Yotsuba & ! - Actualité manga
Dossier manga - Yotsuba & !

Note des lecteurs 19.50 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 13 Janvier 2011


Présentation

 
Histoire
Les vacances d'été arrivent. La ville est paisible, le temps est agréable, les tournesols se nourrissent des rayons du soleil, et chaque habitant vaque a ses occupations. Dans la rue, une camionnette de déménagement arrive. A son bord, Monsieur Koiwai, venant rejoindre son ami Takashi Takeda qui doit l'aider à déballer ses bagages pour son emménagement dans la bourgade. Au beau milieu des bagages, un petit visage bourré d'émerveillement. Ce visage, c'est Yotsuba, 5 ans, 4 couettes vertes en guise de cheveux, tout à découvrir de la vie, et qui ne va pas se gêner pour le faire. Sous son regard, Takashi Takeda devient Jumbo, la moindre petite découverte, de la sonnette à la balançoire en passant par les montgolfières et les feux d'artifice, devient une source d'émerveillement et d'amusement, et sa naïveté mêlée à sa joie typiquement enfantine n'auront de cesse d'influer sur son entourage qui entrera volontiers dans ses délires de gamine, des voisines Ayase au simple commerçant, en passant par le père et ses amis.

C'est ainsi que débute Yotsuba & !, manga dont le seul nom reflète parfaitement le contenu: ici le "!" réprésente les exclamations, l'émerveillement de cette gamine surexcitée face à chacune de ses découvertes, souvent reprises dans les titres des chapitres toujours basés sur le même schéma: "Yotsuba et le réchauffement climatique", "Yotsuba et la télé", "Yotsuba et la grenouille"...

Ne cherchez pas ici d'intrigue élaborée, car si l'on en apprendra vaguement plus sur Yotsuba au fil des tomes, comme le fait qu'elle ait été adoptée et qu'elle vienne, selon elle, d'une île située "à gauche" (ce qui peut symboliser littéralement le décalage de l'enfant), chaque chapitre met surtout en avant les découvertes quotidiennes de cette héroïne en culotte courte, chacune d'entre elles, même la plus banale à nos yeux, étant un parfait ressort d'émerveillement. Ainsi, le manga se déroule dans un temps qui suit son cours très calmement (chaque chapitre ne voit se passer qu'une demi-journée ou une journée, et l'on peut facilement considérer qu'après les 9 volumes parus en France à ce jour, quelques mois, au grand maximum, se sont écoulés), au gré de ces découvertes humoristiques. Le titre allie donc le comique, la tranche de vie et la poésie pour un cocktail qui procure une sensation de bien-être et de bonne humeur incroyable, surtout par les temps qui courent.
 
  
 
Fiche signalétique
Yotsuba & ! (よつばと ! - Yotsuba to !) est un manga de Kiyohiko Azuma, toujours en cours au Japon avec 13 tomes, publié par l'éditeur ASCII Media Works (anciennement Media Works) dans le magazine Monthly Comic Dengeki Daioh, un magazine où ont été ou sont toujours publiés des titres comme Azumanga Daioh (du même auteur), Gunslinger Girl, Gurren Lagann, Tsukihime, Blood Alone, ou encore Les Petites Fraises, et qui ne vise pas de lectorat particulier. De ce fait, Yotsuba & ! fait partie de ces manga difficiles à classer, car sa particularité, et peut-être également l'une de ses grandes forces, est de posséder un lectorat très large, allant des plus jeunes aux adultes. Quoi qu'il en soit, la série est communément classée en seinen, le contenu restant plus parlant pour des adultes, et le magazine de prépublication restant malgré tout très orienté adultes avec des titres comme Gunslinger Girl et Tsukihime.
  
Au Japon, le premier volume relié est sorti le 27 août 2003, et les tomes suivants se sont enchaînés à un rythme assez irrégulier mais souvent espacé, puisque l'attente entre chacun des tomes parus est pour le moment allée de 7 mois (entre les tomes 2 et 3) à 15 mois (entre les tomes 8 et 9). Toutefois, pour ce dernier cas, signalons que Kiyohiko Azuma avait mis en pause Yotsuba vers l'été 2009 pour retravailler sur Azumanga Daioh, qui fêtait ses 10 ans avec une toute nouvelle édition. De manière plus générale, un rythme d'un an entre chaque tome semble avoir été trouvé. Le treizième volume, dernier paru à l'heure actuelle, est sorti au pays du soleil levant le 27 novembre 2015.

