Dossier manga - Japan Expo Sud 2010

Reader Rating 17 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 26 Febuary 2010


Les stands


Dès l'entrée à l'intérieur du festival, les visiteurs arrivaient directement dans l'espace de vente, de quoi affoler les cartes bancaires et autres portefeuilles! Pas moins d'une cinquantaine de stands de vente professionnels, et presque autant d'amateurs, étaient là pour exposer leurs plus beaux produits.
     
   

Stands éditeurs

Tout comme l'an dernier, les éditeurs manga sont encore assez frileux pour venir à la rencontre du public marseillais. Pour sa première participation, le stand Kana était quelque peu isolé dans un des coins du festival. L'éditeur comptait surtout sur la sortie des tomes 1 et 2 de Pluto, sortis le vendredi même. Ce fut d'ailleurs l'un de leur plus fort succès en terme de ventes sur le salon, avec leurs dernières nouveautés shonen comme Black Butler ou Letter Bee. Sans oublier, bien évidemment, l'indétrônable Naruto!
     
        
           
                       
Pour les éditions Taïfu comics, il s'agissait de la seconde participation. Le stand savait mettre en évidence à la fois ses séries phares comme Cobra, tout en réservant un coin de table uniquement au yaoï. Cependant, les fangirls semblent être mal représentées dans le Sud de la France! En effet, ce sont les séries plus classiques de l'éditeur, même anciennes, qui se sont écoulées le plus facilement, face à un public ayant soif de découvertes, soif rassasiée par les packs de trois volumes pour le prix de deux, sans parler des posters offerts en prime.
     
    
      
Seconde représentation également pour Ankama, mais avec un stand moins imposant que lors de la première édition. Un seul stand de vente, pas de démonstration du jeu Dofus... l'expérience de l'année passée aurait-elle refroidi l'éditeur?
    
     
   
La bande dessinée chinoise était quant à elle représentée par deux éditeurs. Les éditions Xiao Pan étaient une nouvelle fois présentes, avec un de leurs auteurs phares qui avait fait le déplacement pour l'occasion. Après Song Yang l'an dernier, Benjamin a créé l'évènement sur le stand! Mais je reviendrai sur cet invité de marque plus tard dans ce dossier. L'éditeur proposait également une avant-première de l'artbook Bad Girl.
     
   
   
Enfin, le label Bao des éditions Paquet était plutôt bien représenté avec deux auteurs en dédicace, Chaïko pour La fille de Shangaï et Nie Jun pour Zobo et les fleurs de la vie. Malheureusement, l'éditeur était enfermé dans un espace très limité et mal localisé, passant bien trop inaperçu. Les ouvrages ont ainsi surtout attiré un public de ... parents !
    


Exposants Professionnels

Malgré la modeste représentation des éditeurs, il était possible de se procurer de nombreux mangas sur des stands plus généralistes. Les boutiques de la région et d'ailleurs ont fait le déplacement (L'Antre du Snorgleux, Manga-Café,...), tout comme certaines enseignes du net (Discount Manga, Manga Connexion). Avec un peu de patience et de chance, on pouvait trouver quelques perles en occasion à des tarifs plus que raisonnables! Un choix également assez éclectique pour les coffrets d'anime, généralement vendus par lots de deux ou de trois à des prix défiants toute concurrence. 
      
   
   
Les amateurs de J-Music pouvaient également trouver leur bonheur, notamment avec le stand consacré à deux vedettes de ce festival, Aoi et les Jelly Beans qui ont été souvent présentes pour dédicacer leurs albums et poser pour leurs fans. D'autres stands étaient consacrés aux idols japonaises, qu'il s'agisse de chanteurs ou d'acteurs de drama, genre perçant toujours plus en France.
      
   
       
Pour le reste, on retrouvait évidemment de nombreux stand offrants des produits dérivés, des posters, des figurines, des peluches... mais également de nombreux stands de vente de vêtements et d'accessoires de mode. Les deux stars du festival sur les stands devaient être, pour ces demoiselles, les oreilles de chat, et pour les hommes, les katanas décoratifs, toujours plus présents. Il n'était ainsi pas rare de voir des visiteurs se trainant de grand cartons verticaux toute la journée... quand les sabres n'étaient pas directement déballés pour frimer, avec tous les risques que cela comporte. Un futur problème de sécurité dans les années à venir?
      
    
      

Amateurs / Mode

Si la mode était présente dans les stand professionnels, elle n'était pas en reste dans l'espace créateur réservé aux amateurs. Si robes, corsets et accessoires étaient tout aussi représentés que l'an dernier, on pouvait également trouver quelques créations comme des poupées ou autres éléments décoratifs inspirés de la culture japonaise.
         
         
            
                     
Enfin, quelques stands consacrés au fanzinat arrivaient à tirer leur épingle du jeu. De jeunes dessinateurs de talent reproduisaient des héros célèbres, sans se limiter à la sphère du manga, comme cette représentation de Dr House qui m'a fasciné à chacun de mes passages !
      
                        

© Manga-News.com

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News