King of Eden Vol.6 - Actualité manga

King of Eden Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 02 April 2019

Chronique 2
  
Le Roi Loup fait régner la terreur et les gouvernements du monde entier ne parviennent pas à se mettre d'accord pour lutter contre cette menace grandissante! Le Japon et la Corée décident de faire face alors que les trois plus grandes puissances que sont la Chine, La Russie et les Etats Unis se soumettent à la puissance du démon.
De leur coté, Teze et ses compagnons sont à la recherche du jardin d'Eden où ils espèrent trouver des réponses...

Voilà déjà venir le dernier tome de cette remarquable et passionnante série; lorsque celle ci a débuté en France, il y a à peine un peu plus d'un an, nous ne nous attendions pas à ce que celle ci s'avère si courte, on pensait au contraire que nous nous lancions dans une grande et longue quête...mais celle ci s'est avérée au final assez courte et donc par conséquent d'autant plus dense! Et ce dernier opus sera justement vraiment dense, bien que plus conséquent que les précédents.

Le tome se divise clairement en deux parties bien distinctes, il y a clairement un avant et un après affrontement entre Teze et la puissante créature du jardin d'Eden!
Dans un premier temps nous retrouvons le petit groupe de héros composé de sept valeureux humains qui se dressent seuls face à une horde de monstres et à leur chef, la créature la plus redoutable et la plus sanglante du monde!
On est plongé en plein mythe puisqu’ils recherchent rien de moins que le célèbre jardin d'Eden, lieu ayant vu la naissance de l'humanité avec Adam et Eve, mais également celle des Loups.
En parallèle nous découvrons comment les différents états tentent de lutter contre le fléau qui s'abat sur le monde entier. Ainsi les auteurs nous présentent différents points du monde où l'épidémie (et donc la mort) se répand. Mais clairement ceci n'a que peu d’intérêt puisqu'on sait pertinemment que la solution au problème viendra de Teze et de ses compagnons et non pas des différents gouvernement, et ce malgré leur tentative de bombarder l'avion du Roi Loup. Tout va se jouer sur un plan plus modeste, plus humain...

On pense alors que tout est terminé mais la seconde partie sera celle de toutes les révélations, véritable cours de théologie, nous reviendrons encore une fois sur le mythe d'Adam et Eve, sur Abel et Caïn, sur Nabuchodonosor, et tout sera alors vu avec un regard neuf, celui des Loups et de leur présence au sein de ces différents mythes, une nouvelle interprétation qui finira par nous mener à une conclusion totalement inattendue...mais impossible d'en dire plus sous peine de tout spoiler et de gâcher tout le plaisir de la découverte.
Ces ultimes révélations pourraient tomber comme un cheveu sur la soupe mais restent bien amenées. On pourrait trouver dommage que des théologiens qui n'ont cessé de retourner les différentes théories ne nous apportent les bonnes réponses qu'à la toute fin, mais le nouvel éclairage apporté sur ces théories justifie en grande partie ces surprises.

Ce dernier opus vient donc parfaitement conclure une saga passionnante de bout en bout, qui n'aura cessé de nous surprendre. Une fin parfaitement satisfaisante, nous laissant sur un dernier doute qui planera indéfiniment... On pouvait difficilement demander mieux!
  
  
Chronique 1
  
Vlad III a fini par révéler à Teze ce qui doit être accompli pour que la malédiction du Loup et les plans de Makarov et du mystérieux Roi Loup soient mis en échec: se rendre au mythique Jardin d'Eden pour s'unir à une autre "enfant du samedi", afin qu'ils deviennent les nouveaux Adam et Eve. Et Aya Shinonome semble toute désignée pour jouer le rôle d'Eve. C'est donc tous ensemble que Teze, Lua, Aya et leurs compagnons se mettent en route vers le fameux jardin, dont ils ont pu localiser la position supposée. Mais le temps presse, car en plus de l'imminence de l'apparition du Roi Loup sur place, les trois grandes puissances mondiales que sont les Etats-Unis, la Russie et la Chine continuent d'agir de leur propre chef, en allant à l'encontre des autres nations et en passant à l'attaque avec des armes de destruction massive, déclenchant dès lors l'hostilité des loups un peu partout dans le monde...

Quelle sera donc l'issue de ce conflit ayant plus que jamais pris une échelle mondiale ? Alors que le chaos s'abat en plusieurs endroits de la planète, seule la petite poignée d'humains emmenée par Teze semble pouvoir encore sauver les choses... La tension aurait pu facilement monter dans la première partie du volume, mais étonnamment les auteurs passent un peu vite en revue la montée du climat de tension et de mort qui touche le monde entier, ce qui fait qu'on ne le ressent qu'en surface. Et pendant ce temps, en n'occupant finalement qu'une petite partie de ce dernier tome, l'arrivée au jardin d'Eden et l'affrontement contre le Roi Loup paraissent faciles. Très faciles. Trop faciles. Et pour le coup, le scénariste Takashi Nagasaki parvient alors à bien faire son petit effet dans toute la suite du volume, car tout est-il réellement terminé ? Teze et les autres ne seraient-ils pas tombés dans un piège ? La traîtrise des uns, l'identité du Roi-Loup... Toute la vérité va alors finir par se dévoiler, et certains événements font assurément leur petit effet, essentiellement concernant Aya et Lua, qui voleraient presque la vedette au subbotnik Teze. Et pendant que Nagasaki régale jusqu'au bout avec ses différentes petites réinterprétations d'éléments historiques et mythiques (le mythe d'Adam & Eve et d'Abel & Caïn, Nabuchodonosor II...) et dans sa façon d'établir certains liens entre différents mythes religieux, le dessinateur coréen Ignito livre jusqu'au bout un travail séduisant, en particulier dans certains visages très denses ou dans certains designs monstrueux. Seul petit regret dans tout ça: le manque flagrant d'intensité dans l'affrontement final, avec même quelques raccourcis de mise en scène qui rendent certains instants pas très clairs.

Et puisque l'on parler de fin... Celle proposée par Nagasaki pourra séduire autant que frustrer, selon les attentes, dans la mesure où rien n'est définitivement bouclé dans l'affrontement entre humains et loups. Mais quel que soit ce qu'on en pense, cette conclusion est maligne, en mettant en exergue l'avenir que les humains ont entre leurs mains. Reste à imaginer ce qu'ils en feront, et ce qu'ils feront de la planète...

King of Eden s'achève donc déjà, et malgré quelques carences dans les moments de tension et d'action le récit imaginé par Takashi Nagasaki reste facilement prenant jusqu'au bout, et est toujours aussi bien servi par le travail d'Ignito, un dessinateur qui ne manque pas de qualités et que l'on espère bien retrouver un jour.
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News