Mär - Actualité manga

Mär

Critique de la série manga

Publiée le Jeudi, 09 January 2014

Après Flame of Recca, un shonen sympathique, largement sous-estimé car très inspiré de Yuyu Hakusho, Nobuyuki Anzai revient avec une deuxième série, toujours un shonen mais qui se veut plus tourné vers l’aventure que son prédécesseur.

Cette série est relativement courte pour un shonen aventure, elle ne fait « que » 15 volumes, ce qui reste suffisant pour raconter une histoire cohérente, le problème est qu’à ce niveau, le bât blesse, le titre est assez inégal de volume en volume…
Ce titre bénéficie de l’expérience que Anzai à acquis sur Flame of Recca, notamment au niveau des graphismes, celui ci nous proposant des créatures superbement dessinées possédant un design remarquable allant du mignon au glauque (ce qu’il maitrisait particulièrement bien sur Flame of Recca)

MÄR, plonge un jeune lycéen, le héros classique du shonen donc, dans un univers qui lui est étrange, mais pas tant que ça, lui qui vit dans ses fantasmes de contes et légendes, se retrouvent un beau jour projeté dans un monde ressemblant à celui de ses rêves, après la surprise, il va vite s’adapter, et il y sera de toute façon obliger étant donné qu’il se retrouve mêlé à l’affrontement entre un ordre maléfique voulant réduire ce monde en esclavage et un front de libération, coalition des plus valeureux guerriers des pays qui composent ce monde…

A première vue, malgré un pitch ultra classique (vite résumé, ça reste un lycéen qui se retrouve avec de grands pouvoirs pour aider les gentils à terrasser les méchants), l’univers semblent assez vaste et surtout très riche, Anzai n’hésitant pas à piocher allègrement de nombreuses références à divers contes célèbres, on a par exemple une gentille sorcière se nommant Dorothy (le magicien d’Oz), un jeune jardinier appelé Jack (avec son haricot magique), on a des loups garous, un griffon… un univers de fantasy comme on l’aime tant !
Ajoutons à cela, les armes de ce monde qui sont des Arms (pas foulé sur le coup), sortes d’items magiques, bagues ou pendentifs qui possèdent tous des pouvoirs spécifiques (sans faire de fixation, les stands de Jojo ne sont pas loin)…avec ce système, les possibilités sont multiples quasi infini même, la seule limite étant l’imagination de l’auteur… (à noter que l’Arm de Jack est un pelle !…il a du potentiel le petit !)

Grâce à l’expérience de Flame of Recca, Mar débute avec un graphisme maîtrisé donc, peut être assez simpliste mais vraiment très jolie et agréable, un peu enfantin mais cela se prête à merveille à l’univers du titre, personnellement j’adhère totalement ! Qui plus est Anzai arrive à intégrer des personnage très charismatiques, arrivant à créer des designs de monstres vraiment très bien trouvé…à ce niveau Anzai est génial…à ce niveau…
Et en plus il y a de l’humour, que demande le peuple ? Et bien le peuple il veut une constance dans le manga, et ne pas s’enfermer dans un tournoi qui va s’étendre sur 10 volumes, plombant l’histoire et réduisant l’aventure elle même à néant ; très vite on se retrouve avec une succession de combats pas forcément intéressant, pas forcément maîtrisé…le concept des Arms permet de faire un peu ce qu’il lui plait, et du coup il tombe souvent dans la facilité…

Cela partait vraiment bien, mais l’auteur s’est lui même tiré une balle dans le pied, et saccage son titre pour une fin qui est loin de ce qu’on pouvait attendre avec un début aussi prometteur…Vraiment dommage !



erkael



Note de la rédaction
Note des lecteurs
15.23/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

17.00,17.00,15.00,16.00,14.00,14.00,13.00,11.00,14.00,9.00,11.00,12.00,11.00,8.00,7.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News