Chronique série manga - Rainbow- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Chronique série manga - Rainbow


Dimanche, 01 March 2015

Quelque part au-dessus de l'arc-en-ciel

L’adolescence, cette période trouble où chacun tente de faire sa place en nourrissant autant de questions que d’espoirs sur son avenir. Voilà, on a sorti la phrase-cliché, ça s’est fait.

RAINBOW, c’est l’adolescence à problèmes, pas celle de l’acné et des poils qui poussent non, celle qui tente de survivre dans l’univers plus qu’hostile d’un centre carcéral pour jeunes délinquants dans le Japon d’après-guerre. Dans un pays exsangue où la défaite pèse sur les épaules de chacun, difficile pour le pauvre gamin des rues de trouver sa place au sein d’un groupe de désaxés involontaires de son espèce.



Pourtant sept gosses, Sakuragi, Mario, Heitai, Kaybetsu, Suppon, Jô et Baremoto, tous liés par leur sinistre sort, ne vont avoir d’autre choix que celui de fraterniser pour faire face aux gardiens sadiques et autres médecins vicelards chargés de leur « rééducation ». Dans un quotidien qui mêle violences et humiliations, la solidarité va être leur seule chance d’entretenir le mince espoir qu’un jour, ils (s'en) sortiront.

Du déjà-vu ?

Évidemment, difficile (impossible ?) de faire une histoire en milieu carcéral sans enfoncer des portes ouvertes : oui l’entraide est une force, le partage une valeur fondamentale, la fraternité le seul moyen de ne pas devenir fou. Le territoire a été exploré depuis bien longtemps, notamment par la télévision et, bien entendu, le cinéma.
La nouveauté ? L’adolescence mise en exergue au sein d’un milieu, certes, hostile, mais surtout réaliste. Alors oui, le décorum est un peu lourd avec les commentaires larmoyants en intro/épilogue de chaque chapitre, le trait ciselé, signé Masasumi Kakizaki, et l’air sombre de chacun des personnages, mais au bout d’un moment on est quand même forcé d’admettre que le tout fonctionne.



La violence, élément moteur de l’intrigue, fait parfois même oublier le côté très ado du manga avec un auteur qui puise ses références graphiques dans des séries beaucoup plus adultes, quitte à prendre le parti de choquer le lecteur. D’où une dramatisation parfois un peu pesante, mais qui s’avère nécessaire pour continuer la lecture et donner du relief aux aventures somme toute limitées des protagonistes (esquiver les gardiens pour voler de la nourriture, se blesser pour aller à l’infirmerie, simuler une bagarre pour faire diversion...).

Pas facile le contexte

L'histoire un peu pathétique de ces sept mômes peut faire sourire tant elle est prévisible et dégoulinante de bons sentiments, mais, au fil des pages, on comprend que la série ait ses défenseurs. C’est qu’en fait Georges Abe, le scénariste, a conçu la trame de RAINBOW comme une métaphore du Japon de l’après-guerre. Un pays à genoux, marqué par une défaite cuisante et témoin de l’horreur du feu nucléaire. Un pays peuplé de fantômes dans lequel il est presque interdit d’espérer tant le déshonneur est lourd à porter.



On ne reviendra pas ici sur la longue liste des œuvres japonaises marquées par la guerre, mais on notera que la série, au lieu de donner une vision ultra-pessimiste du monde moderne, s’attarde sur la réalité des rapports humains et se permet en creux de rappeler qu’il a bien fallu que des gens rêvent d’un avenir meilleur pour construire le Japon d’aujourd’hui. Non pas que la série soit moralisatrice, mais elle laisse une image bien moins fataliste que celles que l’on avait l’habitude de lire jusque-là.

Au final, à travers un contexte sombre allié à des problématiques intemporelles, RAINBOW met en lumière les difficultés de l’adolescence et de la vie en communauté, et incite à la réflexion.


RAINBOW © 2004 ABE GEORGE, KAKIZAKI MASASUMI / Shogakukan Inc.





Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

enorme

Cobra

De Cobra [2971], le 21 May 2015 à 18h12

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

C'est vrai...une très belle aventure humaine et des personnages très attachants qui se soudent au fil des tomes meme si parfois la violence est un peu trop poussée à son paroxisme surtout vers la fin, mais ça c'est le coté Kakizaki.

Un oeuvre très chère à mes yeux et dans mes 3 meilleures car j'ai commencé avec celle-ci il ya 5 ans (enfin en tant que série à plusieurs tomes).

Bref n'hésitez pas à la découvrir et à la lire jusqu'au bout.

Kehidja

De Kehidja [1605], le 02 March 2015 à 14h50

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Lisez ce manga ,j'ai que 9 tomes sur 22 mais ces super !!!

lelouchsama

De lelouchsama [1244], le 02 March 2015 à 11h41

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

vraimetn superbe

Manga-News

De Manga-News [2697], le 02 March 2015 à 10h40

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Ce manga est un pure chef d'oeuvre *0*

Une sensibilité incroyable.

Cependant âmes sensibles, s'abstenir.

Lilitamago

De Lilitamago [426], le 02 March 2015 à 10h28

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

J'avais acheté les premiers tomes chez Kabuto, donc je n'ai jamais eu la fin de la série, mais je garde un excellent souvenir de ce que j'en avais lu. Larmoyant et excessif, certes oui, mais aussi prenant et percutant.

Blood

De Blood [2094], le 01 March 2015 à 23h28

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

C'est manga que je connais absolument pas mais vraiment la chronique donne envie d'y jeter un coup d'oeil !!

 

au fait, elle a été faite par qui cette chronique ?!

cicipouce

De cicipouce [2996], le 01 March 2015 à 17h23

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Ce manga est juste génial, je le recommende à tout personne cherchant un manga fort et touchant, un pur chef d'oeuvre

En esperant que kazé réedite les tomes en rupture de stock.

akakuuuu

De akakuuuu, le 01 March 2015 à 14h22

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

pas mal j'ai bien aime j'ai vu toute la serie a la tele 

saqura

De saqura [2769], le 01 March 2015 à 14h22

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News