Arago - Actualité manga

Arago

Critique de la série manga

Publiée le Lundi, 21 April 2014

Le très talentueux Takahiro Arai s’est fait connaître par la surprenante et excellente série Darren Shan qui a non seulement rencontré un grand succès, mais a également installé son auteur comme quelqu’un à suivre. Le hasard (mais ici se sera surtout Pika) faisant bien les choses, seulement deux mois après la conclusion du titre pré-cité, nous voyons débarquer chez nos libraires, la nouvelle série de ce même auteur : Arago ! Inutile de dire que l’attente était grande, d’autant plus que cette fois, il ne s’agissait pas d’adaptations de romans comme cela à pu être le cas pour Darren Shan, ce coup ci Arai dessine mais surtout imagine l’histoire, Arago est son bébé à lui tout seul…le meilleur moyen pour réellement juger cet auteur. Pas de suspens inutile : Arago est une réussite et Arai passe du statut d’auteur à surveiller d’auteur à suivre !

Arago et Ewan sont jumeaux et tous deux cherchent à venger la mort de leurs parents tués par un criminel sauvage. Le premier est empli de colère alors que le second travaille dans les règles de la police de Scotland Yard. Ils vont retrouver les traces du meurtrier, Patchman mais vont très vite se rendre compte que ce dernier n’est pas humain, mais s’avère être un puissant démon. Un nouveau drame va s’abattre sur les deux frères et Arago, possédant désormais un étrange pouvoir canalisé dans son bras, va vouloir suivre les traces de son frère tout en traquant Patchman !
Une longue et difficile quête commence parsemée d’embûches, d’adversaires retors (les quatre cavaliers) mais aussi et surtout d’alliés fidèles et charismatiques.

Bien qu’il faille prendre Arago pour ce qu’il est, il est forcément difficile de ne pas le comparer à Darren Shan, d’autant plus que ce titre a marqué les esprits. Et bien les amateurs de la série pré-citée ne seront pas perdus et retrouveront un univers tout aussi riche bien qu’un peu moins construit. A plusieurs reprises on retrouvera une ambiance identique, que ce soit dans le coté inquiétant qui se dégage de certains personnages, voir certaines scènes, dans l’humour ou encore le suspens…après tout les deux titres proposent des personnages principaux qui découvrent un univers qui leur est totalement étranger et dont ils ignorent les codes. Ici Arago devra donc apprendre comment fonctionne son nouveau monde, quel y est la place de chacun et en particulier la sienne.
On retrouve également le même type d’humour, à la fois léger et efficace mais aussi et surtout des moments forts et tragiques. S’il y a un bien un élément qui était frappant dans Darren Shan, c’était sa capacité à nous surprendre et à nous choquer, à nous proposer des choses inattendues qu’on pouvait difficilement voir venir. Et bien il en sera de même ici, et ce à plusieurs reprises, bien que dans une moindre mesure. L’auteur conserve son talent narratif et on sent qu’il s’est enrichi de son expérience précédente pour maîtriser l’art de raconter une histoire.
Ainsi on découvre un univers riche et développé possédant un bestiaire et une mythologie inspirée. Si l’action se situe dans l’Angleterre contemporaine, on y croise des références à des légendes anciennes et cosmopolites. Les principales références viennent de la culture celtique, une culture riche et parfaitement propice à ce type de sujet. Mais cela va plus loin, à l’exemple des quatre cavaliers de Patchman, qui renvoient directement aux quatre cavaliers de l’Apocalypse qu’on trouve dans la Bible. Autrement dit avec Arago nous pénétrons dans un monde qui s’ouvre à nous petit à petit et qu’on découvre peu à peu, tout comme notre héros, avec une certaine fascination.

Un des autres points forts de ce titre, c’est son mélange des genre. A première vue on pourrait avoir l’impression que l’auteur bouffe un peu à tous les râteliers : série d’enquête (point de départ du titre qui perdurera un bon moment), univers fantastique avec ses secrets et mystères, ses organisations étatiques secrètes, série de pur action où les affrontements se multiplient…et pourtant tout ça s’emboîtent de manière absolument cohérente et à aucun moment on pourrait avoir l’impression que tel ou tel éléments ne s’accorde pas avec l’ensemble.

Et puis il y a bien évidemment les personnages, élément essentiel de tout récit… Arago s’en sort extrêmement bien, il campe un personnage principal intéressant, courageux et découvrant un monde inconnu sans pour autant correspondre aux clichés du genre. Il est entouré d’une galerie de protagonistes également intéressants, qui apportent tous leurs pierres à l’édifice. Le seul bémol pourraient être les personnages féminins qui une nouvelle fois, tiennent plus lieu de potiches que de partenaires, ou même encore le grand ennemi du titre, à savoir Patchman qui est au final très peu développé et manque par conséquent de profondeur.

Ce qui pourrait peut être être le plus gros défaut du titre c’est la confusion qui règne dans les scènes d’actions dont la lecture est souvent peu claire. Forcément on y perd un peu et le plaisir s’en trouve amoindri, clairement le point sur lequel l’auteur doit encore le plus travailler.

A coté de ça, Arago est une série d’une très grande qualité, prenante et maîtrisée, présentant des personnages charismatiques, dessiné par un auteur de talent dont le trait très particulier, et propre à l’auteur fait merveille. Une narration intelligente au servie d’une intrigue captivante…bref une très bonne série par un auteur génial !


 


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
17.11/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.00,14.00,14.00,14.00,16.00,16.00,14.00,17.00,16.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News