Chibi Japan Expo 2007 - Actualité manga
Dossier manga - Chibi Japan Expo 2007

Reader Rating 18.50 /20

Sommaire

Publié le Lundi, 26 November 2007


A la découverte du festival


Arrivé sur place environ une demi-heure avant l'ouverture au public, j'ai constaté avec désarroi que tout semblait encore en préparation. Les cartons étaient partout et s'empilaient en formant des montagnes précaires et difformes.
 

Les cartons du stand Glénat.


Pourtant quelques minutes avant l'ouverture, tout était rentré dans l'ordre et les amas de cartons disparurent à une vitesse défiant toute concurrence. A 13h00, tout était prêt pour accueillir le public.

Première chose qui frappe: il n'y a pas tant de monde que ça. On ne peut pas dire en effet que les allées du hall qui accueillait la convention étaient saturées. On pouvait se balader tranquillement sans devoir jouer des coudes. Je pensai alors que l'affluence modérée était due au fait que nous n'étions que le premier jour, un Vendredi en plus. Mais non. Car même s'il y avait plus de monde Samedi, la chaîne de barrières destinée à accueillir la file d'attente était loin d'être remplie, comme en atteste cette photo:


Il ne fallait pas patienter très longtemps pour pouvoir entrer...


A l’instar de son grand frère, on trouvait énormément de boutiques à la Chibi Japan expo. Figurines, peluches, posters, vêtements, manga, animés... Il y en avait pour tous les goûts, mais aussi pour toutes les bourses.

Au niveau des stands éditeurs, force est de constater qu’il y en avait peu. Seuls Soleil, SEEBD, Ki oon, Panini, Glénat et Xiao pan se sont déplacés. Mais celui qui a su tirer habilement son épingle du jeu est le stand Ankama: dédicaces, animations... Leur stand avait la classe et une jolie convivialité y régnait. Par contre leur cosplay fut annulé à la dernière minute. Dommage...


L'ogre du stand Ankama.
 
 

Des auteurs du stand Ankama signant des dédicaces.
 
 
Il y avait bien évidemment des auteurs comme Masami Suda et Tensai Okamura en dédicace. Pour ma part, je me suis rendu à la dédicace de Benjamin sur le stand Xiao pan.


Benjamin, en train de me réaliser...
 
 

... une superbe dédicace sur mon volume d’Orange!


Les stands dédiés aux fanzines étaient nombreux. On pouvait y trouver des produits (posters, pin’s, cartes postales...) de qualité à des prix très raisonnables. Ainsi, je me suis fait plaisir en dévalisant le très coloré stand Furyo, tout en discutant avec les auteurs sympathiques et très accessibles de ce fanzine totalement déjanté (que je vous recommande d’ailleurs).


Le stand du fanzine Furyo.
 
 

Il y avait parfois peu de monde dans les allées attribuées aux fanzines.
 
 
Il y avait aussi des stands plus "particuliers", comme un manga café (lieu idéal pour souffler un peu tout en lisant un manga). La fédération française des échecs était également présente. Il était d'ailleurs possible de jouer une partie contre Edmond Tourriol afin de gagner le premier volume de la série Zeitnot, prépubliée dans le Shogun mag. Il y avait également des activités et des plateaux pour découvrir les derniers jeux vidéo.


Le stand du manga café.
 
 

Edmond Tourriol jouant aux échecs
   
  

© Manga-News.com

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News