Aria - Actualité manga
Dossier manga - Aria

Reader Rating 19.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 06 Febuary 2009


… voyant s'épanouir et évoluer ses héroïnes

                                    
Kozue Amano a donc su créer un univers riche sur bien des points qui, tout en restant simple, se révèle réellement envoûtant, poétique et charmeur. Et la beauté visuelle est bel et bien là. Mais Aria, n'est-ce que cela ? Bien sûr que non. Ainsi, cet univers paisible est particulièrement propice à l'épanouissement et à la lente évolution d'Akari et des autres.

L'évolution est lente, car le rythme du manga lui-même est lent. Rien de négatif ici, bien au contraire. L'histoire coule doucement, à son rythme, ce qui ne fait que rendre l'ambiance du manga encore plus paisible. Cela est dû à une gestion intéressante du facteur temps par la mangaka, qui fait correspondre chacun des douze volumes à une saison différentes. Chaque tome voit donc se dérouler une saison différente, ce qui permet à Amano de s'attarder avec plus de précision sur les différents évènements et les caractéristiques de chaque moment de l'année, et permet au lecteur de profiter au mieux de l'épanouissement des personnages.

Il est également intéressant de constater que, Akari étant très souvent la narratrice des chapitres, le lecteur est amené à découvrir en même temps qu'elle les merveilles de Neo-Venezia, et donc, en quelque sorte, à s'épanouir en même temps qu'elle.

Cet épanouissement passe donc par les nombreuses découvertes d'Akari, qui ne manque pas une occasion de partir en vadrouille avec ses amies. Que ce soit à pieds, en gondole ou par d'autres moyens, nos héroïnes, et en même temps qu'elles les lecteurs, découvrent donc toutes les richesses de cette paisible ville, qu'il s'agisse de lieux naturels inventés, de monuments historiques, de personnages secondaires sympathiques, ou tout simplement de divers recoins méconnus de la cité. Dans un cadre aussi paisible et chaleureux, qui pourrait ne pas s'épanouir en profitant de chaque petit instant ? Pas Akari et son caractère si enjoué et fleur bleue, en tout cas.

Dans un tel cadre, il est tout de suite plus agréable pour nos héroïnes d'apprendre à maîtriser leur métier d'Ondine. Au fil des volumes, la technique d'Akari, Aika et Alice s'améliore donc, et leur formation passe par plusieurs étapes:

Au tout début de sa carrière, lorsqu'elle vient à peine de commencer son apprentissage de la navigation en gondole, une Ondine est appelée Pair. Les Pairs sont reconnaissables grâce à leur port de deux gants, protégeant leurs mains de débutantes d'éventuelles blessures.

Une Pair devient une Single lorsque son niveau a considérablement augmenté, mais que son niveau n'est pas encore assez élevé pour devenir une professionnelle. Lorsque cette montée d'un grade se fait, l'Ondine ne porte plus qu'un seul gant, d'où le nom de Single. Contrairement à une Pair, une Single est autorisée à transportée des clients, à partir du moment où elle est accompagnée d'une Prima.

Enfin, une fois que sa technique est devenue impeccable, une Single peut devenir une Prima, nom donné aux Ondines professionnelles. A ce stade, les nombreux entraînements qu'ont dû subir les Ondines ont rendu leurs mains plus résistantes, et de ce fait, elles peuvent à présent naviguer sans porter de gant. Le passage au statut de Prima correspond également à l'acquisition d'un pseudonyme honorifique reflétant le principal trait de caractère de l'Ondine en question.

Le bon fonctionnement de cette évolution professionnelles est surveillé par l'Association des Ondines, ou Association des Gondoliers, une guilde gérée par d'anciennes Prima réputées.

Au fil des volumes d'Aqua et d'Aria, Akari, Aika et Alice, sous la tutelle d'Alicia, Akira et Athéna, seront donc amenées à passer ces différentes étapes au fur et à mesure que leur technique s'améliore.

Mais l'évolution de nos demoiselles ne s'arrête pas à l'amélioration de leur technique d'Ondine: sur ce point, les deux personnages dont l'évolution est la plus frappante sont Aika et Alicia.

Alors qu'Aika semble si fière de ses talents, elle se révèle au fil des tomes plus complexée qu'il n'y paraît. Alors que chacune de ses amies possède son propre point fort (la joie pour Akari, le côté prodige d'Alice, la grâce d'Alicia, la détermination d'Akira et la voix d'Athéna), Aika se reproche de ne pas posséder de talent particulier et voit régulièrement sa confiance en elle en prendre un coup. Grande admiratrice d'Alicia, elle se désespère de ne pas pouvoir devenir comme elle. Mais grâce au soutien de ses deux amies et d'Akira, elle apprendra peu à peu à s'accepter comme elle est et à découvrir ses propres talents. De plus, signalons qu'Aika est la seule héroïne de l'histoire éprouvant des sentiments amoureux (envers Al, rappelons-le) amenés à évoluer plus ou moins, évolution qui se ressent surtout à l'approche de la fin du manga.

Alice, quant à elle, apparaît au début du manga très solitaire et taciturne, mais au contact de la joyeuse et sociable Akari, elle va petit à petit apprendre à s'ouvrir aux autres. De plus, son jeune âge et son côté « prodige » font qu'elle se sent souvent mal à l'aise avec les autres Ondines d'Orange Planet. Alice pense que les autres employées de la compagnie ne l'aiment pas... Mais est-ce réellement le cas ? Ses amies et Athéna pourront-elles lui ouvrir les yeux ? Enfin, notons qu'Alice, du fait de son jeune âge par rapport aux autres Ondines, est la seule héroïne devant encore aller à l'école. De ce fait, son évolution passe également un peu par-là.

Tout au long de l'oeuvre, nos héroïnes s'épanouissent donc, et sont amenées à évoluer, à gagner en maturité et, en extrapolant un peu, à changer la vision qu'elles ont d'elles-mêmes et de leur entourage. Et cette évolution, vous l'aurez peut-être déjà compris, n'existerait pas sans l'aspect enchanteur et paisible du cadre dans lequel elle évoluent, et sans le soutien qu'elles s'apportent mutuellement.
      
      
                                                                                                 
                                                     

© Kozue Amano Originally published in Japan in 2002 by MAG Garden Corporation, Tokyo.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News