Dossier manga - Black Butler

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Mercredi, 07 August 2013


«  Je ne suis qu’un diable de majordome »



Dans l'univers shojo, le majordome est une icône populaire. Pourtant, s’il y a bien une série reprenant ce mythe qui cartonne, c'est Black Butler. Ce succès, nous le devons certes à la réutilisation de l'élément majordome, mais de manière originale, loin des standards habituels. Ainsi, dès les premières pages, une atmosphère est créée autour du personnage. Sebastian est grand, calme, a une silhouette élancée, de longs cheveux bruns et brille d'un savoir-faire hors du commun. Sport, tâches ménagères, cuisine, travaux physiques... rien n'est impossible pour ce diable de majordome. Oui, c'est rapidement que le lecteur apprend la véritable identité de ce personnage énigmatique, celle d'un démon au service de son maître, ayant accepté d'exaucer son souhait en échange de son âme une fois la vengeance de Ciel effectuée. C'est sur ce portrait peint à travers de multiples péripéties et dans un cadre très « British » et élégant de l'époque victorienne que naît l'atout de Black Butler. Dimension fantastique, situations improbables, humour axé sur l'enfant qu'est Ciel et son puissant démon de majordome... L'identité de Sebastian permet bien des situations qui permettent au titre de se renouveler, devenir improbable et se créer une ambiance très particulière. Le ton de la série alterne alors entre le sérieux et le burlesque, l'un permettant en général de faire avancer l'intrigue tandis que l'autre met en avant la multitude de personnages, incluant leur diversité et leur... loufoquerie.

Revenons-en, à ces personnages. Dans l'œuvre de Yana Toboso, les acteurs de l'histoire possèdent tous leur particularité qui, en général, attribueront au titre un brin d'humour. Ainsi, Meylene est une parfaite ménagère maladroite tandis que Bardroy le cuisinier représente la facette un peu bourrue du manoir Phantomhive. Et pour ceux à qui le caractère propice au burlesque ne suffirait pas, Grell Sutcliff apportera sa dose de fan-service, même si celui qui veut être l'amant de Sebastian survient bien moins souvent que la cocasserie des quiproquos entre Ciel et son majordome. D'un autre côté, certains personnages sont dotés d'une toute autre facette.
 
 
 
 
 
Nous y reviendrons plus tard mais chaque arc scénaristique possède ses caractéristiques, ses inspirations et son ambiance. Ainsi, d'une partie à l'autre de l'histoire, le scénario est voué à prendre une tournure plus ou moins dramatique, incluant des protagonistes qui émouvront ou impressionneront le lecteur plus qu'ils ne le feront rire. Parler de ces personnages sans spoiler n'est pas chose aisée, mais on remarquera ce changement d'aura par leur traitement et leur implication dans la série. Caractères plus sérieux, association ou dualité vis à vis des Phantomhive davantage appuyée... Tout ce petit monde est très facile à reconnaître. Un fossé se créé alors entre ces personnages, souvent temporaires, et les récurrents qui sont davantage voués à créer l'humour de la série. Il serait faux de dire que la mangaka n'a pas remarqué cet aspect de l'œuvre tant il lui sera pris d'essayer de gommer les partis pris des protagonistes. Des personnages jusqu'ici hilarants peuvent ainsi subir un traitement particulier, se voir davantage fouiller et devenir partie intégrante de l'intrigue sérieuse du manga. Fan-service, certes, mais maîtrisé. Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'auteure refuse de laisser des personnages sur la touche et cherche à les impliquer un à un dans l'histoire. Ainsi, il n'y en a pas forcément que pour Ciel ou Sebastian et chacun a le droit de s'exposer sérieusement face au lecteur. Il devient ainsi très divertissant de voir comment chaque participant à l'histoire comblera les attentes des fans, de quelle manière le chouchou du lecteur pourra s'affirmer.

Un diable de majordome, oui, mais il n'est pas le seul à faire tout le charme de cet histoire. La mythologie de la série tourne indéniablement autour de l'identité démoniaque de ce protagoniste particulier et instaure à cette œuvre de majordome une dimension fantastique qui fait son charme. Fort heureusement, ce serviteur aux multiples talents est aidé en permanence par des personnages hauts en couleurs et marquants pour créer des séquences délirantes, émouvantes ou frissonnantes... Black Butler est un manga aux multiples facettes, oui, tant dans la tonalité que dans les thèmes et univers qu'il explore, sujet de notre deuxième partie.
 
 

KUROSHITSUJI © 2007 Yana Toboso / SQUARE ENIX CO., LTD.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News