Dossier manga - Pupa
Sommaire

Publié le Vendredi, 28 April 2017


Frère et soeur


Pupa est sans doute, avant tout, une histoire d'amour. Un amour passionné mais fraternel, unissant un frère et une soeur.


La puissance d'un lien ambigu


Pourtant, rapidement quand on commence la lecture, la relation entre Utsutsu et Yume, ces deux adolescents livrés à eux-mêmes, suscite forcément un malaise volontaire de la part de l'artiste, en ceci que le grand frère et la petite soeur finissent par avoir une relation bizarre et ambiguë, où leur puissant amour fraternel et leur désir de se protéger l'un l'autre les obligent à se faire souffrir.

Au-delà du gore et du malsain qui seront une des marques de fabrique de la série (on y reviendra), pourtant, on ressent parfaitement à quel point ces deux adolescents comptent énormément l'un pour l'autre, puisque, laissés à l'abandon par leurs parents, ils ont toujours dû ne compter que sur eux-même et se soutenir.

L'un se sentirait perdu sans l'autre à ses côtés, et vice versa.





Un lien profondément mis à mal


Et pourtant, ce lien fort ne pourra qu'être profondément mis à mal au fil des la série, ne serait-ce que par la question de l'avenir qui attend ces deux enfants maudits (est-il condamné ? Peut-elle être sauvée ?), ou par la place qu'ils peuvent désormais occuper en société. Leur anormalité, leur différence, leur dangerosité pouvant se réveiller à tout moment, peuvent-elles malgré tout leur permettre de continuer à mener une vie normale ? A aller en cours ? A continuer de voir leurs camarades de classe et amis ?

Mais les problèmes ne s'arrêtent évidemment pas à cela, car en filigranes bon nombre d'autres obstacles, dangers et mystères vont faire irruption tout au long de la série : le retour d'un père peu rassurant, les desseins opaques de Maria qui semble voir en nos deux héros des cobayes, l'arrivée d'ennemis voulant faire des expériences horribles sur les deux adolescents... sans oublier quelques interrogations inquiétantes autour d'Utsutsu et Yume, qui semblent s'enfoncer de plus en plus dans les ténèbres de leur nouvelle condition... La folie semble souvent les guetter, la rage meurtrière éclate plusieurs fois, et dans ces conditions pourront-ils jusqu'au bout se protéger l'un l'autre et ne pas se laisser tomber ?

Cette interrogation transparaît constamment au fil des plus de 1200 pages qui composent la série, tant on continue de ressentir tout ce que le frère et la soeur représentent l'un pour l'autre, ayant jusqu'à présent tout affronté ensemble. C'est surtout le cas d'Utsutsu, qui jusqu'à aujourd'hui a tenu le coup dans son existence uniquement parce que Yume était là. Mais dans un récit particulièrement cruel, Sayaka Mogi n'épargnera rien à ses deux jeunes héros, en les confrontant à des vérités et des douleurs peut-être plus terribles encore qu'ils ne pouvaient l'envisager.


L'amour, au-delà de l'anormalité

 
Une vérité, petit à petit, finit par se dessiner, et celle-ci est surtout marquée par une très cruelle réalité sur la nature de Yume. Qui est réellement cette jeune fille qui représente tout pour Utsutsu et qui pourtant, selon ses parents, n'aurait jamais dû exister ? Mogi en profite alors pour également nous exposer les raisons ayant poussé la famille de nos héros à se briser, la mère à perdre pied, le père à devenir violent... Et dans ce contexte sombre, malsain et dramatique, on se demande forcément quel avenir attend Utsutsu et Yume. Le lien entre frère et soeur sera-t-il brisé ? Difficile de pleinement répondre à cette question sans trop en révéler concernant Yume, alors signalons simplement que la réponse qui se dessine pour l'instant est belle, en sachant mettre en valeur le lien des deux héros, si fort qu'il semble pouvoir affronter jusqu'à la plus totale anormalité.





Attention, à partir d'ici, des révélations très importantes sont faites sur l'histoire

Utsutsu aurait pu ressortir brisé, voire dégoûté en apprenant quelle est la vraie nature de sa "petite soeur" adorée Yume, qui est en réalité une pupa et la raison pour laquelle sa mère est partie. Il aurait pu être effrayé en la voyant devenir un monstre. Mais il n'en est rien, car au fil des années il a bâti avec elle le plus fort des liens, et il a fait le choix de la protéger quoiqu'il arrive, quitte à en souffrir.

Fin du spoil

La cruauté imprègne constamment les pages, la souffrance aussi, tant les personnages, et pas seulement Utsutsu, semblent devoir souffrir et faire souffrir pour protéger les êtres chers dans ce monde impitoyable où la barbarie des hommes n'est jamais loin. Ce qui ressort de plus fort reste toutefois bel et bien le lien puissant qui existe entre Utsutsu et Yume, un lien dépassant le cadre des espèces, faisant fi des statuts d'humain ou de "monstre", et fusionnel jusqu'au bout. Yume est le rêve d'Utsutsu, qui lui permet de passer outre la réalité cruelle du monde (ce n'est sûrement pas pour rien qu'elle s'appelle Yume, soit "Rêve" en Japonais). Les dernières pages de la série, muettes, se révéleront alors impeccables, en évoquant sans un mot, simplement par la force des images, le lien de ces deux êtres qui ont grandi ensemble et qui ont toujours tout représenté l'un pour l'autre.
  
  
  


© 2015 Sayaka Mogi (AKITASHOTEN)

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News