En France, ce sont les éditions Kurokawa qui retentent l'aventure Kiyohiko Azuma après avoir édité en 2005-2006 Azumanga Daioh, qui fut l'un des premiers titres de leur catalogue. Le premier tome de Yotsuba & ! sort dans nos contrées le 17 août 2006, puis les deuxième et troisième volumes débarquent à deux mois d'intervalle à chaque fois, en octobre puis en décembre de la même année. Puis le rythme de parution s'espace d'un petit mois supplémentaire, la série étant peu avancée au Japon et paraissant à rythme lent. Finalement, la parution japonaise est rattrapée le 13 septembre 2007, avec la sortie du volume 6. Dès lors, la parution française, obligée de se caler sur la japonaise, s'étend globalement au rythme d'un volume par an, le dernier opus paru en France à ce jour, le onzième du nom, étant arrivé le 14 juin 2012. L'attente est devenue longue entre chaque tome, mais chaque chapitre étant auto-conclusif, cela ne gêne en rien. Et puis, ne dit-on pas que  plus l'attente est longue, plus le plaisir est grand ?
  
Il faut également savoir que la popularité de Yotsuba & ! dépasse largement les frontières, puisque la série est publiée dans, au minimum une dizaine de pays étrangers. La version anglaise, débutée par ADV Manga en 2005 puis abandonnée en 2007 après 5 tomes, a été reprise par Yen Press. Le manga est également édité en Espagne aux éditions Norma Editorial, en Allemagne par Tokyopop, en Italie chez Dynit, en Finlande aux éditions Punainen Jättiläinen, en Corée par Daiwon, en Thailande chez NED Comics, au Vietnam aux éditions TVM Comics, ou encore à Taiwan par Kadokawa Media.
 
  
  
Un succès phénoménal au Japon
Déjà riche d'un Azumanga Daioh au succès retentissant dans son pays et à la popularité très large dans beaucoup d'autres pays comme les Etats-Unis, Kiyohiko Azuma noue à nouveau un succès fulgurant avec Yotsuba & ! dès les débuts de la série. Les ventes au Japon se comptent en millions d'exemplaires, chaque nouveau tome est propulsé par centaines d'exemplaires en tête de gondole des librairies, se classe directement en tête des tops ventes et se loge parmi les toutes premières places des meilleures ventes annuelles d'Amazon Japon. Notamment, le tome 6 se retrouve troisième meilleure vente de manga du site au premier semestre 2007, et le tome 8 se classe deuxième meilleure vente au Japon sur l'ensemble de l'année 2008.

Les distinctions s'enchaînent pour Yotsuba & !. En 2006 le manga remporte le Prix d'Excellence des Manga du Japan Media Arts Festival, le jury se déclarant conquis par l'atmosphère paisible et les personnages très vivants qui s'en dégagent. En 2008, il est sélectionné au douzième Prix Culturel Osamu Tezuka, et dans la catégorie "Meilleure Publication pour la Jeunesse" au Will Eisner Award. Le mangaka est félicité pour son oeuvre de toutes parts, que ce soit dans la presse ou par ses collègues.

Du 2 au 17 décembre 2006 se tient à la Gallery of Fantastic Art de Tokyo une exposition artistique dédiée à la série.

Le succès est tel que les goodies en tout genres ne cessent de fleurir.
En septembre 2007, le fabricant de figurines Kaiyodo lance sur le marché une Revoltech (figurine articulée) de Yotsuba qui connaît un grand succès, puis, en décembre de la même année, c'est au tour des Revoltech du célèbre robot en carton Cartox/Danboard, un personnage secondaire du manga, de se vendre comme des petits pains. Le succès de ces deux figurines est tel que d'autres versions voient rapidement le jour: le premier août 2008, une nouvelle version de la Revoltech de Yotsuba, dans un set "vacances d'été" (avec épuisette, cigale, chapeau d'été...), voit le jour et connaît à nouveau d'excellentes ventes. Quant à la Revoltech de Cartox, elle se voit dérivée dans des éditions limitées, dont une, très prisée, spéciale Amazon. Aujourd'hui, si la toute première Revoltech de Yotsuba peut encore être facilement trouvable, c'est moins le cas de sa petite soeur des vacances d'été. Quant aux différentes versions de la Revoltech de Cartox, elles sont devenues aujourd'hui de véritables raretés. 
 
 
 
Fort de ces deux succès, Kaiyodo décide de tenter l'aventure avec d'autres personnages de la série. C'est ainsi qu'une figurine (non articulée, cette fois-ci) de Fûka Ayase, l'une des trois voisines de Yotsuba, sort en novembre 2007, suivie d'Ena, la plus jeune des trois voisines, en septembre 2008. En ce même mois de septembre 2008 paraît une version alternative de Fûka, dans une version "swimsuit" assez médiocre puisqu'il s'agit exactement du même modèle que la première version, à ceci près que la pauvre demoiselle se voit affublée d'un maillot de bain orange brillant du plus mauvais goût (mais cela correspond tout à fait à ses goûts vestimentaires, nous en reparlerons). Toutefois, la vente de ces figurines semble avoir été moins marquée par le succès, puisqu'à ce jour, aucune figurine d'Asagi, la troisième et dernière voisine, n'est prévue, malheureusement.
Signalons que plusieurs résines limitées uniquement trouvables au Japon car, par exemple, exclusives à des conventions, sont également sorties. Plus récemment, Kaiyodo proposa également ses propres Yotsuba et Cartox en grand format (respectivement 23 et 36 cm) !

