Dossier manga - Team Medical Dragon

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 21 July 2011


Scalpel ! (Medical)


On l'a vu, Team Medical Dragon s'accommode bien des relations entre personnages. Et pas façon Urgences ou Grey's anatomy s'il vous plaît ! Les égarements du côté de la vie personnelle sont plutôt rares, avec le flash-back sur la relation entre Asada, Kirishima et Miki, les erreurs d'Arase ou la solitude de Kihara et de Noboru. L'essentiel se focalise sur les relations de travail et les points de vue sur le système de soins nippon. Mais Team Medical Dragon, en tant que série médicale, s'oriente nécessairement vers un autre aspect : les soins eux-mêmes, et donc les opérations.

Les auteurs s'en sortent très bien en proposant des opérations chirurgicales aussi excellentes que des scènes d'action pure, servies par un graphisme et une mise en page très dynamiques. Les opérations des premiers tomes sont spectaculaires tout en gardant une cohérence médicale : un stylo cassé et aseptisé avec un crachat d'alcool planté sur le côté pour éviter un pneumothorax (dans le même genre, les initiés savent que des trachéotomies d'urgence peuvent se pratiquer avec tout ce qui ressemble à un tube pouvant faciliter la circulation de l'air), une réanimation d'urgence avec un moteur de voiture (voilà ce qu'il en coûte de ne pas avoir de défibrillateur portable dans les lieux publics !). Tout cela ne paraît pas exagéré et donne des passages d'anthologie. Mais ces interventions extravagantes n'ont lieu qu'au début du manga... car au bout de quelques tomes, place à l'opération Batista ou autres interventions complexes et leur lot de termes techniques ! Si vous êtres profanes, à savoir non praticien ou non étudiant en médecine, il faudra parfois vous accrocher, même si Glénat fait un travail énorme pour rendre l'ensemble plus accessible, comme on le verra plus tard. L'éditeur collabore avec le docteur Patrick Sichère, rhumatologue, pour nous proposer des lexiques en fin de tomes abondants en termes techniques.




Sachez que si vous vous engagez dans la lecture de Team Medical Dragon, il vous faudra accepter cet aspect technique d'opérations s'étendant parfois sur plusieurs chapitres. Au mieux, les implications des opérations seront connues par des étudiants en médecine, tandis que tout non initié tentera, ou non, de comprendre ce qu'il a devant les yeux avec les lexiques proposés. Les auteurs ont eu la bonne idée d'insérer des schémas d'anatomie clairs et précis pour faciliter la compréhension. L'une des premières questions que l'on se pose en lisant le seinen de Nagai et Nogizaka est de savoir si on a affaire à de l'arcade ou de la simu' : comprenez une série médicale accessible et tendant vers la vulgarisation ou débordant de termes techniques. Les débuts nous font penser à la première solution... puis la série évolue sur la voie de la seconde réponse.

L'opération Batista est par exemple très simple en théorie. Elle consiste à inciser des parties malades du cœur afin de les retirer, puis de suturer. Le moindre écart peut être fatal au patient, c'est pourquoi la transplantation cardiaque est préférée à Batista. En pratique, le lecteur s'apercevra que les implications de cette opération sont en réalité complexes.

Team Medical Dragon fait l'éloge d'une médecine où les connaissances et la pratique règnent sur le matériel high-tech (absent du manga), où la formation de la jeunesse est absolument mise en valeur (Asada prend en charge Noboru même si cette tâche s'avère chronophage). La profession de médecin-chirurgien est celle d'une élite qui doit se tenir au courant des évolutions de la science et des pratiques, et elle est dans le même temps désacralisée, le temps accordé au patient faisant appel à l'humanité, ce qui ne s'apprend pas. Une profession qui lie autant connaissances et sentiments a de quoi déstabiliser, et voir des personnages aux personnalités fortes l'exercer, théâtraux comme on l'a dit précédemment, a presque quelque chose de logique.

Plus généralement, Team Medical Dragon nous apprend aussi bon nombre de choses sur le système de soins nippons, que ce soit l'utilisation historique des termes médicaux empruntés de l'allemand qui rend impossible la compréhension de son état par le patient, ou encore tous les aspects dénoncés qu'il s'agit maintenant de voir.



IRYU TEAM MEDICAL DRAGON © 2002 Taro NOGIZAKA, Akira NAGAI / Shogakukan Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News