Hokuto no Ken - La légende de Raoh - Actualité manga

Hokuto no Ken - La légende de Raoh

Critique de la série manga

Publiée le Vendredi, 03 July 2015

Qui ne connaît pas Hokuto no ken, plus connu dans les années 80-90 en France sous le nom de Ken le survivant ? Personne assurément !
L’univers de Ken est d’une richesse impressionnante, il dispose d’une mythologie travaillée et surtout de personnages charismatiques et puissants (au sens propre comme au figuré)

Pour fêter les 25 ans de Ken, il y a quelque temps de grands projets sur Ken ont été lancés au Japon, en particulier la mise en place de courtes séries centrées justement sur ces personnages si forts !
Asuka nous avait déjà fait le grand plaisir de rééditer Hokuto no Ken, l’éditeur poursuit sur sa lancée en éditant, pour la joie des fans, les spins-off, c’est à dire les séries dérivées de l’univers de Ken ! Avant de découvrir les aventures de Toki et de Rei, il était tout à fait normal que l’on commence par suivre celles du plus charismatique des personnages de la série d’origine, nul autre que Raoh !

Comme pour chacun des spins-off, cette courte série en cinq tomes est dessiné par un autre auteur que celui d’origine, en effet Tetsuo Hara ayant déjà bien du mal à tenir le rythme avec Soten no ken, à cause de problèmes de vue, il lui était impossible de se lancer sur tant de projets ! On retrouve donc la licence dans de nouvelles mains, celles de Yuko Osada, ou plutôt sous une nouvelle plume, Hara et Buronson gardant visiblement un œil sur leurs bébés !

On retrouve donc Raoh avant qu’il ne devienne le puissant empereur que l’on connaît, on va suivre tout au long de ces cinq volumes, son ascension, partant de rien, et bâtissant son empire avec sa seule force et son Hokuto Shinken, on suit ses premiers pas vers la gloire, implacable conquérant dont les méthodes brutales ne visent qu’à unifier les hommes sous une seule bannière pour sauver cette Terre en perdition !
Même les plus grands fans s’y retrouveront, il y a de nombreux aspects du personnage, que l’on ignore, et si le film sorti récemment revient sur des éléments de son passé, ce titre reprend ces éléments et introduit donc les personnages de Sôga et Reina, intégrant ainsi cette nouvelle série dans un ensemble parfaitement cohérent.

Au cours des cinq tomes qui composent la série, on voit l’empire de Raoh prendre de l’ampleur en même temps que le personnage lui même, et au travers d’anecdotes, on trouve de multiples références à Hokuto no ken, des ennemis, des alliés, tout un tas de personnages que l’on connaît de la première série ! Souther, Yuda, Jagi, Toki, Ryuga…il sont nombreux à croiser le destin de l’empereur Raoh, et pour chacun d’entre eux, leurs interventions ne passent pas inaperçu. Bien évidemment l’effet n’est pas le même si l’on ne connaît pas la série originale, mais pour autant, suivre les pas de ce conquérant reste passionnant. Malheureusement la conclusion ne saura satisfaire justement les lecteurs qui n’ont pas lu Hokuto no ken, car celle ci, est des plus ouverts et enchaîne directement sur l’histoire de Ken.

Concernant le dessin, on peut difficilement s’éloigner d’avantage de la première série, le style graphique de Osada est à cent lieux de celui de Hara ! Il faut être honnête, le style si particulier de l’auteur pourrait en rebuter plus d’un dans un premier temps, on a un dessin épuré, peu de jeux d’ombres, donnant par moment des pages qui apparaissent presque trop blanches, avec des arrières plans minimalistes, laissant parfois un sentiment de vide ; mais si le premier contact peut s’avérer difficile, on s’y fait relativement rapidement, et très vite on se dit que ce style convient parfaitement à la série, on finit par y adhérer complètement.

Sans nier la personnalité et l’identité propre de ce titre, il faut reconnaître qu’il s’adresse avant tout aux fans qui connaissent déjà Raoh et son destin, bien que les autres (si il y en a encore qui ne connaissent pas la série originale) s’y retrouveront également !
L’édition d’Asuka est comme à son habitude, de qualité ; le format du volume est un peu plus grand que la moyenne, bien que classique, rien à redire à ce niveau là, de même pour les traductions qui semblent corrects, rien de choquant n’apparaît.

Un titre à découvrir sans à-priori pour se laisser porter par le récit, le charisme de Raoh, fera le reste !

Erkael



Note de la rédaction
Note des lecteurs
15.33/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.00,17.00,17.00,15.00,14.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News