Vie de Bouddha (la) - Actualité manga

Vie de Bouddha (la)

Critique de la série manga

Publiée le Lundi, 05 October 2015

Lorsqu’on évoque le nom d’Osamu Tezuka, le « dieu du manga » comme l’ont appelé ses pairs et ses lecteurs, plusieurs séries majeures de cet auteur nous viennent à l’esprit. Sans doute Astro Boy, pour commencer, qui peut être considéré comme l’ambassadeur de la culture populaire japonaise. On pense également à Black Jack, un médecin mystérieux et troublant. Et parmi ses séries les plus adultes, ce sont l’Histoire des 3 Adolf et La Vie de Bouddha qui figurent parmi ses titres les plus célèbres. La Vie de Bouddha est une série qui a existé tardivement dans la carrière de Tezuka. Alors qu’il a fait ses débuts dans les années 1940, Bouddha a été publié dans les années 1970 et 1980.

Le manga La Vie de Bouddha n’a pas réellement vocation à expliquer la philosophie bouddhiste, ni à se poser en livre prosélyte. Il s’agit tout simplement de l’évocation de la vie, du parcours, de l’humanité et la déité de cet homme que fut Bouddha l’éveillé. Et pour cela, Tezuka a choisi de raconter toute histoire depuis le début, y compris avant sa naissance (Bouddha n’apparaît pas dans le tome 1 !).

Là où l’art de la narration de l’auteur fait mouche, c’est justement dans cette façon de passer du temps à raconter la moindre parcelle de la vie de Bouddha. Cette consistance dans le récit permet de bien comprendre les drames qui l’ont touché et les réflexions que cela lui a apportées. La construction de sa légende est alors claire et précise, et les grands évènements de sa vie particulièrement bouleversants. Et la vie de Bouddha est pleine de remous, d’aventure, de révélations, d’amour, de déceptions et de pardon… Tezuka était l’auteur tout indiqué pour dessiner une telle histoire, qui nécessite beaucoup d’humanité dans l’écriture.

Si Bouddha est évidemment le personnage pivot, celui par lequel l’histoire est menée (tel un guide), les personnages secondaires ne sont pas en reste. Il arrive d’ailleurs fréquemment que certains passages se focalisent exclusivement sur un personnage secondaire, sans intervention de Bouddha. C’est souvent le cas de princes déchus ou en proie au doute, que Bouddha a essayé ou essaiera de remettre dans le droit chemin. Ses passages sont aussi de grande qualité, même si certains se répètent un peu.

Si tous ces moments captivent le lecteur, c’est parce que Tezuka parvient à rendre les personnages intéressants, charismatiques, mais faillibles aussi. Les choix qu’ils réalisent ne sont pas sans conséquence : les princes commandent des armées et peuvent détruire des nations voisines, les parias sont plein de rancœur et veulent se venger des tyrans qui leur ont fait subir les pires misères… Il y a donc une dimension psychologique dans ce manga : Bouddha essaie d’apporter le calme dans le cœur des hommes, pour éviter qu’ils ne se fassent du mal mutuellement. La subtilité réside dans le fait que Bouddha est un homme lui aussi, et qu’il ne connaît pas toujours l’assurance et la sérénité qu’on lui prête.

Dans la Vie de Bouddha, on retrouve aussi les gimmicks graphiques propres à Tezuka, avec ses passages humoristiques en plein milieu de l’histoire, sa façon de découper les cases, tantôt de manière carrée, tantôt dans une succession de cases en biais.

Au global, la Vie de Bouddha d’Osamu Tezuka est une série fort passionnante, consistante, bourrée de rebondissements et de passages d’anthologie. Assurément, il s’agit d’une œuvre maîtresse de Tezuka, à découvrir absolument pour saisir la qualité du travail de cet auteur majeur du manga.


Chroniqueur: Raimaru


Note de la rédaction
Note des lecteurs
19.1/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

15.00,17.00,19.00,19.00,15.00,17.00,16.00,14.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News