King of Eden - Actualité manga

King of Eden

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 02 April 2019

Avec Ki-oon nous sommes habitués à découvrir des thrillers fantastiques, l'éditeur affectionnant particulièrement ce genre, il est donc logique que ce soit eux qui nous propose le mystérieux et intrigant King of Eden où nous retrouvons Takashi Nagasaki au scénario, auteur de talent ayant déjà travaillé aux cotés de Urusawa sur Pluto ou Billy Bat!
Aux dessins par contre un auteur inconnu en France, Ignito qui pourtant possède une patte affirmée et précise!
En seulement six tomes les deux auteurs vont nous conter un récit prenant et angoissant, où l'horreur côtoie les mythes chrétiens!



En Espagne, deux policiers s'aventurent dans un petit village qui n'a pas donné de signe de vie depuis une journée complète... Il fait nuit, sombre, pas un bruit, pas de lumière allumée...la tension monte! Soudain les policiers tombent sur un monceau de cadavres, tous déchiquetés! Au sommet de la pyramide de cadavres, un homme qui arrose le tout d'essence! Une bête saute alors sur un des policiers avant qu'elle ne soit abattue!
L'homme est arrêté et parle d'un virus mortel qui transforme les hommes en bêtes... Le commissariat est lui aussi victime de l'infection et un nouveau massacre commence!
A Séoul, une jeune archéologue est contactée par les autorités pour qu'elle apporte son aide: trois cas de villages contaminés ont été recensés, à chaque fois le même individu portant un trench coat qui brûle les villages après contamination... Il s'agirait lui aussi d'un archéologue que la charmante Lua Itsuki connaîtrait...ils étaient dans la même classe en primaire... Avec l'aide des services secrets ils vont tenter de remonter sa piste...mais est il réellement celui qu'on croit? Est il responsable de ce virus ou tente t-il de l'endiguer?
De nombreux mystères n'attendent que d'être levés...mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises!
Bien plus qu'un simple virus il s'agit avant tout d'une malédiction datant des temps les plus reculés de l'humanité: les "Loups" veulent dominer les hommes et iront jusqu'à faire chanter les états les plus puissants du monde pour obtenir leur coopération.


L'entrée en matière (très joliment colorée sur plusieurs pages) nous plonge dans une ambiance glauque et effrayante, posant le cadre immédiatement: la série sera violente et sans concession!
Mais avant d'être un récit d'horreur King of Eden est avant tout un titre basée sur des mythes revenant jusqu'aux origines de l'humanité, une approche théologique vraiment passionnante qui nous réservera des surprises jusqu'à la toute fin du titre.

Dans un premier temps on a presque le sentiment d'être dans un épisode de Resident Evil, tant pour l'ambiance que pour les créatures, pour l'histoire du virus et pour les organisations secrètes qui le répandent...et puis plus on va avancer et plus le titre va s'orienter vers un récit de grande envergure, impliquant les dirigeants des pays du monde entier (l'ONU jouant un rôle important), mais impliquant le lecteur dans des vieux mythes qui nous seront contés et rappelés, leur donnant du sens et de la consistance, de sorte à les rendre crédibles, ce qui n'en sera que d'autant plus passionnant!

Rapidement nous allons faire la connaissance de Teze, le personnage principal du titre, qui va sortir d'un brasier qu'il a lui même allumé! Une entrée en matière certes assez pompeuse mais particulièrement efficace. Il va être le gardien de bien des secrets, il possède de nombreuses réponses mais en recherche également. C'est donc à travers lui que le lecteur va faire la lumière sur les différentes zones d'ombre du titre.
S'il se présente comme particulièrement froid et à priori indifférent dans un premier temps, on va découvrir un personnage complexe qui doit endosser une lourde responsabilité qu'il n'a pas demandé. On va le voir évoluer tout au long des six tomes composant le titre, notamment au contact des autres personnages plus humains. Car en effet Teze n'est plus tout à fait humain, il est un "enfant du samedi", c'est à dire un porteur du virus du loup qui ne s'est pas transformé en monstre mais qui possède leurs capacités.
Il sera accompagné dans sa quête par des archéologues et des policiers, apportant le coté humain à cette chasse aux montres, notamment par la talentueuse Lua Itsuki.


Rapidement également, puis par la suite tout au long de la série, le titre nous jette au visage une référence biblique qui va rendre la chose d'autant plus passionnante, et venant justifier le titre même de la série; Eden faisant bien évidemment référence au jardin du même nom, ayant vu apparaître Adam et Eve, mais plus important encore leurs deux fils Caïn et Abel!
L'histoire des premiers humains nous est alors contée et elle sera réinterprétée à plusieurs reprises avec à chaque fois un nouveau regard du fait des nouvelles informations que les personnages (et donc les lecteurs) vont apprendre, et tout ceci va se montrer véritablement prenant et séduisant.
Voilà comment de fil en aiguille, remarquablement bien amené, on se retrouve sans s'y attendre avec une série de créatures mythiques tels que les vampires et / ou loup garous sans trop tomber dans les clichés du genre...

Et si au départ tout ceci nous est présenté comme un virus, avant la fin du premier opus on va basculer vers quelque chose de plus exotique avec des origines fantastiques, renvoyant aux origines même de la création avec l'apparition des premiers péchés...il s'agit donc là d'une approche très tournée vers le catholicisme mais dans son aspect plus fantaisiste que religieux! Ici on ne s'occupe pas des croyances, on ne s'intéresse qu'aux mythes et à ses créatures!
Aborder le vampirisme (ou plus précisément la lycanthropie dans le cas présent, le virus ayant été justement baptisé "le loup") par le biais d'une contamination virale n'est pas une première, cela a été fait récemment par Guillermo del Toro dans sa série "The Strain", mais cela reste une approche peu exploitée et permettant un point de vue nous éloignant des clichés du genre.


On retrouve pourtant des éléments communs avec la série précitée tels qu'un maître qui contrôle les créatures, ayant presque un droit de vie et de mort sur elles, des origines en Europe de l'Est, une prise de conscience du monde entier qu'un virus se répand, des Loups renégats luttant contre le maître...les points communs sont nombreux!

Un des points forts de ce titre est que nous suivons différents personnages sur différents niveaux, nous apportant différents points de vue qui vont permettre de compléter peu à peu les pièces du puzzle.

Nous avons donc un scénario intrigant, ne révélant tous ses secrets qu'à la toute fin, une enquête bien menée avec des personnages crédibles, le tout porté par un dessin qui vient nous interpeller dans le sens où il renvoi fréquemment à celui de Urusawa, notamment au niveau des personnages. Il est précis et dynamique, Ignito parvenant à donner vie à des créatures réellement malsaines ainsi qu'à une ambiance qui peut l'être tout autant!


Une série vraiment passionnante, nous plongeant dans une ambiance intrigante et nous donnant une furieuse envie d'en apprendre d'avantage! On peut regretter que le titre soit un peu court mais c'est largement suffisant pour raconter un récit cohérent et passionnant!


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
17.83/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.50,15.75,17.25,14.75,14.00,15.37

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News