Bestiarius - Manga

Bestiarius

Rédaction
Lecteurs
16.56/20
Manga - Bestiarius
Age conseillé
Dans l'arène un seul sang coule, celui des gladiateurs...

Résumé

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes... Tous constituent les rangs d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir l’empereur Domitien et les Romains avides de sang. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “Bestiari”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zénon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers... et même contre l’Empire tout entier !

Video youtube

Trailer Bestiarius

La critique

Masasumi Kakizaki, auteur au trait superbe et précis, est du genre à s'essayer à tous les styles, à ne pas se cantonner à un seul, ne pas s'enfermer dans un seul genre. Il explore les univers et nous propose des histoires sans cesse différentes!Après s'être essayé, toujours plus ou moins...

Lire la Critique

Les points forts de la série:

Les destins de chacun des héros de BESTIARIUS sont autant d'épopées qu’aurait pu réciter Homère dans ses poèmes épiques. Chaque affrontement se déroulant dans l’arène est propulsé au rang de mythe. Ainsi voit-on Finn, le gladiateur aux cheveux or, priver de son œil celui qui lui enseigna le maniement du glaive : Durandal, dernier survivant de la race des Wyvernes… puis Zénon, humain élevé dans les tréfonds du labyrinthe de Crète par le Minotaure, prendre la tête de la Manticore, la cauchemardesque bête invaincue en 108 combats… mais aussi Ellaine, gladiatrice sanguinaire qui troqua son innocence contre sa survie.
Tous sont animés par un seul désir : celui de la liberté, quitte à défier Rome, l’avide de sang !
Kakizaki nous régale en cloisonnant dans l’arène les créatures légendaires qui constellent l’Heroic Fantasy: Cyclopes, Béhémoths, Manticores, Minotaures, Wyvernes… Kakizaki laisse libre cours à son talent et nous propose autre chose qu'un simple manga mais bel et bien une œuvre graphique détonnante !

Dossier

Dossier - Bestiarius

Bestiarius

Pendant le premier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes... Tous constituent les rangs d’esclaves...

Lire le dossier - Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Mot de la fin

Derniers commentaires

Amshford

De Amshford [60], le 06 Janvier 2023 à 21h32

17/20

En 7 tomes, cette histoire à plusieurs voix nous plonge au cœur de la vie de survivants, de ces héros qui se battent pour leur liberté et leurs idéaux. 

Le dessin est tout simplement magnifique. Très détaillé, je ne peux pas m’empêcher de le comparer à Berserk. L’histoire est (un petit peu) moins sombre, mais le trait est tout aussi vivant et précis. 

Si le trait de l’auteur ne vous est pas inconnu, c’est normal ! Il s’agit du créateur de l’excellent Rainbow. 

J’ai adoré me plonger auprès de ces héros tragiques, qui se démènent pour sortir de la fange de laquelle ils proviennent. L’auteur nous propose un univers riche et profond, avec des créatures mythologiques époustouflantes !

Bestiarius, ça claque aussi bien graphiquement que scénaristiquement. Je les ai lus il y a quelques années maintenant, mais j’en garde un excellent souvenir. Toutes les histoires s’entremêlent au fur et à mesure, liant nos héros à travers le temps et leur lutte.

⚔️ En bref, une excellente série courte qui émerveille ses lecteurs par un graphisme détonant et des héros qu’on a envie de voir s’émanciper !

Naniiees

De Naniiees [956], le 28 Décembre 2021 à 22h37

Après en avoir entendu parler il était temps pour nous de le trouver et de le dire ! Et il fait désormais parti de nos mangas favoris. 

 

Quand on est un fan du célèbre film Gladiator on ne peut s'empêcher d'y trouver des similitudes, des anecdotes et donc on adore on veut lire sans s'arrêter ce manga du début àl fin. 

 

On frémit d'angoisse de savoir ce qu'il va arriver  nos héros. Quelle sera la fin. On va de surprise en surprise on ne s'ennuie pas il y a toujours du combat de l'action, l'histoire ne finit jamais il y a toujours une quête qqch à accomplir.  Et ses monstres comme ils sont appelés ces bêtes sont magistralement dessinées et mises en valeur.

Un manga à lire et à relire. Et avoir dans sa manga thèque

Lightkepper

De Lightkepper [499], le 31 Janvier 2021 à 16h29

17/20

Une super série courte, l'histoire marche très bien même si c'est un peu répétitif, les dessins sont super avec les combat aussi. Bestiairus est une très bonne série ^^

Baloo

De Baloo [398], le 02 Mai 2020 à 18h41

20/20

j'ai découvert Masasumi Kakizaki sur Green Blood et est décidé de suivre ces autre oeuver sans aucun regret bien au contraire chaque série est une merveille et j'ai adoré celle la particulièrement etant fan du coté héroic fantastique

Mitru

De Mitru [37], le 11 Avril 2020 à 07h06

18/20

Le trait de Kakizaki esg tout simplement excellent.  Dans les derniers mois j'ai lu deux des séries de l'auteur (Green Blood et maintenant Bestiarius).  Bestiarius nous garde sur le Qui-vive tout au long des sept tomes.  Les scénarios se suivent bien et les raméfications pour relier les différentes histoires sont clichés mais bien maîtrisé par le mangaka.  Le mélange des mythes, de fantasy et de notion d'histoire sont vraiment bien mis en place tout au long de la série.

Voir tous les commentaires