Marais (le) - Actualité manga

Marais (le)


Rated
Note de la rédaction
Partager

Synopsis

Les fleurs rouges (1967-1968) et La vis (1968-1972) nous montraient Yoshiharu Tsuge atteindre la pleine puissance de son art et fonder le watakushi manga (la bande dessinée du moi). Cette troisième parution (chronologiquement le premier volume de l’anthologie consacrée à Tsuge) propose de retrouver l’auteur alors qu’il vient d’intégrer la revue Garo. Il n’en est pas à ses débuts — il a déjà presque dix ans de carrière derrière lui — mais il trouve dans l’opportunité que lui offre le magazine la possibilité de franchir une étape et de devenir un auteur à part entière. L’ouvrage se concentre sur des histoires parues en 1965 et 1966.

Highlight of the serie:

Plus classiques et plus faciles à lire, les nouvelles réunies dans Le marais sont encore marquées par les histoires qu’il dessinait pour les librairies de prêt. On retrouve dans ces premières œuvres le vocabulaire du gekiga, appli- qué à des récits d’aventures situés à l’époque Edo. Mais le dessin et la narration témoignent encore de l’influence de Shirato Senpei, l’auteur phare de Garo, et de la figure tutélaire d’Osamu Tezuka.
Pourtant, le ton se démarque du reste du magazine. Ce qui vaut à Tsuge des réactions négatives des lecteurs, qui ne comprennent pas le caractère novateur du Marais et de Tchiko, nouvelles tournant le dos à l’innocence et pré- figurant L’Homme sans talent (Atrabile), le livre avec le- quel Tsuge concluera sa carrière vingt ans plus tard. Déçu par ce manque d’enthousiasme, Tsuge cesse d’écrire pendant un an et devient l’un des assistants de Shigeru Mizuki, auprès duquel son dessin gagnera en maturité.
Les lecteurs ne redécouvriront les onze joyaux qui composent ce volume que quelques années plus tard, lorsque le talent de Yoshiharu Tsuge les aura définitive- ment irradiés.

Dernières news du manga


Voir les actualités du manga

Dossier

Dossier - Yoshiharu Tsuge

Yoshiharu Tsuge

Auteur dont l’activité s’est déroulée entre 1954 et 1987, Yoshiharu Tsuge a changé la face du manga en le faisant notamment entrer dans le domaine des arts. Pionnier dans le genre du récit intime, connu aussi bien pour raconter ses voyages que ses rêves, l’auteur a laissé derrière...

Lire le dossier - Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Mot de la fin

Manga en relation

Derniers commentaires

18/20

Le Marais est, dans l'ordre chronologique, le premier volume de l'anthologie de Yoshiharu Tsuge.

Il est sortie après « Les Fleurs Pourpre » et « La Vis » chez Cornelius car ces deux recueils permettaient de mieux faire découvrir au plus grand nombre le style unique de Tsuge.

Le Marais comporte 11 histoires dessinées entre 1965 et 1966 et débute par « La rumeur » qui marque les débuts de Tsuge chez Garo. Auparavant, l'auteur publiait dans des librairies de prêts (comme beaucoup d'auteur de Gekiga dans les années 50, les maisons de prêts ont disparues dans les années 60 suite à l'explosion des magasines de prépublications).

Les histoires présentes dans ce volume sont dans l'ensemble les plus accessibles parues à ce jour.

On retrouve le style unique de l'auteur mais en moins dense et implacable que par la suite. Tsuge n'a pas tout de suite rencontré le succès dans Garo avec ces histoires, trop en avance sur leur temps. Il a ensuite été assistant pour Mizuki ce qui lui a permis de progresser énormément visuellement.

On ressent encore bien le style Gekiga des mangas de prêts et l'influence de Tezuka. Toutefois, la narration est déjà bien plus complexe, allant dans les non-dits et dans la science des détails nécessaire à la compréhension du lecteur. On retrouve des fins ouvertes et une mélancolie touchante comme dans l'histoire « le Marais ».

L'ensemble des histoires témoigne d'une audace rare pour l'époque et les expérimentations, nombreuses sont réussies.

L'anthologie en train de paraître chez les éditions Cornelius est passionnante dans ce qu'elle montre de l'évolution d'un style unique qui a révolutionné son médium. Le style de Tsuge évolue sous nos yeux au fil des pages. La postface est très intéressante, comme dans les précédents recueils, elle permet de lire les histoires avec un contexte et une analyse pertinente.

Ce recueil est un grand moment de lecture, chaque histoire est intéressante. Les débuts de l'autobiographie en manga (et en BD). Le Marais est une bande dessinée importante et passionnante à lire pour tous amateur de bande dessinée.

nolhane

De nolhane [4621], le 25 June 2020 à 15h58

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires

Volumes of the serie

Manga - Manhwa - Marais (le)

top

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News