Du côté du papier, Media Works publie le premier décembre 2006 Yotsuba to shiro to kuro no doubutsu, pouvant être traduit en anglais par "Yotsuba & monochrome animals", un album cartonné d'une douzaine de pages voyant la petite héroïne s'amuser aux côté d'animaux au pelage noir et blanc, comme un zèbre ou un panda. Notons que cet album aura inspiré le fabricant Kaiyodo, qui édita en novembre 2012 une série de gashapon dérivés de ces illustrations, où l'on retrouve l'héroïne en compagnie d'un orque, d'une vache, d'un singe, d'un dalmatien ou d'un tamanoir.
 


Depuis 2005, chaque année voit débarquer un nouveau calendrier mensuel et un nouvel éphéméride à l'effigie du manga de Kiyohiko Azuma. Si le calendrier mensuel de 2005 était composé d'illustrations voyant Yotsuba jouer avec des animaux, ceux de 2006 à 2011 sont composés de paisibles prises de vue réelles de la photographe Miho Kakuta, sur lesquelles vient s'ajouter à chaque fois une Yotsuba qui s'intègre parfaitement dans le décor réel. Le résultat s'avère excellent, car tout à fait dans l'esprit de la série. Les éphémérides, quant à eux, sont dotés d'illustrations originales ou tirées du manga, et sont parfois agrémentées de jeux, à l'image d'un jeu de shiritori qui se révélait au fil de la version de 2006. De même, Cartox/Danboard disposa de son propre éphéméride en octobre 2011.

Deux CDs de type "image album" estampillés Yotsuba & ! sont également sortis, respectivement en avril 2005 et en novembre 2006. Ils sont composés de morceaux instrumentaux écrits par Masaki Kurihara et interprêtés par le Kuricorder Pops Orchestra, qui avait déjà travaillé sur une grosse partie des musiques de la version animée d'Azumanga Daioh. De ce fait, de nombreux morceaux de ces deux CDs rappellent volontiers l'ambiance à la fois paisible et cocasse que dégageaient les OST d'Azumanga Daioh.

Enfin, il faut savoir que contrairement à Azumanga Daioh, aucune version animée de Yotsuba & ! n'est prévue, Kiyohiko Azuma considérant que le contenu de son manga ne se prête pas au dessin animé. Il y a quelques années, la rumeur d'un film live courut vaguement, mais plus aucune nouvelle depuis.


Et à l'étranger ?
Du côté de la version anglaise, le magazine Publishers Weekly classe Yotsuba & ! dans sa liste des 20 meilleurs manga de 2005, le Newtype Magazine le nomme Livre du Mois en juin 2005, et le Comics Journal le fait figurer parmi les meilleurs manga de l'année 2006. La série se retrouve également à plusieurs reprises assez bien classée parmi les meilleures ventes anglophones de manga.

Malheureusement, qui dit succès au Japon et à l'international ne dit pas forcément succès en France, et Yotsuba & ! fait partie de ces manga qui en sont le parfait exemple. Dans une interview accordée au site Mangavore en automne 2010, Grégoire Hellot, directeur éditorial des éditions Kurokawa, déclara que Yotsuba était probablement sa plus grosse déception du catalogue de la branche manga de Fleuve Noir, tant les ventes ne suivent pas. Selon lui, les ventes se comptent en quelques milliers d'exemplaires, un chiffre pas forcément mauvais par rapport à la moyenne des ventes d'un manga en France, mais qui fait mal quand on voit que bien du monde, du modeste chroniqueur à un célèbre auteur de BD comme Jean-David Morvan, encense la série, et sans doute également par rapport à une licence qui ne doit pas être donnée tant le succès au Japon est phénoménal. L'échec est tel qu'à l'heure où ce dossier fut conçu, plusieurs tomes furent en rupture depuis plusieurs mois...
    
Mais c'est sans compter sur le fait que Yotsuba est invincible ! En effet, malgré ce succès plus que modeste, Yotsuba bénéficia d'un excellent bouche à oreille, tant par les critiques dythirambiques que par les avis des lecteurs enthousiastes. C'est ainsi que naquit (essentiellement du Net) une nouvelle vague de lecteurs curieux, voulant découvrir les aventures de la fillette, mais ne pouvant trouver les anciens volumes. Cette demande en masse fut transmise aux libraires qui la remontèrent à l'éditeur... Et c'est ainsi qu'après quelques hésitations, Kurokawa décida de lancer le "Enjoy Everything Project", soit une réimpression du premier volume en novembre 2011, et du second un mois plus tard. La suite de cette réimpression n'aura été envisagé qu'en fonction du succès de cette première étape, mais fort heureusement, les nouveaux lecteurs répondirent à l'appel ! Aujourd'hui, la série connait donc une nouvelle vie, tout le monde ayant joué le jeu de ce retour, et l'on ne peut que s'en réjouir !
    
    
      

© KIYOHIKO AZUMA / YOTUBA SUTAZIO / ASCII MEDIA WORKS

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News