Tripeace - Actualité manga

Tripeace

Critique de la série manga

Publiée le Mercredi, 02 May 2012

Ki-oon n’étant pas avare en nouveauté, Tripeace a fait parti d’une vague de shonen arrivé presque à la pelle, bénéficiant d’une bonne promotion mais qui au final n’aura été qu’un shonen de plus sur le marché. Un shonen intéressant, possédant de nombreuses qualités (plus importantes que les défauts, eux aussi présents), mais un shonen qui ne sortira pas du lot…et pourtant au début on y croyait.

Tripeace se présente au premiers abords comme un shonen nouvelle vague, c’est à dire sombre et violent, à la thématique un peu plus adulte, à la frontière du seinen mais shonen tout de même.
On y découvre Nana, jeune homme amnésique suite à des évènements que l’on ignore encore, qui redécouvre le monde peu à peu, et une des premières choses à laquelle il sera confronté ne sera autre que la guerre ! Révolté, empli de haine il va jurer d’éradiquer cette dernière ! Mais comment faire ? Pour cela il va intégrer l’organisation Tripeace qui lutte par différents moyens dans ce but.
L’amnésie du héros paraît déjà vu mais l’auteur en rajoute en la transformant en « hyper amnésie », c’est à dire qu’outre le fait qu’il ait oublié son passé, son nom et tout se ce qui s’ensuit, le héros, qui s’est lui même rebaptisé Nana (c’est pourtant un homme) à également oublié le sens de toute chose ! Mais cette amnésie est bien pratique dans un premier temps ; elle apporte trois éléments essentiels au début de l’histoire : bien évidemment cela servira le scénario plus tard, cela permet des quiproquos et scènes comiques nombreuses, car malgré tout l’humour est très présent mais surtout, et c’est en cela que c’est bien pratique car l’auteur peut expliquer de nombreuses choses sur son univers…bien souvent dans un titre quand un personnage explique ce que les autres sont censés connaître on trouve un problème de logique, alors qu’ici, les autres personnage explique à Nana ainsi qu’aux lecteurs sans que cela paraisse étrange. Ce qui apparaît comme une excellente idée va très vite s’effacer…Si Nana ne retrouve la mémoire qu’à la fin de l’histoire, cette hyper amnésie ne sera pas davantage exploitée et n’aura pas plus d’incidence que cela.

Les premiers chapitres sont donc plaisants et amusants mais très vite le ton change, on plonge dans l’horreur de la guerre qui tue des innocents sans raison, ce qui forgera la motivation du personnage. Et là aussi malgré de nombreux points classiques on trouve une originalité qui apporte beaucoup de fraîcheur au titre : le héros bien qu’empli de motivation et de bonnes volontés est totalement impuissant face à la guerre et ses exécutants…il ne peut empêcher le sang de couler, il ne peut sauver les innocents qui meurent à ses pieds, ici pas de potentiel caché. Malgré un discours un peu naïf, on croit au départ que ce coté sombre va persister et sera la ligne directrice du titre. Si certains évènements paraissent un peu cruel, on retombe après un peu plus dans le classicisme des shonens.
L’autre point marquant du titre est le fait que le héros se travestisse en permanence, ce qui nous donne deux personnages pour le prix d’un, de nombreux quiproquos amusants…mais qui devient très vite lassant car soyons honnêtes cela ne sert pas à grand chose dans l’histoire.

Armée d’une multitude de personnages, la série n’arrive pas à les exploiter suffisamment correctement pour les rendre tous aussi intéressants qu’ils auraient pu (du) l’être, l’auteur ayant visiblement du mal à jongler avec autant d’entre eux. C’est d’autant plus dommage qu’au final rares seront ceux qui auront été développés.

Graphiquement le trait est très fin, les arrières plans sont souvent bien vides, mais le dessin demeure dynamique et vivant, les visages étant expressifs. Si la mise en page est intéressante, les scènes d’actions sont elles un peu confuses.
Le dessin peut faire penser à de nombreux titres tout en ayant sa propre personnalité, le design de certains personnages pouvant rappeler Trigun (uniquement en terme de design parce que le trait de l’auteur est vraiment différent)….

Une série qui partait très bien mais qui au final n’aura pas tenu toutes ses promesses, ce qui n’enlève rien à ses qualités malgré tout.


erkael



Note de la rédaction
Note des lecteurs
16.09/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

15.00,14.00,14.00,16.00,16.00,16.00,15.00,16.00,16.00,14.00,11.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News