Chronique série manga - Gamaran- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Chronique série manga - Gamaran


Dimanche, 26 June 2016 à 16h00 - Source :Chroniques Manga

Les manga ayant pour héros des samouraïs sont légions, nous avons tous nos références sur le sujet, en seinen on pense bien évidemment à Vagabond ou à l'Habitant de l'infini,en shonen on pense notamment à Kenshin ou encore à Kyo (malgré la qualité un peu plus discutable de ce dernier)...désormais on pensera à Gamaran, un titre explosif, plein de surprises, aux qualités innombrables qui aura su nous séduire sur 22 tomes de qualité !

L'auteur, Yosuke Nakamaru est jusqu'alors inconnu, mais après un tel titre, il ne le restera pas bien longtemps, il va nous entraîner dans une grande aventure qui nous prendra à contre-pied à bien des reprises…


L’ère des samouraïs bat son plein dans le Japon féodal où règne la loi du plus fort, en particulier dans le fief d’Unabara où le seigneur cherche à désigner son successeur parmi ses trente et un fils ! Pour cela il organise un grand tournoi ou chacun de ses fils devra être représenté par une école qui devra démontrer la puissance de ses techniques et ainsi décider du vainqueur et donc du successeur.
Naoyoshi Washizu, le 28e des fils part à la recherche du légendaire Jinsuke Kurogane, le tueur aux mille victimes, grand maître de l’école Ogame ! En lieu et place de Jinsuke il ne trouvera que son fils, Gama, âgé de seulement quatorze ans. Qu’importe, impressionné par sa technique, Naoyoshi demandera au jeune garçon d’être son représentant !
Commence alors un tournoi meurtrier, où de nombreuses écoles se feront face, où Gama sera rejoint par ses compagnons d'armes, avant que n'éclate une guerre opposant les deux plus redoutables écoles de sabre, où se feront face les anciens membres du clan Ogame à la nouvelle génération réclamant vengeance !


Et si donc Gamaran avait quelque chose en plus ? À première vue c’est loin d’être le cas, bien au contraire, on a plutôt l’impression que le titre ne possède rien qui lui serait propre, certainement pas un scénario original pour commencer ! Clairement il ne s’agit là que d’un prétexte pour multiplier les affrontements et les scènes d’action. On a rarement vu un titre dont la raison d’être est un tournoi ! Les shonens où on trouve des tournois ne se comptent plus, mais aucun n’existe que pour cela ! (donc quelque part c’est une certaine originalité en soi).
Et pourtant on accroche immédiatement à cause de l'énergie qui se dégage de ce titre, son énergie, mais également sa violence, plutôt surprenante pour un shonen !
Les choses sont claires dès le début, l’auteur va droit au but, les scènes d’actions se multiplient, on sait ce qu’on vient chercher dans ce titre, on sait pourquoi on le lit et pourquoi on continuera à le lire, pour ce petit plaisir régressif d’action bête et méchante sans fioriture.
D’autant plus que la mise en page rend honneur à cette dernière, en effet l’auteur maîtrise son coup de crayon et arrive à insuffler un dynamisme incroyable aux affrontements très lisibles.
Et si on est séduit dès le départ par le traitement du titre, rapidement l'histoire va évoluer pour nous entraîner dans quelque chose de beaucoup plus important et d'encore plus passionnant !


Le tournoi n'ira donc pas au bout, mais il permettra de planter le décor et d'introduire les personnages principaux, ainsi que de nombreuses écoles, dont certaines reviendront par la suite, ce qui sera également le cas de quelques personnages qui feront leur apparition dans la première partie et à qui l'auteur accordera un peu plus d'importance dans la seconde. Là non plus ce n'est peut être pas extrêmement original à première vue, mais malgré le changement radical qui s'opère en cours de route, tout est fait avec une grande fluidité, et on a le sentiment que l'auteur avait anticipé la tournure des événements bien en amont avant qu'ils ne se produisent.

Pourtant l'auteur ne nous épargne pas certains clichés, tel le héros adolescent surprenant ses aînés et leur tenant tête assez aisément. On aurait préféré un personnage principal un peu plus âgé, mais suite au changement dans la trame, on le verra vieillir, lui et les autres protagonistes, apportant un changement et un surplus de maturité.
A coté de ça, malgré ce héros adolescent, pouvant nous leurrer sur le public visé, le titre se veut assez radical : un coup de sabre est fait pour trancher et non pas pour projeter, érafler ou que sais je encore. Les adversaires s’entre-tuent et notre héros n’est pas en reste à ce niveau. C’est peut-être ici le seul intérêt de faire un héros aussi jeune, cela crée un paradoxe entre cette violence qui l’habite et cette innocence qu’il devrait encore dégager.
En effet, contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, Gama tue ses adversaires, à l’inverse de la grande majorité des héros de shonen, c’est un samouraï et non pas un enfant !
Les titres de samouraïs sont très nombreux, mais rares sont ceux proposant une telle radicalité, et dans la catégorie shonen, c’est même sans doute le seul.
Et autant dire que dans la seconde partie, les choses seront encore plus violentes, les techniques évoluant, l'art de tuer évolue tout autant.


Au niveau des personnages, ils seront assez clichés, mais posséderont malgré tout un côté attachant et intrigant qui nous les fera apprécier. D'autant que l'auteur les fera évoluer intelligemment.
Et bien entendu, pour créer une bonne histoire de sabreurs, il faut des rivalités et des comptes à régler, ce qui ne manquera pas ici ! Jinsuke, le père de Gama a tué un grand nombre de membres de l'école Ogame par le passé et est parti avec certains de ses conseillers créer une nouvelle école, nos héros représentent la nouvelle génération, ceux qui ont vu leurs aînés se faire massacrer et cherchant la vengeance auprès des meurtriers...l'un veut tuer son père, un autre son frère, encore un autre son maître… un passé qui porte le titre de bout en bout et lui apporte une profondeur et une gravité vraiment prenante.

Pour toutes ces raisons, bien qu’en apparence Gamaran ne soit pas original, il possède plein de petits détails qui lui sont propres et qui lui confèrent une vraie personnalité.


Le trait de l'auteur se veut maîtrisé dès le départ, mais il va connaître une grande évolution. Il était jeune au départ et deviendra expérimenté, un peu à l'image de ses héros. Au départ les personnages se ressemblent beaucoup, ils ont à peu près tous les mêmes yeux, mais par la suite ils posséderont tous le petit truc qui fera qu'on les identifie de suite.
A côté de ça, c'est dynamique et intense et la mise en scène apporte véritablement du tonus au titre !

Une excellente série qui ne faiblit pas sur l'ensemble de ses 22 tomes, un titre à découvrir absolument, une nouvelle référence !

L'avis du chroniqueur
Erkael

Dimanche, 26 June 2016
16.25 20


GAMARAN © Yosuke Nakamaru / KODANSHA Ltd.





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Ca titille ma curiosité :)

R4insid

De R4insid [761], le 27 June 2016 à 19h31

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Ça donne vraiment envie de le commencer en tout cas !

SlayerScream

De SlayerScream [388], le 26 June 2016 à 22h36

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Merci bcp pour cette chronique ! J'avais déjà cette série dans ma liste d'achat et ta chronique m'a encore plus donné hâte de me les prendre :)

ichirukia

De ichirukia [399], le 26 June 2016 à 20h04

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News