Marry Grave - Actualité manga

Marry Grave

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 18 Febuary 2020

Petit shonen sorti sans faire grand bruit, d'un auteur qu'on connaît très peu, Marry Grave aurait pu passer inaperçu. Et dans le monde impitoyable des shonens il est difficile de se faire une place et presque encore plus difficile de faire dans l'originalité... On a un peu le sentiment d'avoir tout déjà vu, tout déjà lu! Et pourtant Marry Grave et son auteur parviennent à nous surprendre dés le début par un scénario qui pourrait être classique mais qui nous prend à contre pied à de nombreuses reprises!

Aux commandes, autant au scénario qu'aux dessins, on retrouve Hidenori Yamaji qui nous avait déjà proposé Atlantid, une petite série en trois volumes déjà publiée chez Kana.
Le titre se termine en seulement cinq tomes, et c'est bien là le problème puisqu'il avait le potentiel pour être bien plus long, mais l'éditeur Japonais Shogakukan en a décidé autrement...



Le monde des humains a été envahi par les créatures des ténèbres tels que les orcs et gobelins, rares sont les cités humaines à avoir échappé à cette invasion!
Sawyer Riseman parcours ce monde hostile à la recherche d'ingrédients qui lui permettrait de réaliser "la recette de l'homme mort" afin de ramener à la vie sa femme morte depuis des années. Voilà déjà plus de quarante ans que Sawyer sillonne ce monde tant les ingrédients sont difficiles à rassembler...en effet Sawyer est un zombie immortel et à lui même été ramené à la vie par ce sortilège par sa femme...il souhaite donc lui rendre la pareille afin qu'ils parcourent l'éternité ensemble. Mais il n'a à ce jour que rassembler la moitié des ingrédients et sa quête s'annonce encore longue et difficile!

Il ne faudra pas bien longtemps pour que le lecteur identifie le monde dans lequel lui et les personnages vont évoluer sur l'ensemble de l'aventure: un monde de fantasy ravagé par les ténèbres, orcs, gobelins et slimes seront donc présents à tous les instants.
Un univers que beaucoup apprécie mais qui n'a rien de bien original en soi vous en conviendrez...
Très vite nous allons faire la connaissance du héros que nous allons suivre sur les cinq volumes composant la série: Sawyer est affublé de bandages de la tête aux pieds, portant un chapeau et des vêtements abîmés et transportant sans jamais le quitter un cercueil sur son dos! Les références se bousculent alors: Trigun (Sawyer apparaît comme un mélange entre Vash et Wolfwood); Gungrave ou même Albator pour le look!
Et déjà première surprise, si le personnage se montre d'apparence assez charismatique, il se présente comme un bouffon qui se laisse submerger par les événements! Déjà dès le début l'auteur décide d'aller à l'encontre du cliché du personnage sombre et ténébreux...et nous ne sommes pas au bout de nos surprises.



Car la véritable originalité c'est ensuite que nous la trouverons, à travers sa quête et son histoire, ou plutôt leur histoire à lui et à Rosalie, sa défunte épouse! L'auteur va nous présenter un récit aussi surprenant que bouleversant avec des personnages véritablement touchants et attachants! Car la quête qu'entreprend Sawyer, Rosalie l'avait déjà effectuée avant lui, et ce malgré la difficulté et le prix à payer! On apprend que cela fait 40 ans que notre héros a entamé sa quête ce qui va de suite poser la difficulté de la chose et nous renseigner sur sa volonté. Mais cela va également nous interroger sur l'apparence du personnage!
Il ne faudra pas attendre longtemps pour apprendre que Sawyer est un immortel lui même sur le coup du sort qu'il tente de reproduire. Ainsi sa quête n'est pas inédite mais une redite de ce qu'à vécu sa femme des dizaines d'années auparavant. Il marche donc dans les pas de cette dernière et va traverser certains endroits identiques, croiser des créatures magiques que sa femme a elle même rencontré... En resituant tout ceci dans ce contexte cela vient de suite poser une certaine profondeur à la série et la quête du personnage, et à plusieurs reprises il se dégagera une certaine mélancolie de l'ensemble de la série. Malgré la séparation il vont continuer à partager des choses, Sawyer va rencontrer des créatures magiques que sa femme a auparavant rencontré...un lien qui perdure malgré le temps.
La puissance de l'amour qu'on trouve à toutes les sauces dans bien des titres n'a jamais à ma connaissance été abordé de cette manière et cela fonctionne immédiatement sans qu'on ne tombe dans le mièvre.

Au long de sa quête Sawyer va rencontrer divers personnages plus ou moins importants, des alliés comme des ennemis mais certains vont clairement sortir du lot et dégager une grande prestance...on regrette alors d'autant plus que la série ait du être interrompue et que les dits personnages n'aient pas pu être développé comme l'auteur l'avait prévu. Les premiers à venir en tête sont Dante et Zel, des personnages au grand potentiel qui ne demandaient qu'à être davantage exploité.



Rapidement, une fois le décor et les personnages posés, l'auteur nous propose un long flash-back qui va s'étendre sur plusieurs tomes et va revenir sur la jeunesse de Sawyer et Rosalie...un flash-back aussi passionnant que touchant! Et clairement après un tel passage je ne comprends pas que le titre n'est pas fasciné les lecteurs Japonais.

Si le titre se veut comique et léger le plus souvent, à plusieurs reprises le ton se voudra plus sérieux et dramatique apportant un contraste assez étonnant et bienvenue! Et c'est notamment dans ces moments que l'auteur excelle et parvient notamment à nous toucher.

Graphiquement c'est assez joli et le trait s'oriente plus vers le coté léger de la série, on est clairement avec un dessin estampillé shonen, certes classique mais efficace. La mise en scène est parfaitement maîtrisée et amplifie les moments dramatiques et surprenants!

Sur l'ensemble de ses cinq tomes, la série est un véritable sans faute, une petite perle qui va surprendre et toucher les lecteurs les plus difficiles, un titre qui possédait un potentiel incroyable, rendant la conclusion précipitée d'autant plus frustrante, et ce malgré les efforts de l'auteur qui demeure exempt de tout reproche! Il avait un bijou entre les mains et on ne lui a pas laissé l'occasion de le polir correctement!
On tenait là une grande série à n'en pas douter! Mais même si elle s'interrompt trop tôt cela n'enlève rien à la qualité de ses cinq tomes et au plaisir qu'on prend à les lire!


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
17.3/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.00,17.00,17.50,18.00,18.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News