Ayako Noda (Le monde selon Uchu) invitée au Festival d'Angoulême 2016- Actus manga
actualité manga - news illustration

Evènemen Ayako Noda (Le monde selon Uchu) invitée au Festival d'Angoulême 2016

Mardi, 15 Décembre 2015 - Source :Sakka-Casterman

A l'occasion de la conférence de presse du Festival International de la Bande-Dessinée d'Angoulême, qui se tient en ce moment-même, nous apprenons la venue de la mangaka Ayako Noda.  Cette invitation fait écho avec l'arrivée du titre Le Monde selon Uchu chez Sakka-Casterman, dont le premier volume sortira le 17 février 2016.
   
   
(visuel japonais)
   
Synopsis
 
Nous marchons dans les pas d'Alice, jeune fille qui vient d'arriver en cours d'année dans un nouveau collège.
Elle est immédiatement intriguée par Uchu, garçon taciturne et peu assidu. Après avoir fait connaissance, celui-ci lui fait une révélation fracassante : leur monde est un manga, eux en sont les personnages. Uchu a cette particularité d'être le héros, ce qui lui permet d'affirmer qu'il est strictement impossible qu'il meure. Car après tout, qui voudrait lire un manga dépourvu de héros ?
Alice commence alors à remarquer des choses qui ne l'avaient jamais effleurées jusque-là : au-dessus de sa tête, parfois, des cercles contenant des mots ; la sensation d'être observée, voire épiée en permanence ; une présence, très inquiétante celle-là, tapie dans l'ombre, qui semble vouloir régenter sa vie...
Si Alice avait encore quelques doutes, ils sont balayés le jour où, au collège, un élève tente de se suicider en se jetant du toit. Il est sauvé in extremis par Uchu qui s'élance à sa suite : alors que sous eux, le sol en béton leur promet une mort certaine, un arbre surgit du sol, amortit leur chute et leur sauve la vie.
 
"C'est donc vrai, Uchu ne peut pas mourir, car nous vivons dans un manga et il en est le héros."
 
Alice et Uchu, rejoints par le frère jumeau de ce dernier qui est élève dans une autre classe, entament alors une quête au terme de laquelle ils espèrent trouver des réponses à une foule de questions : ne sont-ils que les jouets de l'auteur (qu'entre eux ils surnomment "le monstre"), de simples pantins créés dans le seul but de divertir les lecteurs qui, invisibles, les observent ? Doivent-ils docilement accepter leur sort en espérant que l'auteur leur réserve un dénouement heureux, ou au contraire se rebeller contre les lois narratives qui régissent le déroulement de leur existence de papier ? Car ils ne le savent que trop : toutes les meilleures histoires ont une fin.
Ils trouveront un allié de taille en la personne du professeur de dessin de leur collège (qui d'autre ?) qui leur livre quelques clés du fonctionnement de leur monde. Uchu et ses amis ne sont toutefois pas au bout de leurs peines, car l'auteur leur réserve bien des surprises, la plus folle étant de s'inviter dans ses propres pages pour s'entretenir avec ses créations, et menacer celles qui ne rentrent pas dans le rang.
  
  




commentaires

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Très chouette nouvelle, je suis très curieux de lire le Monde selon Uchu.

 

Entre elle, Minetarô Mochizuki et Otomo, j'espère vraiment pouvoir aller à Angoulême cette année !

Koiwai

De Koiwai [10819], le 15 Décembre 2015 à 12h42

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News