Tendre voyou - Actualité manga

Tendre voyou

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 19 January 2016

Certains soupireront avec lassitude et une exclamation de résignation : « encore un yaoi lycéen ! ». Quoi de mieux cependant que la naissance des sentiments amoureux tabous dans la difficile période qu'est l’adolescence ? Un peu d’originalité, peut-être … Ceci dit, tout n’est pas à jeter à la poubelle les yeux fermés. Certes, la série dont il est ici question est bourrée de clichés. Mais son humour et sa qualité graphique permettent aux lecteurs de s’amuser, de profiter de la narration et surtout d’apprécier les quelques petits couples qui se forment entre les voyous et les membres particulièrement sérieux du conseil des élèves …


On rencontre d’abord Towa et Mikado, le premier étant un voyou un peu idiot sur les bords, détestant le conseil et niant en bloc l’autorité, mais aussi les sanctions et autres absurdités … Il ne peut se confier qu’à celui qui partage sa planque sur le toit, Mikado, sans savoir que ce garçon qu’il considère comme son ami et plus si affinités n’est autre que le président du conseil ! Comment s’entendre face à terrible nouvelle ? Mais plus important, où se situe la frontière entre amitié et amour ? Des questions un peu naïves tournent dans la tête de Towa, notamment à propos des gestes peu catholiques qu’on ne partage normalement pas avec un ami … Mais on croise aussi, au détour de ces quatre volumes, le couple assez saugrenu formé de Yukimura, le vice président du conseil et Shinonome, un ami voyou de Towa légèrement plus intelligent et manipulateur que son ami, mais surtout déterminé et sachant très bien ce qu’il veut …


C’est avec beaucoup de légèreté que la série prend naissance et continue peu à peu. Le deuxième couple rencontré est plus touchant que la bêtise du premier, mais l’humour qu’apporte Towa n’est pas négligeable, tout comme sa candide fraicheur. Shinonome est un peu plus retors, mais bien moins que Mikado … C’est la valse des sentiments tabous sans que ceux-ci paraissent réellement interdits ou mauvais genre, comme si tout cela n’avait somme toute qu’une importance limitée. On se contente de jolies scènes sensuelles et de sympathiques quiproquos et situations comiques, grâce aux frères de Towa, la famille de Mikado et le passé commun de Yukimura et Shinonome. Les rôles dans les couples sont plutôt définis et intouchables, ce qui crée des personnages un peu stéréotypés et figés, malgré leur grande liberté d’action dans le registre humoristique. D’ailleurs, aucune surprise dans le déroulement des amours de ces messieurs, donc pas vraiment de passion à la lecture, tout juste une petite pensée sympathique pour les rires provoqués, et un gros plus pour l’amourette et le caractère de Yukimura et de son compagnon. Attachants, tous ces protagonistes évoluent avec force et dynamisme dans un environnement qu’on croyant pourtant rébarbatif et plus que connu. L’idée de faire quatre tomes et de développer des situations intéressantes tout le long permet de conserver l’intérêt des lecteurs, qui a simplement un peu de mal à démarrer … Seul reproche : les nouvelles parfois présentes en fin de volume, pas toujours très pertinentes …


Le scénario n’a rien de transcendant, et les dessins non plus. Pourtant, beaucoup d’esthétique se trouve dans le trait de l’auteur. Certes, certains personnages sont peu différenciables. Mais on reste dans la finesse et l’élégance, avec une grande maitrise de la part de la mangaka. On a alors un plaisir inattendu à lire ce manga qui ne sort pas de l’ordinaire, mais nous propose un ensemble visuel très agréable pour se reposer l’œil et passer un bon moment de lecture. Les regards sont expressifs, le découpage efficace, les moments plus humoristiques et légers parfaitement amenés, les décors (ou les fonds stylisés) ne sont pas oubliés, bref un réel effort est fait du côté esthétique et on apprécie vraiment l’ambiance créée par l’auteur. Bonne pioche de la part de Taifu, qui fait un bon travail malgré des effets de contraste parfois un peu légers et le prix, qui reste un problème. Mais les fans de yaois soutiennent la cause, donc c’est avec joie que l’on se procurera cette sympathique série, divertissante et drôle à la fois.


Chroniqueur: NiDNiM


Note de la rédaction
Note des lecteurs
18.12/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

14.00,13.00,15.00,13.00,16.00,15.00,15.00,14.00,13.00,14.00,12.00,13.00,14.00,14.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News