Awaken - Actualité manga

Awaken

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 23 Octobre 2018

Ki-oon nous a habitués à des thrillers horrifiques, des histoires glauques à la fois mature, mais lorgnant sur le jeune public, et l'éditeur nous propose à nouveau ce genre de titre avec un auteur déjà connu dans leur catalogue: Hitori Renda avec Awaken, qu'on connaît pour son adaptation de la première partie de la saga King's Game (la plus intéressante).



On l'attendait plus longue, mais la série ne fera au final que neuf tomes, avec une fin malheureusement précipitée, l'ensemble du titre se veut malgré tout prenant et intrigant; un voyage au sein de l'horreur malsaine, tantôt dérangeante, tantôt fascinante!



Des rumeurs se répandent dans les rues du Japon, des légendes urbaines pour être précis: on raconte qu'un homme girafe aurait massacré des lycéens dans les rues...bien entendu peu de gens y croient réellement et certainement pas Kanata, lycéen pragmatique ayant bien les pieds sur terre. Et pourtant ce dernier possède une étrange capacité qu'il se cache bien de partager, il peut pousser sa vue de sorte à voir excessivement loin, mais ce n'est pas sans effet secondaire.

Grâce à ce fameux pouvoir il aperçoit le cadavre d'une fille serpent dans son lycée, ce que les autorités tentent de cacher!

Un virus s’abattrait sur la région et tous les camarades de Kanata vont devoir subir un dépistage...il ne pourra pas alors cacher ses pouvoirs aux agents du gouvernement qui lui apprennent qu'il est un "éveillé" ("awaken" en anglais), et ils comptent bien se servir de lui pour lutter contre ce mystérieux virus...

Commence alors un étrange et violent combat contre une organisation secrète repoussant les limites de la morale en créant des monstres immondes et meurtriers. Kanata va alors découvrir un monde qui lui était étranger, mais il sera la clé de voûte de cette lutte sans concession!




Le titre nous offre une entrée en matière des plus surprenantes et des plus originales: un lycéen se transforme en homme girafe avant de décapiter ses camarades à coup de dents! Le ton est donné dès les toutes premières pages: le titre sera violent et dérangeant, mais en même temps il se dégage un côté loufoque de cet homme girafe à la fois inquiétant et ridicule!

Apparaît ensuite un héros vengeur qui va rapidement se débarrasser de la menace, portant un costume pas si éloigné des personnages de sentais...et tout cela en seulement quelques pages. Le lecteur est donc heurté, voir bousculé et d'emblée ne sait pas trop où donner de la tête et à quoi s'attendre...

En retrouvant l'auteur de King's Game on s'attendait justement à ce genre de titre ayant le vent en poupe, un suvival lycéen, et on retrouve bien des lycéens ici, mais a priori ils ne sont là que pour accrocher un lectorat un peu plus jeune, c'est en quelque sorte le "côté shonen" de Awaken. Mais d'emblée de jeu on sait qu'on aura affaire à un titre plus recherché et plus complexe. En effet si le départ si situe bel et bien dans le milieu lycéen, rapidement nous laisserons de coté les personnages les plus jeunes, exception faite de Kanata, pour suivre d'autres protagonistes plus matures, y compris un vieux scientifique qui nous apportera toutes les réponses aux questions qu'on peut se poser!



Et si le rôle du docteur Nozakura est bien de nous apporter des réponses, il ne sera pas là uniquement pour ça! Malgré tout on ne peut que féliciter l'auteur pour les explications qu'il nous donne concernant les étranges événements. Bien que totalement improbable, il parviendrait presque à nous convaincre sous couvert d'exceptions scientifiques...et si c'était possible?
Ainsi à plusieurs moments nous aurons droit à des exemples de parasites existants apportant le même type de modifications de l'apparence et du comportement, dans des mesures moindres, mais réelles.



Si dans un premier temps le titre lorgne également sur le virus zombie, qui a lui aussi le vent en poupe, l'auteur tout en jouant avec les codes du genre, s'en éloigne intelligemment et nous propose quelque chose de réellement différent.
Rapidement l'action pure va venir se greffer à l'horreur pour nous donner un titre hybride, à l'image des créatures qui l'habitent, nous donnant droit à des affrontements dans la plus pure tradition shonen à grands coups de pouvoirs surhumains.
On va donc au fil des tomes découvrir les capacités de Kanata, (mais également d'autres personnages), qui se montreront d'autant plus intéressantes qu'elles ne sont pas sans contre partie.



On va donc se laisser guider dans ce titre malsain à plus d'un titre, rempli de personnages dérangés et dérangeants, jusqu'à la fin...très décevante!

En effet, alors que l'auteur parvenait à distiller son intrigue intelligemment, en apportant des réponses régulièrement, mais par petites doses, nous aurons droit à un dernier tome "rushé", où tout se précipite, où toutes les intrigues vont avoir droit à leurs conclusions, mais bien trop rapidement pour être aussi percutantes qu'elles auraient du l'être, on perd l'aspect touchant et dramatique de certaines situations qui auraient du l'être à n'en pas douter...
Quel gâchis de terminer sur un goût si amer après avoir savouré si goulûment un titre prenant et passionnant!



Le dessin de l'auteur est tel qu'on le connaît, certes peu original, mais fin, précis et dynamique et sans doute plus approprié à un style shonen qu'un titre sombre et violent, mais ce n'est pas ici un problème puisqu'il parvient à insuffler réellement de l'énergie à ses personnages.

Un titre rempli de qualités, qui parviendra sans nul doute à vous séduire par son ambiance étrange, ses personnages qui le sont tout autant, mais qui ne manquera pas de vous décevoir dans sa dernière partie...vraiment dommage!


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
15.5/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

15.50,16.00,15.00,14.66,14.16,14.66,15.16,15.00,8.50

Les critiques des volumes de la série

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News