Anguilles Démoniaques - Actualité manga
Dossier manga - Anguilles Démoniaques
Sommaire

Publié le Samedi, 18 Febuary 2017


Les auteurs: Yû Takada x Yûsuke Ochiai


Takada, le romancier d'origine


A la base, Anguilles Démoniaques est un roman noir d'environ 300 pages paru au Japon le 28 juin 2005, réédité le 21 avril 2010, et que l'on doit à Yû Takada.



Cet écrit a visiblement connu un certains succès au Japon, et pourtant il reste difficile d'en apprendre davantage sur son auteur.

On sait néanmoins que cet écrivain a conçu un certain nombre d'autres romans, parmi lesquels on peut citer Fue Ibaritto (2008), Tenohira Take (2009), ou Yogoreta Ori (2011).


Ochiai, le mangaka


Nous devons l'adaptation manga à Yûsuke Ochiai, qui a été suivi d'assez près par Takada, celui-ci ayant donné au mangaka un minimum d'explications nécessaires tout en le laissant libre.

Le désir d'Ochiai d'adapter ce roman provient de certains éléments qui l'ont marqué dans la lecture : des personnages qui ont l'air antipathiques et déplaisants, face à qui ont aurait envie de fermer les yeux, mais qui ne sont peut-être pas tous si effrayants qu'ils en ont l'air.

Pas inconnu en France avant la parution d'Anguilles Démoniaques, Yûsuke Ochiai est un auteur qui exerce depuis déjà pas mal d'années. Il commence en tant qu'assistant de Satoshi Yoshida, l'auteur de Tennen, pur et dur

Il signe sa première oeuvre en 2002 avec Yokohata Kôkô Ouendan – Kanzaki-gumi, une comédie parue dans le magazine Shônen Sunday de Shogakukan qui s'est achevée en cette même année après 4 volumes.



En 2004, on le retrouve dans le magazine Morning de Kôdansha avec Taiyô no Drop-kick to Tsuki no Suplex, une tranche de vie sportive d'arts martiaux qui s'est bouclée cette même année après trois tomes et dont le scénario a été assuré par un certain Mister Takahashi.



L'année suivante, en 2005, il signe Tekkamon, une courte comédie qui fut abandonnée après un seul tome par son éditeur Nihon Bungeisha.



Il s'est ensuite lancé en 2007 pour le magazine Young Sunday de Shogakukan dans la partie visuelle du seinen sportif Thanatos, sur un scénario assuré par Shinji Takehara. Il s'en est occupé jusqu'en 2009, pendant 8 volumes, ce qui en fait sa plus longue série à ce jour.



C'est en cette même année 2009 qu'il entame pour le magazine Comic Break de Nihon Bungeisha la série qui l'a fait connaître en France : Tengoku no Shima, alias L'île infernale. Ce manga à suspense a trouvé sa conclusion l'année suivante, en 2010.
Voici l'histoire de L'île infernale : La peine de mort n’existe plus au Japon. La peine ultime qui la remplace est l’exil sur une île coupée de tout. C’est là qu’arrive Ei Mikoshiba après s’être fait intentionnellement condamné. Son but : retrouver l’assassin de sa famille, son ancien ami, Sakaki. L’île-pénitencier se révèle un véritable enfer sur terre, une jungle sans pitié où les prisonniers, livrés à eux- mêmes, ont constitué une société d’une violence inouïe dans laquelle seuls les forts peuvent survivre. Ei semble taillé pour cet environnement hostile, mais réussira-t-il à accomplir sa vengeance ?



En 2011-2012, c'est une nouvelle courte série sportive en deux tomes qu'il signe : Blood - Shinkenshi Masato, qui marque sa première collaboration avec la maison d'édition Shonen Gahosha dans le magazine Young King.



C'est pour cette même maison d'édition qu'en 2013 il entame le récit à suspense Tsukikage, publié en France sous le titre Moon Shadow, et laissé en plan après un tome faute de succès.
Voici l'histoire de Moon Shadow : Ancienne tueuse à gages à la retraite, Moon Shadow est à présent Hikari Mizuno, femme mariée faisant son possible pour vivre la vie la plus paisible possible… Enfin presque, car il est difficile de faire table rase du passé ! Problèmes de voisinage, injustice sociale, maltraitance et personnes malveillantes exacerbent sa colère. Cette femme laisse alors parfois revenir Moon Shadow sur le devant de la scène, telle une justicière héroïque au service de la société. À chaque injustice, mépris ou abus, Hikari bouillonne intérieurement et souhaite que tout rentre dans l’ordre… Submergée par ses sentiments et sa soif de justice, contrôlera-t-elle ses pulsions ou laissera-t-elle place à Moon Shadow ?



Cela n'empêche pas Ochiai d'offrir en 2014-2015 sa troisième collaboration consécutive avec Shonen Gahosha : Unagi Oni / Anguilles Démoniaques.

Enfin, de 2015 jusque fin 2016, l'auteur a proposé, toujours dans le magazine Young King, Ayakashi no Hana, un nouveau thriller bouclé en deux tomes basé sur un roman de Tetsuya Honda.



La bibliographie d'Ochiai est plutôt marquée par des genres récurrents : il a commencé dans la comédie sportive, a ensuite poursuivi sur les récits sportifs, puis semble désormais plutôt se spécialiser dans les thrillers et titres à suspense.
  
  
  


© YUSUKE OCHIAI, YU TAKADA / SHONENGAHOSHA

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News