Tales of the abyss - Actualité manga

Tales of the abyss

Critique de la série manga

Publiée le Lundi, 18 Febuary 2013

Après Tales of Destiny et Tales of Symphonia, Ki-oon continue sur sa lancée avec Tales of the Abyss, (et avant Tales of Legendia) qui se trouve être également une adaptation de la célèbre série de RPG de Namco.
A l’instar des Final Fantasy, la série des « Tales of… » est indépendante d’un épisode à l’autre (sauf suite direct tel que Tales of Destiny 2 par exemple), donc chaque nouvel épisode peut se jouer sans avoir connaissance des précédents, par conséquent, cette adaptation peut se lire totalement indépendamment de celles qui ont précédées.
Pour l’heure les adaptations nous arrivent de façon logique, à savoir que Tales of the Abyss, qui nous intéresse ici, est postérieure aux deux précédentes. Sorti en 2005 sur PS2, le jeu n’est pas si vieux et a connu un énorme succès au Japon.

Ki-oon poursuit donc sa lancée en nous proposant cette nouvelle adaptation de jeux vidéos, genre qui a le vent en poupe depuis quelques temps (Zelda, Suikoden, Breath of fire, les précédents Tales of…) mais pas forcément avec succès. Le principal reproche des précédentes séries était qu’elles étaient trop courtes et que forcément les adaptations s’en ressentaient par un survol du nombre d’évènements…Or Tales of the Abyss s’étendra tout de même sur huit volumes, ce qui paraît suffisant pour développer convenablement une histoire. Oui mais voilà, les RPG possèdent des scénarios riches et emplies de rebondissements, donc est ce que huit tomes suffiront ? Et bien oui et non !
Globalement, il s’agit là d’une des adaptations de jeux vidéos les plus réussis, rares sont les exemples d’adaptations à avoir montré autant d’intérêt. Bien entendu on est un cran en dessous de Suikoden mais il s’agit là d’une référence.

Le jeune Luke Fon Fabre est un noble qui ne connaît rien du monde extérieur, il a toujours grandit dans une prison dorée, où le moindre de ses caprices était exaucé par ses serviteurs. Mais le monde qui l’entoure évolue et la guerre semble imminente. Un jour alors que son maître d’arme doit partir en mission, ce dernier se fait attaquer par une jeune femme mystérieuse…Luke s’interpose ce qui réveille une magie enfouie en lui qui les téléporte lui et la jeune femme en plein territoire ennemie…l’aventure commence avec son lot de surprises et de rebondissements !
Et des rebondissements il va y en avoir ! Les personnages vont se multiplier, le monde va s’élargir avec de très nombreux lieux…on nage réellement en plein RPG ici avec une équipe hétérogène et complémentaire qui se constitue petit à petit, un groupe qui voyage à travers le monde pour mener à bien sa quête, d’abord avec des moyens rudimentaires ou empruntés, donc dépendant des autres puis avec son propre vaisseau… Ensuite on devine très vite les classes des univers de Fantasy, les codes qui vont avec, la magie et son utilisation, ses créatures fantastiques…bref, les amateurs de RPG, et particulièrement des Tales of ne seront pas dépaysés !
Tout va très vite dés le départ, on a à peine le temps de se familiariser avec l’univers et les personnages que déjà l’aventure commence, les premières menaces entrent en scène et les premiers combats ont lieu… Et ce rythme sera plus ou moins constant durant toute l’aventure, à tel point qu’on a parfois l’impression d’aller trop vite et de ne pas s’attarder suffisamment sur les choses. Et c’est justement ce qui par moment va gâcher le plaisir de lecture du titre et provoquer des creux d’intérêts.

Au début on se retrouve avec un héros assez original, au design vraiment réussi et à la personnalité qui change de ce à quoi on est habitué…ici pas de jeune héros chien fou voulant prouver au monde qu’il est le meilleur, on a droit à une tête à claque à cent lieux des réalités de la vie, quelque peu arrogant, ne se souciant pas des autres et pas spécialement courageux, il est terrorisé de voir des soldats, même adverse, mourir…rien de bien glorieux pour un futur héros…bref l’antihéros parfait du shonen…ce qui le rend forcément intéressant ! Ensuite, lorsque certaines révélations auront été faites, malheureusement on tombe davantage dans les clichés du genre…la déception est alors grande.

Graphiquement c’est très jolie, cela peut apparaître classique, voir manquant de personnalité, mais le trait rond et fin est très plaisant. Les arrières plans sont un peu vides mais cela n’est pas spécialement flagrant et dommageable. Le découpage des cases est parfois un peu trop excessif, comme si l’auteur voulait démontrer qu’il était capable de découper ses pages de façon originale, mais qui au final cela n’apporte pas grand chose.

Sans être une nouvelle référence, Tales of the Abyss est l’un des meilleures adaptations de jeu ayant vu le jour et surtout un bon shonen d’aventure qui saura vous faire voyager.


erkael



Note de la rédaction
Note des lecteurs
17.31/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

15.00,14.00,17.00,11.00,13.00,16.00,14.00,16.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News