Persona 3 & Persona 4 - Actualité manga
Dossier manga - Persona 3 & Persona 4

Reader Rating 16.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 06 Febuary 2015


Welcome to the Velvet Room

     
Saga vidéoludique, Persona a beaucoup fait parler d’elle au cours de ces dernières années, combinant différents jeux vidéo ainsi que des adaptations manga ou animées. La rédaction n’est pas insensible aux charmes de cette franchise et trouve même quelques passionnés en ses rangs. Mais traiter efficacement chaque volet et chaque support de Persona n’était pas chose aisée, c’est pourquoi cet écrit se concentrera sur une infirme partie de la licence et que d’autres dossiers trouveront place sur le site ultérieurement. En guise de première partie, quoi de mieux que revenir sur Persona 3 et Persona 4, les volets numérotés les plus récents et les plus connus ?
   
   

Présentation

    
A l’origine, une grande saga de J-RPG…
Avant de présenter Persona, il convient de parler de la saga de J-RPG qui constitua ses bases. Car n’oublions pas que si la franchise, sujet de ce dossier, a trouvé ses propres marques jusqu’à devenir indépendantes, elle est à l’origine un dérivé de Shin Megami Tensei.
 
En 1987, Atlus développe Megami Tensei (女神転生) sur la Famicom de Nintendo, une adaptation de romans d’Aya Nishitani qui engendrera une flopée de jeux et d’innombrables spin-off. En 1992, Atlus traite les livres davantage en profondeur avec Shin Megami Tensei (真女神転生) qui voit le jour sur Super Nintendo. L’accueil est fort puisque des suites verront le jour, Shin Megami Tensei IV étant sorti en 2013 sur Nintendo DS. Nous retenons alors des séries dérivées des Shin Megami Tensei, ou SMT pour les intimes, reprenant une atmosphère commune, un gameplay similaire et quelques créatifs communs d’un volet à l’autre. Digital Devil Saga, Devil Summoner et Devil Survivor sont des exemples parmi d’autres, très denses puisqu’ils ont eu droit à plusieurs épisodes. Mais la plus connue et celle qui nous intéresse est Persona, dont les débuts datent de 1996 sur la Playstation de Sony.
     
     
   
Un succès étonnant
Le premier volet, sorti en 1996, se présente comme Megami Ibunroku Persona (女神異聞録ペルソナ, que l’on pourrait traduire par « Les révélations de la déesse : Persona »), un titre qui marque d’entrée de jeu la rupture avec la saga Shin Megami Tensei. En occident, nous voyons souvent le titre « Shin Megami Tensei » apparaître sur les jaquettes de jeu, ce qui fait davantage office d’argument marketing pour cristalliser l’appartenance de Persona à une saga plus vaste. Reprenant nombre de mécaniques de sa grande sœur, Persona oriente ses thématiques pour uniformiser son ensemble. Une Persona, c’est dans la saga ces entités tirées de l’inconscient de ses manieurs, mais dans l’Histoire, il s’agit du masque utilisé dans le théâtre grec puis le théâtre romain. Et en parallèle, il s’agit aussi d’un concept pensé par le médecin psychiatre Carl Gustav Jung que nous décrivons souvent comme un disciple de Freud. Le titre « Persona » est justifié par le rapport fait par la saga au cours de ses différents volets par rapport à ces faits. Nous pouvons tout à fait développer le concept de Persona par rapport à chaque opus, de manière individuelle, mais nous pouvons généralement décrire par l’inconscient de l’Homme ou encore la véritable personnalité qu’il cacherait derrière un masque.
    
La saga est donc née en 1996 et a rencontré un franc succès, touchant des supports variés allant du jeu vidéo à la série d’animation en passant par le manga, des pièces de théâtre et des concerts. Les volets, tous médias confondus, étant variés, voici un petit récapitulatif des principales œuvres concernant Persona 3 et Persona 4 qui sont aujourd’hui à l’honneur.
    
Jeux Vidéo :
- Persona 3 (sorti sur Playstation 2 en 2006)
- Persona 3 FES (sorti sur Playstation 2 en 2007)
- Persona 4 (sorti sur Playstation 2 en 2008)
- Persona 3 Portable (sorti sur PSP en 2009)
- Persona 4 The Golden (sorti sur PS Vita en 2012)
   
Anime :
Série originale de 26 épisodes réalisée par le studio A-1 Pictures en 2008. Trinity Soul est une suite alternative au jeu Persona 3.
Adaptation animée du jeu Persona 4 réalisée en 2011 et totalisant 25 épisodes et une OAV. A la réalisation, nous trouvons le studio A.I.C. ASTA. L’anime est sorti chez Kazé d’abord en simulcast, puis dans trois coffrets combo DVD/Blu-ray.
Long métrage sorti en 2012 qui résume la série Persona 4 : The Animation en apportant des rajouts.
Adaptation en quatre films cinéma du jeu Persona 3, tous réalisé par le studio A.I.C. ASTA.
Adaptation en 12 épisodes et une OAV du jeu Persona 4 : The Golden. La série est réalisée par le studio A-1 Pictures en 2014. Elle a bénéficié d’une diffusion simulcast en France chez Crynchyroll.
 
Manga :
L’adaptation du jeu Persona 3 démarra en 2007 et se trouve toujours en cours avec sept opus publiés. Shûji Sogabe dirige l’adaptation.
Adaptation du jeu Persona 4, le manga démarra en 2009 et est aussi dessiné par Shûji Sogabe. Le titre est toujours en cours avec neuf volumes au compteur.
Décliné du jeu Persona 4, ce spin-off est un one-shot dessiné par Shiichi Kugura et publié en 2012.
Ce spin-off de Persona 4 est une série de light-novel débutée en 2012. A l’écriture, nous retrouvons Natsuki Mamiya tandis que Shûji Sogabe se charge des illustrations. Deux volumes sont actuellement parus. 
   
   
       

A la tête des projets

   
   
    
Si peu d’informations circulent à propos de Katsura Hashino, il n’en est pas moins un des acteurs majeurs dans le développement de la saga Persona. Il a en effet produit et dirigé les opus 3 et 4 ainsi que Persona 3 FES et… Catherine. Produisant quelques dérivés et remake comme Persona 4 The Golden et Persona 4 Arena, il reprend son poste de directeur de jeux avec le très attendu Persona 5.
   
   
    
    
Nous connaissons cet artiste pour ses character-designs à partir de Persona 3. Il touchera ainsi non seulement aux diverses suites de la série, mais aussi aux spin-off ainsi qu’à l’adaptation animée Persona –Trinity Soul-, sans oublier le très apprécié Catherine. En dehors de la licence, il s’est occupé du design des personnages du jeu Stella Deus, lui aussi développé par Atlus.
Sa pâte, très stylisée et usant de couleurs vives, est aussi admirable que reconnaissable.
   
   
   
   
Né le 4 juin 1971, Shoji Meguro rejoint Atlus en 1995 en tant que compositeur musical. Il a œuvré sur bon nombre d’opus de la saga Shin Megami Tensei et ses dérivés, Persona n’étant pas une exception. Shoji Meguro, dans sa jeunesse, écoutait plus de classique que de pop-musique qu’il exécrait. Pourtant, il créera d’astucieux mélanges de musique rock et de thèmes plus pop. Guitariste, il assure cet instrument lors des Persona Music Live, les concerts annuels consacrés aux musiques de la série. Il se charge aussi des compositions des adaptations animées à partir de Persona 4 : The Animation.
Parmi ses influences majeures, Meguro cite T-Square, Beethoven, Casiopea et Pyotr Ilych Tchaikovsky.
   
   


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News