Chronique - Resident Evil Damnation BR- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Chronique - Resident Evil Damnation BR


Vendredi, 28 September 2012 à 10h19

Troisième et dernière chronique de Takato pour cette semaine avec le Blu-Ray Resident Evil Damnation !
 

 
 
L'actualité Resident Evil est dense en ce moment. Entre les débuts du manga Marhawa Desire, Resident Evil 6 et le cinquième volet de la saga cinématographique, le deuxième long métrage en images de synthèse voit le jour. Resident Evil Damnation sort quatre ans après Degeneration et se place chronologiquement quelques années après...

Une fois n'est pas coutume, nous retrouvons l'agent du gouvernement américain Leon Scott Kennedy, cette fois envoyé en Europe de l'est ex-soviétique, qui doit enquêter sur des armes biologiques utilisées dans le cadre de la guerre. Chose douteuse, l'ordre est donné à Leon de repartir dès son arrivée sur place. Mécontent d'avoir fait un tel trajet pour rien, le survivant de Racoon City décide de mener son enquête...

Premier point qui fâche : Damnation fut présenté comme la suite directe à Degeneration alors qu'il n'en est rien. A part Leon, nous ne retrouvons aucun des personnages du volet précédent, de même pour le contexte de ce film qui n'a rien à voir avec le précédent et se déroule des mois après. Resident Evil Damnation pourrait très bien être un jeu vidéo, mais arbore le format d'un film.

L'histoire n'est pas des plus originales pour tout amateur de la saga. Notre agent Kennedy va se trouver nez à nez avec des armes biologiques, preuve que d'étranges évènements se trament derrière la guerre civile entre le gouvernement et les séparatistes. Le début du film souffre d'ailleurs de longueurs car malgré les quelques zombies et bestioles présents, les réalisateurs prennent le temps de planter le cadre du film. Néanmoins, une fois l'histoire lancée, c'est un véritable festival digne de la saga qui défile sous nos yeux : fusillade de contaminés à tout va, complot qui va se révéler petit à petit jusqu'à déboucher sur un final explosif... Damnation regorge de points forts, notamment marqués par la fidélité du film vis à vis de la saga. Ainsi réapparaissent les fameux Lickers des débuts de la franchise, ou encore Las Plagas apparus dans Resident Evil 4. La charmante Ada Wong répond présente, pour tous les adeptes de la relation entre la demoiselle et l'agent Kennedy... Du grand spectacle ! Les nouveaux personnages se révèlent eux bien moins intéressants, que ce soit le nouvel "allié" de Leon ou la chef d'état concernée, dont le plus grand intérêt réside dans la scène de la lutte au corps à corps avec Ada pour un appétissant moment ou la gestuelle féminine est de mise !

Le plus gros point faible du film concerne le rythme. L'introduction, bien qu'essentielle, est longue, la suite est explosive mais occupe un moment trop large, ce qui a pour effet de précipiter la fin, impressionnante, mais qui paraît trop téléphonée. Les scénaristes se sont aussi permis quelques toutes petites fantaisies concernant l'évolution du virus, mais gageons que le reportage bonus sur les différentes contaminations du film vient éclaircir le tout afin de le rendre nettement moins gratuit.
Concernant la conclusion, malgré son côté précipité, le plus surprenant vient de sa nature : Et si Damnation était une introduction à Resident Evil 6 ? Étant donné l'épilogue du film et la sortie imminente du sixième volet vidéo-ludique, c'est ce que nous sommes en droit de penser et ceci rendrait la date de sortie de Damnation moins anodine... Le 2 Octobre nous apportera la réponse !

Techniquement, c'est délicat. A l'heure de sa sortie, l'image de synthèse est très bien rendue. Les paysages sont bluffant de réalisme, si bien qu'on aurait tendance à confondre certains décors avec des plans filmés. Néanmoins, la 3D est quelque chose qui vieillit mal, et peut-être en dirons-nous moins de bien d'ici quelques années... On notera aussi une bande originale bien composée qui dessert parfaitement l'action, avec un nouveau générique de fin interprété par la pétillante Anna Tsuchiya !

Du côté des bonus, outre le reportage sur Las Plagas sus cité, on retrouve avec plaisir un documentaire sur Damnation, ou encore une bande annoncé de Resident Evil 6 qui met l'eau à la bouche de par son côté spectaculaire... Le film dispose aussi d'une version française de très bonne facture qu'on aurait tort de bouder !

Resident Evil, sous ses formats de longs métrages, n'a pas connu de beaux jours avec la saga très moyenne initiée par Paul W.S. Anderson. Mais après un bon Degeneration, Resident Evil Damnation vient relever la barre. En résulte un film fidèle à la saga et lié à celle-ci, qui pourrait bien constituer une amorce importante pour le sixième volet. Les fans de la franchise seront aux anges, tandis que les autres pourraient simplement y voir un film d'action bien réalisé.
 




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

amo resident evil y Damnation esta genial, las peliculas de Milla solo son otras peliculas de accion prefiero las animadas.

albertweskerumbrella

De albertweskerumbrella, le 30 September 2012 à 07h37

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

amo resident evil y Damnation esta genial, las peliculas de Milla solo son otras peliculas de accion prefiero las animadas.

albertweskerumbrella

De albertweskerumbrella, le 30 September 2012 à 07h37

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News