Dossier manga - King's Game - Origin & Spiral
Sommaire

Publié le Vendredi, 16 June 2017


King's Game Spiral

   

Synopsis

  

Alors que la classe de Nobuaki Kanazawa et Natsuko Honda subit un nouveau Jeu du Roi, deux lycéennes passionnées par l'épouvante s'introduisent dans un lycée à l'abandon. Cet établissement, c'est le lycée Simon qui fut le théâtre de macabres événements, quelques mois auparavant. C'est au sein de ce dernier que les élèves de seconde 4 ont connu l'horreur avec un Jeu du Roi qui coûta la vie à l'ensemble des élèves... sauf Natsuko. A travers des notes laissées, les deux lycéennes s'apprètent à découvrir l'horreur qu'a connu cette bande de camarades.






Personnages

  

Natsuko Honda


Natsuko est une adolescente au destin tragique, qui a participé à deux Jeux du Roi au cours de sa vie. Si la seconde partie aura causé sa perte et a montré une adolescente impitoyable, prête à tout pour l'emporter, Natsuko n'a pas toujours été ainsi. C'est lorsqu'elle était en seconde au lycée Simon que la jeune fille a connu sa première expérience macabre, un Jeu du Roi où elle a participé aux côtés de Kentarô Yasuda, le garçon qu'elle aimait. Alors, jeune fille extrêmement sensible autrefois, comment Natsuko a-t-elle pu devenir cette implacable psychopathe ?

  

Kentarô Yasuda


Camarade de classe de Natsuko, Kentarô est aussi le garçon dont la jeune fille est amoureuse. Tous deux entretiennent une forte complicité et s'épauleront durant toute la partie du Jeu du Roi. Pourtant, si Natsuko se montrera prête à quelques coups bas pour protéger ceux à qui elle tient, Kentarô conservera une certaine droiture jusqu'au bout. Est-il le déclencheur de la folie de Natsuko ?

  

Mai Satake


Belle, intelligente, gracieuse... Mai a presque tout de la fille parfaite, exception faite de son manque d'âme. Lors du Jeu du Roi subi par la classe de seconde 4 du lycée Simon, la jeune fille s'imposera comme la personne la plus impitoyable et calculatrice. Elle se montrera prête à tout pour progresser dans le jeu, y compris sacrifier son corps, dans tous les sens du terme. Alors, pour Natsuko qui cherche uniquement à survivre avec Kentarô, il n'y aura pas pire ennemie que Mai...



La chute de Natsuko

  

Tout comme King's Game Origin dévoilait le Jeu du Roi qui a décimé le village de Yonaki, le quatrième chapitre de la saga lève le voile sur la première partie vécue par Natsuko Honda. L'adolescente s'est fait connaître auprès des lecteurs dans King's Game Extreme, la deuxième saison. Au fil des chapitres, nous apprenons que Natsuko a déjà vécu un Jeu du Roi, aussi il paraissait essentiel d'expliquer comment la demoiselle est devenue la psychopathe prête à tout pour emporter la victoire.

  

Dans son ambition, King's Game Spiral est donc empli de bonne volonté, sans compter son processus narratif plutôt original au sein de la saga. L'histoire se déroule en même temps que la deuxième saison, par le prisme de deux lycéennes qui vont découvrir la tragédie vécue par Natsuko en allant fouiller son lycée à l'abandon. L'idée est bonne, mais c'est surtout dans le roman, l’œuvre originale, qu'elle est exploitée. Si Renji Kuriyama se sert de ces deux nouveaux personnages pour contextualiser son récit, son manga a pris fin sans placer les deux demoiselles en tant qu'enjeux conséquents. Car les jeunes filles ont leur importance dans le roman, leurs agissements influent même sur les grands événements de la saga et dépeindre leurs actions après découverte du passé de Natsuko était primordial pour guider le manga vers une intrigue plus fluide. Le constat des adaptations est donc mitigé à ce point, et nombres d'éléments capitaux pour le récit sont passés sous silence. Le roman s'avère donc être le format le plus complet, comme bien souvent dans la littérature.



  

Au-delà de ça, le récit a tendance à se reposer sur les acquis de la saga King's Game. Là où Origin apportait un certain renouveau, Spiral se contente de réutiliser les ingrédients phares des deux premiers arcs, en passant par un recyclage des ordres et des schémas de personnages conformes aux deux premières saisons. Les trois protagonistes, Natsuko, Kentarô et Mai, sont mêmes des copies conformes des héros des premières saisons, endossant les rôles du héros droit prêt à tout pour sauver tout le monde, la fille presque aussi noble qui l'accompagne et qui va constituer un jeu sentimental, et la barbare de la classe prête à tout pour sauver sa peau. En tant que quatrième arc, Spiral est dont la partie la moins inspirée si on a suivi la saga selon sa chronologie. Il en résulte même un goût amer en bouche à cause d'un final bourré de facilités scénaristiques et qui expédie le sort des personnages en un claquement de doigts. Si le passage de Natsuko vers la folie semblait bien amorcé, il est bien moins compréhensible à la fin du récit.

  

Ainsi, est-ce que l'adaptation manga de la partie la moins surprenante de King's Game aurait lassé les lecteurs ? C'est une piste possible, le manga ne comptant que quatre tomes et étant ainsi la saison la plus courte. Voilà une explication qui pourrait même expliquer l'absence d'adaptation manga du cinquième roman, King's Game Apocalypse, pour le moment.

  



Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News