Pandora Hearts - Actualité manga

Pandora Hearts

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 22 November 2016

Pandora Hearts aura été un titre très attendu en France, plébiscité au Japon et grandement mit en avant pas l'éditeur Ki-oon avant sa sortie, puis plus tard récompensé par les lecteurs de MangaNews comme le meilleur shonen de l'année 2010.
Entamée au japon en 2006, la série a vu sa conclusion arrivée chez nous dix ans plus tard, pour une fin à l'image de celle-ci : envoûtante et intrigante, riche en surprises et surtout passionnante !


Petit retour en arrière :

Oz Vessalius est l'héritier d'une des quatre puissantes grandes familles de la noblesse. Pour ses 15 ans, alors qu'une grande cérémonie de passage à l'âge adulte est organisée, des individus se cachant sous des capuches viennent perturber ladite cérémonie en prétendant que Oz n'est pas de ce monde avant de le précipiter dans l'Abysse, un monde sombre, coupé de tout et cachant bien des mystères. Il y fera la connaissance d'Alice, une jeune fille pouvant prendre l'apparence d'un lapin noir sanguinaire. Cette dernière est en fait une « chain », des êtres avec qui les humains peuvent passer des pactes devenant ainsi des contractants.
Oz, avec l'aide d'Alice, va réussir à sortir de l'Abysse, mais, alors que lui n'aura pas changé, dix années se seront écoulées. Il va alors retrouver ses proches qui le croyaient mort.
Va alors commencer une enquête pour percer les mystères de l'Abysse, des hommes encapuchonnés, de la ténébreuse organisation Pandora, de la tragédie de Sablier, et bien d'autres encore…


Très rapidement il apparaît évident que Pandora Hearts va puiser son inspiration auprès de la très célèbre œuvre de Lewis Caroll, déjà adaptée tant de fois dans autant de versions différentes : « Alice au pays des merveilles ». On retrouve les créatures telles que Jabberwocky le lapin, le chat du Cheshire et d'autres encore ainsi que les personnages essentiels tels que Alice bien sûr ou encore le Chapelier même si ceux-ci connaissent une histoire et un destin bien différent.
C'est donc avec plaisir qu'on découvre une relecture de l'oeuvre de la part de Jun Mochizuki, une auteure ne manquant pas de talent ni d'imagination.
Mais le ton qu'on retrouvera tout le long de ce titre, malgré de nombreuses touches d'humour faisant souvent mouche, sera tout de même une ambiance gothique, souvent sombre, voir parfois même macabre et pessimiste : personnages en capuches inspirant la crainte et le mystère, abysses insondables cachant des choses innommables, ombre d'un passé macabre et sanglant, nombreux morts suites à des complots anciens mettant en scène de vieilles familles voulant conserver leurs privilèges, pactes avec des créatures surpuissantes bien qu'impliquant un prix à payer exorbitant… Autant d'éléments qui rendent ce titre incroyablement attractif et séduisant.
Très rapidement l'auteure va distiller de nombreux mystères dont nous n'obtiendrons les réponses qu'au compte-gouttes, impliquant parfois à la sortie de certains tomes, un désagréable sentiment de frustration, qui sera au final comblé par les réponses qui surviendront petit à petit.


Et c'est une des forces de la série, justement de distiller les éléments de réponses aux très nombreux mystères qui seront soulevés pourtant très rapidement dans le titre. Cela titille notre curiosité et notre soif de réponses tout au long de la lecture de la série...et même lorsque dans les derniers tomes, nous aurons enfin eu droit à ces fameuses réponses, l'attente de la conclusion ne faiblira pas tant l'auteure réussira à faire monter la pression intelligemment.
Mais il faudra en passer par une période de frustration comme on l'a évoqué, mais également par un sentiment de confusion qui se montrera parfois trop important. Les personnages vont se multiplier, les liens entre eux vont se complexifier, certains iront même jusqu'à changer de statut, voire de nom...il est parfois difficile de suivre, et ça l'est d'autant plus lorsqu'il faut attendre plusieurs mois entre chaque tome. Le plaisir de lire la série d’une traite n'en est donc que plus grand.

Bien entendu il faut évoquer les personnages, aussi nombreux que complexes : aucun n'est tout blanc ou tout noir, pas de manichéisme dans Pandora Hearts ! Ils ont tous un passé riche et des motivations propres les rendant complexes et parfois incertains, une incertitude qui se traduit dans leurs actes et leurs alliances, rien n'étant éternel ou immuable dans ce titre.
La palme allant bien sûr à Oz, qui n'est pas seulement la victime qu'il a l'air d'être au début de la série… On apprendra et découvrir de nombreuses chose le concernant ce qui nous permettra de faire évoluer notre regard sur ce personnage qui dans un premier temps aurait pu paraître un peu fade.
Et qui dit complot et mystère dits manipulateurs ! Et à ce niveau nous serons servis par pléthore de personnages aussi intéressants les uns que les autres.


Le trait de l'auteure va grandement progresser entre les premiers et les derniers tomes, enrichissant ainsi son dessin fourmillant de détails, l'affinant au fur et à mesure, et rendant ses personnages de plus en plus expressifs et touchants.

Ki-oon et les lecteurs ayant déjà découvert ce titre ne se sont pas trompés à son sujet, il s'agit là d'un excellent titre, ne respectant pas vraiment les codes du shonen à proprement parlé sans être non plus un shojo ou un seinen, Pandora Hearts est un titre à part, unique et d'une grande richesse !
A lire ou relire sans hésitation !


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
18.13/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.00,17.00,16.00,16.00,15.00,14.00,15.00,16.00,15.00,15.00,13.00,14.00,14.00,15.00,14.00,15.00,15.00,13.00,15.00,17.00,15.00,16.00,18.00,19.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News