Monde Selon Uchu (le) - Actualité manga

Monde Selon Uchu (le)

Rédaction
Lecteurs
15.25/20
Manga - Monde Selon Uchu (le)
Age conseillé
Votre relation avec vos personnages préférés ne sera plus jamais la même !

Résumé

Nous marchons dans les pas d'Alice, jeune fille qui vient d'arriver en cours d'année dans un nouveau collège.
Elle est immédiatement intriguée par Uchu, garçon taciturne et peu assidu. Après avoir fait connaissance, celui-ci lui fait une révélation fracassante : leur monde est un manga, eux en sont les personnages. Uchu a cette particularité d'être le héros, ce qui lui permet d'affirmer qu'il est strictement impossible qu'il meure. Car après tout, qui voudrait lire un manga dépourvu de héros ?
Alice commence alors à remarquer des choses qui ne l'avaient jamais effleurées jusque-là : au-dessus de sa tête, parfois, des cercles contenant des mots ; la sensation d'être observée, voire épiée en permanence ; une présence, très inquiétante celle-là, tapie dans l'ombre, qui semble vouloir régenter sa vie...
Si Alice avait encore quelques doutes, ils sont balayés le jour où, au collège, un élève tente de se suicider en se jetant du toit. Il est sauvé in extremis par Uchu qui s'élance à sa suite : alors que sous eux, le sol en béton leur promet une mort certaine, un arbre surgit du sol, amortit leur chute et leur sauve la vie.
"C'est donc vrai, Uchu ne peut pas mourir, car nous vivons dans un manga et il en est le héros."


Alice et Uchu, rejoints par le frère jumeau de ce dernier qui est élève dans une autre classe, entament alors une quête au terme de laquelle ils espèrent trouver des réponses à une foule de questions : ne sont-ils que les jouets de l'auteur (qu'entre eux ils surnomment "le monstre"), de simples pantins créés dans le seul but de divertir les lecteurs qui, invisibles, les observent ? Doivent-ils docilement accepter leur sort en espérant que l'auteur leur réserve un dénouement heureux, ou au contraire se rebeller contre les lois narratives qui régissent le déroulement de leur existence de papier ? Car ils ne le savent que trop : toutes les meilleures histoires ont une fin.
Ils trouveront un allié de taille en la personne du professeur de dessin de leur collège (qui d'autre ?) qui leur livre quelques clés du fonctionnement de leur monde. Uchu et ses amis ne sont toutefois pas au bout de leurs peines, car l'auteur leur réserve bien des surprises, la plus folle étant de s'inviter dans ses propres pages pour s'entretenir avec ses créations, et menacer celles qui ne rentrent pas dans le rang.

Dossier

Dossier - Le monde selon Uchu

Le monde selon Uchu

Alice Tsunomine, nouvelle venue dans son collège, est très vite intriguée par Uchu Hoshino, un camarade de classe qui, dès le lendemain, est pourtant absent des cours.En compagnie du frère jumeau de ce dernier, le jovial Shinri, elle va à sa rencontre jusque chez lui et parvient à le...

Lire le dossier - Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Mot de la fin

Derniers commentaires

Monat

De Monat [595], le 26 Décembre 2021 à 00h09

17/20

Cette série vaut vraiment le détour, il faut en revanche apprécié les histoires assez complexes et abstraites. Le premier tome est dur à comprendre et on ne voit pas où l'auteur veut nous mener. En revanche, le second tome pour moi est vrai chef d'oeuvre car tout prend sens et nous chamboule. Il faut réellement lire la série en entier pour la juger, afin de lui laisser le temps d'exposer toute sa complexité. Grand coup de coeur pour moi. 

Hurleguerre

De Hurleguerre, le 14 Décembre 2015 à 11h59

Des personnages qui brisent le quatrième mur, cela arrive le plus souvent le temps d'une case, pour faire une remarque comique. Mais que l'intrigue tout entière soit basée dessus, c'est osé !

Personnelement, je n'ai vu cela que deux fois: la première, c'est le manga  Lasboss x Hero, ou l'auteur se retrouve aspiré dans son propre manga et tente d'en sortir en terminant l'histoire. Pour cela, il influence l'histoire en l'écrivant au fur et à mesure, et en manipulant ses personnages. Mais il tient plus de la victime que du tyran, vu qu'il est obliger d'endurer les humiliations infligées par ses propres créations, et qu'il passe son temps à rouspéter contre les vieux clichés obligatoires imposés par son éditeur, et qu'il doit maintenant supporter.

La seconde, c'est dans le comic  Deadpool massacre Marvel. Deadpool, le seul personnage marvel conscient de n'être qu'un personnage, décide qu'il en a assez que l'on joue avec sa vie, et tue tout les héros Marvel pour tenter de mettre fin aux BD et à sa propre existence. Et il y a un deuxième opus,  Deadpool massacre les classiques, ou il s'attaque aux archétypes ayant inspiré les héros: Frankenstein, le capitaine Nemo, Sherlock Holmes, ect...

Voir tous les commentaires