Tendre voyou Vol.3 - Actualité manga

Tendre voyou Vol.3

Rédaction
Lecteurs
19.50 /20

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 02 Avril 2010

Ce troisième opus de Tendre voyou change un peu de décor, pour aller explorer un nouveau couple formé par les meilleurs amis respectifs de Mikado et Towa. Si la première idée qui nous vient à l’esprit est que tout le monde est porté sur l’homosexualité dans ce lycée, cette sensation d’irréel passe rapidement grâce à un récit qui, finalement, ne déçoit pas. Yukimura est le vice président du conseil des élèves, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Dans son enfance, il était plutôt proche de Shinonome et avec le temps et ses expériences de vie, Yuki avait dégénéré en voyou prononcé. Maintenant, il est rentré dans le droit chemin et doit supporter Shinonome qui, non content d’être son voisin, le menace de révéler tout son passé de délinquant au conseil. Yukimura se laisse alors entraîner dans un chantage consistant à livrer son corps cinq minutes par jour au désir de son maître chanteur, sans se douter que cette proximité va faire naître des sentiments inattendus. En bonus, une petite anecdote sur le couple Towa / Mikado, du point de vue des frères du jeune homme, assez regardants et peu laxistes vis-à-vis de cette relation … 


On apprécie ce deuxième couple, déjà parce qu’il permet de faire une pause dans le récit principal, en plus parce qu’il a quelque chose de touchant. Les personnalités ne sont pas très originales puisque Yuki est à peine plus résistant que Towa et que Shinonome n’est que légèrement moins sadique que Mikado. A vrai dire, les rôles sont bien identifiés, les positions d’amis d’enfance et de chantage aussi, bref rien de transcendant. Mais l’ensemble se révèle divertissant, drôle, pas lourd le moins du monde, et l’on croirait presque à certaines émotions exposées ici. Yukimura est attendrissant, contradictoire et incertain, et il est tout de même amusant de découvrir ce qui se cache derrière les masques distants des personnages secondaires d’une série. Surtout que les scènes de sexe plairont aux fans tant elles sont explicites, tout comme les adeptes d’un peu de romantisme pourront être satisfaites au vu d’une narration assez habile. Les dessins servent parfaitement la finesse du récit, mettent en valeur certains passages et relèvent les quelques qualités du titre. Enfin, les éditions Taifu nous présentent en quelques pages leur nouveau site et ses avantages, ce qui est une manière assez originale de le visiter sans même aller sur internet ! Un outil de communication et d’informations qui peut se révéler très précieux … 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM
15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs