Yuki Yoshihara - Actualité manga
Dossier manga - Yuki Yoshihara

Reader Rating 20 /20

Sommaire

Publié le Lundi, 10 November 2008


Itadakimasu ou le quotidien d'une femme divorcée qui refait sa vie

 

 
Après le couple marié, Yoshihara nous narre l'histoire de Naeko, une jeune femme divorcée qui va refaire sa vie avec le petit frère de son ex mari. Je vous laisse donc imaginer les situations délirantes qui vont en découler!
Itadakimasu (いただきます) traite donc de la différence d'âge. Pourtant, on se rendra compte que l'amoureux de Naeko est parfois plus mature qu'elle, ce qui est particulièrement drôle. Ici l'auteur se moque un peu des conventions. A travers le divorce, elle nous montre que l'amour n'est pas éternel, mais qu'il peut survenir de n'importe où et à n'importe quel âge. Tout cela est bien évidemment traité avec le même humour et la même légèreté que d'habitude. Les personnages secondaires sont toujours aussi drôles, mais bien différents de ceux des titres précédents. Il y aura par exemple l'ex-mari insistant, les amis décalés ou encore le beau père colérique... De quoi pimenter la vie de nos deux tourtereaux!
                                    
Les graphismes ont encore évolués depuis Darling, avec des traits plus fins et élégants et des personnages de plus en plus réalistes. Yoshihara nous raconte donc encore une belle histoire d'amour mais bien différente que les précédentes, traitant de la différence d'âge et des difficultés qui en découlent. Elle nous montre surtout que malgré tout, tant qu'on est amoureux, tout est possible!
                    
           
                                                                            

Ma petite maitresse: celui qui se distingue des autres

 

 
Ma Petite Maitresse (蝶よ花よ) est l'oeuvre la plus originale de Yoshihara. Même si les ingrédients préférés de la mangaka sont là, on note néanmoins des différences.
                        
Tout d'abord, au niveau du caractère des personnages, on remarque un changement. Ici, une jeune femme dont la riche famille a fait faillite entre dans le monde du travail et se rend compte que son patron n'est autre que l'ancien servant dévoué de la maison avec qui elle était très proche. On n'a pas affaire à une héroïne perverse contrairement aux autres œuvres de l'auteur pour l'instant, le héros a par contre un comportement retors qui alterne entre le servant fidèle et le chef tyrannique. Cependant, on sent qu'une histoire va naître entre ces deux là. Il y a pour l'instant moins d'humour et aucune scène de sexe. Par contre, nous retrouverons avec plaisir des personnages secondaires toujours aussi délirants. Les graphismes, pour leur part, sont encore plus beaux qu'avant, car encore plus réalistes.
Ce manga semble donc dès ses premiers volumes se démarquer des autres tout en gardant les meilleurs éléments des précédents, ce qui donne envie de découvrir la suite rapidement !
                                                     
                                               

Venus ni Arazu: rien qu'une caresse...

  
  
  
Arrivée en octobre 2011 avec la sortie simultanée de ses deux volumes, Venus ni Arazu (ヴィーナスにあらず) est la dernière oeuvre en date de l'auteur à être parvenue en France. 
 
Dans la lignée de Ma Petite Maitresse, ce dernier titre s'axe lui aussi vers une trame plus sérieuse, moins propice à l'humour, avec un premier volume dénué de scène de sexe. Miyoshi, une jeune femme élancée travaillant comme mannequin, connait quelques difficultés financières et accepte de poser pour un sculpteur, Chujo Taro. Mais ce dernier ne peut s'empêcher de chercher l'inspiration en essayant de la tripoter, prétextant l’intérêt qu'il porte à sa structure osseuse. Alors que cette trame pourrait faire naitre de nombreux débordements, notamment grâce au caractère de glace de Miyoshi qui n'accepte pas si facilement les avances de son employeur. L'obsession de ce dernier est alors employée dans un registre comique, et l'artiste fait même preuve d'une certaine naïveté que l'on a plutôt l'habitude de remarquer chez les protagonistes féminines de l'auteure. 
Malgré un synopsis propice à la facilité, Yuki Yoshihara nous surprend donc avec un récit tout en retenue, et son duo principal particulièrement attachant !

© by Yuki YOSHIHARA All rights reserved

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News