les chimpanzés et les bonobos. Mais certaines grandes causes révolutionnaires ne valent-elles pas de mettre de côté des conflits plus mineurs ? Marsias, principal antagoniste de la série, est le symbole-même de ce que les puissants font aussi dans notre monde : tâcher de monter les moins puissants les uns contre les autres (par exemple les bonobos et les chimpanzés) pour les exploiter et conserver leur supériorité. Tout l'enjeu des Royaumes Carnivores est alors, peut-être, de montrer qu'au final, pour mener à bien une révolte il faut avant tout déjà mettre de côté les querelles plus stériles, pour que tout le monde puisse s'unir et faire cause commune au-delà des différences de points de vue.
  
  

JASMIN © 2014 by Yui Hata / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News