actualité manga - news illustration

Dvd Chronique animé - L'arme ultime - Collector

Samedi, 10 Janvier 2015 à 13h00

En quoi et comment se démarque « L'Arme Ultime » des romances habituelles ?
On est ici plongé dans un univers où la guerre fait rage, et on suit l'évolution de deux héros, Shûji et Chise que les affres de la folie humaine vont marquer à jamais.




Le titre français de l'anime Saishuu Heiki Kanojo (ou Saikano pour faire plus court) est L'Arme Ultime, et non pas Larme Ultime comme dans le manga de Shin Takahashi. L'anime reprend fidèlement l'histoire du manga Larme Ultime. Si vous avez lu les huit tomes, vous savez déjà à quoi vous attendre.




Avec le sous-titre « Le dernier chant d'amour sur cette petite planète », le ton est donné. L'Arme Ultime traite d'une histoire d'amour profonde entre les deux héros Shûji et Chise. Le début commence comme un shôjo, avec son côté un peu fleur bleue et naïf, mais rapidement, évolue vers un ton beaucoup plus sérieux et mélodramatique. L'histoire prend place dans un décor d'apocalypse, où la guerre détruit tout, et pourrait bien se rapprocher de la réalité, hormis la présence de mechas.




On est loin des séries d'actions où rebondissements se succèdent à tour de bras. Ici, le rythme est lent, l'action peu présente, car c'est l'amour naissant entre deux lycéens qui va être mis en exergue. L'Arme Ultime est le mélodrame par excellence, et si l'on compare avec le manga Larme Ultime, les scènes humoristiques ont été presque toutes supprimées, ce qui rajoute un côté dramatique et tragique.




D'un point de vue atrocité et monstruosité, L'Arme Ultime pourrait obtenir un joli prix. En effet, l'ambiance générale est sombre, glauque et atroce. Rien n'est montré concrètement, mais la violence est bien présente. La réalité de la guerre et les événements qui bouleversent les personnages remuent aux tripes. A moins d'être insensible, on verse même une petite larme (ou carrément, on fond en sanglots) tellement l'histoire est horrible.




Certaines scènes sont assez crues, mais d'une émotion intense. On sait bien que tout va se finir mal. La mort est omniprésente et pèse sur des personnages torturés et désespérés, face à des tragédies perpétuelles. Parlons d'ailleurs de ces personnages. Initialement, Shûji et Chise ont des caractères qui nous donnent envie de les secouer ou de leur mettre des baffes. On s'agace vite de la faiblesse psychologique de Chise et de ses sempiternelles excuses, ou encore de la torpeur de Shûji, qui se sent coupable d'être impuissant face à la souffrance de sa petite amie.




Mais heureusement, les héros évoluent et deviennent plus adultes. Il est effrayant de voir la déshumanisation de Chise, qui par la suite considère comme normales sa condition et sa destinée. Elle apparaît comme la Déesse de la Mort qui désigne les gens voués à mourir. Mais Shûji va essayer de lui faire garder son peu d'humanité, grâce à l'histoire d'amour qui les unit encore. Les personnages secondaires comme Akemi ou Fuyumi Sempai rajoutent encore une touche dramatique. Ils essaient de vivre normalement, mais sont aussi confrontés aux atrocités de la guerre.




Si on a lu tout d'abord le manga, on sera très déçu par son passage en anime d'un point de vue technique. Si l'histoire a été fidèlement reprise et si le style a été gardé, la colorisation est plutôt mauvaise. Shûji aux cheveux blancs et à la peau très bronzé, ce n'est vraiment pas ce qu'on attendait à voir. De même, la qualité n'est pas constante. Plus on avance, plus le dessin est mauvais. En revanche, l'utilisation des images de synthèse notamment lors des scènes de combat passe bien et donne un côté très réaliste à l'anime. La musique colle parfaitement, tout en restant discrète, et c'est bien parce que c'est ce qu'on lui demande. Au niveau du générique de début, la musique est très douce et passe très bien, mais les phrases un peu niaises « L'amour », « Je t'aime », etc. écrites en français et bourrées de fautes d'orthographe, cela perd un peu en crédibilité. Le générique de fin Sayonara est quant à lui très émouvant.




L'Arme Ultime est un anime poignant, qui se veut résolument adulte. Notre sensibilité est mise à rude épreuve tout le long d'épisodes horribles, mais débordants d'émotions. Mais n'allons pas non plus affirmer que c'est un chef d’œuvre de la japanimation. Préférez le manga, si vous ne l'avez pas lu et surtout, ne regardez pas cet anime si vous ne supportez pas les histoires tristes et bouleversantes, et si vous ne voulez pas finir complètement déprimé à la fin de la série.

Chroniqueur :
Meneltarma
  

commentaires

saqura

De saqura [3565], le 12 Janvier 2015 à 18h59

j'ai a jouter a la liste

lilianneterre

De lilianneterre [1649], le 12 Janvier 2015 à 04h08

Je n'ai pas accroché au graphisme non plus.

 

peachgirll

De peachgirll [6224], le 11 Janvier 2015 à 01h26

Pour moi, c'est le manga qui m'a le plus marqué. J'ai également vu l'anime. Effectivement, il est plutôt décevant face à la version papier. Merci pour cet article! 

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation