Saint Seiya episode G Vol.18 - Actualité manga

Espace Membre

inscription identifiants oubliés ?

Manga - volume

Saint Seiya episode G Vol.18

Rated
12+
Note de la rédaction
Note des lecteurs
Price
8.99 €
Cote : 5.50 €
La cote correspond au prix de vente moyen constaté dans les boutiques d'occasion
Le plan machiavélique de Pontos a réussi : Cronos a retrouvé la mémoire et il est plus terrifiant que jamais. Les chevaliers sont-ils de taille à lutter contre un adversaire aussi puissant? D’autant qu'Aiolia n'est pas encore remis de son précédent combat contre Hypérion.

Aussi connu sous:

聖闘士星矢 EPISODE.G
聖闘士星矢EPISODE.G
Saint Seiya Episode.G
Saint Seiya: Episode G

Deux ans !! Il aura fallu attendre deux ans entre le tome précédent et celui ci ! Nous tenons là quasiment un record (pas des plus fameux certes).
Pour autant peut-on dire qu’on attendait réellement ce tome ? Pas vraiment non plus ! Même si les derniers tomes se sont avérés plus intéressants que ce qui a précédé, la série est bien loin d’être convaincante et traîne derrière elle de sacrées casseroles !

On retrouve donc notre brave Aiolia, notre chevalier d’or âgé de huit ans, toujours prêt à sauver le monde tout seul, qui affronte Chronos en personne, le dévoreur de monde, le destructeur de civilisation !
On retrouve également les figures imposées de la saga c’est à dire le dépassement de soi, la force de l’amitié poussant à tous les sacrifices, cette volonté capable de faire plier les Dieux eux mêmes, et en toute honnêteté cela passe plutôt pas mal. De voir intervenir les autres chevaliers fait toujours son petit effet, et surtout cela fait plaisir de voir Aiolia qui n’est pas sans cesse sur le devant de la scène.
Le combat en lui même n’a rien d’exceptionnel, on a déjà vu ça cent fois, en particulier dans cette même série, Aiolia se dépasse mais n’atteint pas son adversaire trop puissant pour lui, mais il se dépasse encore et se rapproche du but…etc. Par contre la personnalité de Chronos est vraiment intéressante : ce Titan surpuissant, capable de tout écraser d’un simple geste n’est autre qu’un enfant perdu, possédant une grande fragilité psychologique, à la personnalité instable, occasionnant des caprices d’enfant…à la différence que ses caprices sont quelques peu dévastateur. Ce parti pris de faire de cette entité un Dieu instable est la meilleur idée de la série depuis longtemps et séduit totalement.
Et les points positifs ne se limite pas à ça dans ce tome. L’auteur nous fait découvrir sa version d’un chevalier déjà connu : Misty du Lézard et étend le combat en dehors du Cocytos, en Egypte particulièrement, avec des évènements faisant écho à ceux du tome 0.

Malheureusement, on trouve également tout un tas de détails agaçants, à commencer par cette fâcheuse manie qu’ont les personnages à s’étendre dans de veines discussions stériles et redondantes, tournant toujours autour de la même chose. Certaines choses nous échappent comme l’utilité de voir Misty prenant un bain à poil entre deux combats…quel est donc l’intérêt ?

En ce qui concerne le plus gros défaut récurrent de la série, à savoir la noirceur des pages beaucoup trop sombres (et donc illisibles), visiblement ce tome échappe à cet atroce faiblesse du titre, ce qui en soit fait grimper l’intérêt de ce volume !

Un bon tome qui relance l’intérêt de la saga, celle ci est sur une pente ascendante, on espère que cela va durer et que le rythme de parution ne vas pas tout gâcher !


erkael



Suivre les commentaires du volume

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

Enigma

D'où vient cette réplique ?
Si les étoiles scintillent, c'est parce qu'elles chantent.
[ Voir la réponse ]

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News