Tendre voyou Vol.14 - Actualité manga

Tendre voyou Vol.14

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 05 Octobre 2017

Cinquième tome sur le couple ShinonomeXYuki, celui-ci se pose en rival face au MikadoXTowa en termes de volume.


Il s'ouvre sur le passé mouvementé de Yuki qui depuis tout petit attire malgré lui les hommes mal intentionnés, entre stalkers de tout poil et professeurs privés pas très recommandables. Expliquant ainsi pourquoi il a mal tourné au collège, devenant une véritable légende pour toutes les racailles du coin. Mais il a changé, et il tient à sa nouvelle image d'élève et de vice-président modèle. Aujourd'hui, c'est Shinonome qui se charge d'éloigner les indésirables. Cependant, son récent comportement fait douter Yuki sur leur relation, le jeune homme semblant lui cacher quelque chose, notamment les discussions secrètes avec le président du conseil.


Le retour de la grande soeur et l'apparition de la petite soeur de Shinonome sont-ils les signes précurseurs d'une nouvelle épreuve pour le couple ?


Rapprochant Yuki et Shinonome, il est plaisant de voir leur relation évoluer encore. Il est juste dommage que l'alternance entre les couples ne soit pas plus stable, car on a tendance à se demander où en est justement la relation de chacun. On se sent parfois obligé de relire la série pour se souvenir de qui n'a pas encore dit « je t'aime » à l'autre, et si c'était d'ailleurs le cas. L'introduction des sœurs Shinonome relance l'intrigue, mais elle ne dure que le temps du volume. On espère que ces personnages feront de nouvelles apparitions pour ne pas avoir l'impression qu'elles n'étaient qu'un objet scénaristique.


Les trois derniers chapitres sont des extras. L'un d'eux, celui concernant le frère de Yuki, Hajime, et le cousin des Shirahane, Masato, pourrait bien introduire un futur couple. On n'attend que ça, vu comment se termine celui-ci.


Quant au tout dernier, il relance la rivalité entre Yu et la grande sœur de Mikado dans la conquête de l'aîné des Aikawa, Nagahisa. Qui évidemment ne remarque toujours rien…


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Persmegas
14 20
Note de la rédaction