Awaken Vol.9 - Actualité manga

Awaken Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 23 October 2018

Critique 2
L'identité de l'homme se cachant derrière Utainushi est désormais connue, il faut maintenant l'appréhender...mais c'est une course contre la montre qui attend nos héros puisqu'une créature informe absorbant tout ce qui vient à son contact se répand et menace l'humanité tout entière si personne ne parvient à endiguer sa prolifération... 
Nous voilà déjà avec le dernier tome de cette intrigante et passionnante série entre les mains...Déjà? Et oui déjà! Il était difficile d'imaginer la fin de ce titre avec ce neuvième opus tant il restait des choses à raconter, des éléments à mettre en scène, des situations à développer, des relations entre les personnages à approfondir...et pourtant ce tome apporte bel et bien sa conclusion à la série! Est-ce une bonne ou mauvaise chose? A ce stade c'est assurément une très mauvaise chose! 
Suite à un début intrigant et à des développements intéressants et surprenants, l'auteur était parvenu à nous tenir en haleine et à nous séduire avec son univers à la fois malsain et mystérieux. Les personnages avaient fini par tisser des liens, tout comme le lecteur avec eux, nous avions même appris des éléments importants sur le passé de plusieurs d'entre eux, impliquant un lien fort entre plusieurs d'entre eux... Il fallait par conséquent continuer à développer ces liens pour donner plus de poids à leurs actions et sur plus long terme amener une conclusion forte et peut-être même touchante concernant plusieurs sous-intrigues impliquant ces mêmes personnages! Mais tout ce qui se passe dans ce tome semble être violemment précipité, nous avons une attaque commando rushé, des personnages importants qui vont mourir en l'espace de quelques pages sans que la tension dramatique ne se ressente réellement... On perçoit cependant ce que l'auteur tente de partager, on a bel et bien le sentiment qu'il essaye de nous proposer des moments forts, une conclusion symbolique...mais cela va beaucoup trop vite pour que cela fonctionne! 
Et cette impression de précipitation nous l'avons dès les premières pages de cet ultime tome! Alors certes cela apporte automatiquement un réel dynamisme à ce volume de conclusion, mais Hitori Renda semble confondre vitesse et précipitation! Au final on peut sans doute imaginer que ce n'est pas une volonté de l'auteur, qu'il a du se plier aux demandes de l'éditeur, mais, quel qu’en soit la raison, le plaisir est ici totalement gâché, et ce d'autant plus que jusqu'à maintenant nous n'avions pas ressenti de besoin d'accélérer grandement les choses...il y a eu certes des révélations importantes, mais c'était nécessaire pour l'intrigue...il aurait fallu y voir un besoin de rapidement conclure...personnellement j'étais passé à côté...je ne m'étais donc pas préparé à une telle fin!
Si la série s'est avérée prenante dès son premier tome et qu'elle a su nous séduire durant tout son déroulement, la conclusion vient grandement gâcher l'avis global; une fin pas du tout satisfaisante, bien que tous les éléments soient là, c'est la façon dont ils nous sont présentés qui gâche le plaisir final...C'est d’autant plus frustrant que le titre dans son ensemble s'est montré de grande qualité et maîtrisé... 


Critique 1

La vérité autour d'Utainushi a fini par éclaté. L'identité de Levin, l'individu derrière l'organisation, est maintenant connue, et le service d'enquête doit passer à l'action avant qu'il ne soit trop tard. Car l'ennemi a lancé son plan final, caractérisé par une étrange forme de vie absorbant tout sur son passage. L'objectif d'Utainushi est maintenant clair : exterminer l'humanité. Une course contre la montre s'engage pour nos héros...

Si le scénario de la série a fait un bon en avant conséquent avec les volumes précédents, il était difficile d'imaginer une fin dès le neuvième opus. C'est pourtant le cas : le tome 9 d'Awaken est le dernier, conclusion qu'on redoutait par peur qu'elle soit trop précipitée.

Et c'est en grande partie le cas. Hitori Renda parvient à apporter un point final à son œuvre et développe pas mal d'éléments scénaristiques au cours de ce dernier volet, mais de manière trop superficielle. Le mangaka nous propose un volume extrêmement rythmé, et assez dense. Les péripéties ne manquent pas, de même des face à face décisifs qui vont sceller le sort des personnages, mais condenser le tout en si peu de chapitre force l'auteur à trop aller à l'essentiel et à vite boucler chacune des intrigues restantes de la série. Que ce soit le rivalité entre Shiki et Asu, celle entre le Dr Nozakura et Satoru ou encore les retrouvailles attendues entre l'énigmatique Levin et Ayagiri, le tout est beaucoup trop survolé pour que le lecteur soit touché par ces rencontres clefs.

Pourtant, le potentiel de cette fin d'intrigue était conséquent. En huit tomes, Hitori Renda était parvenu à planter des histoires humaines particulièrement intéressantes, et toutes auraient mérité beaucoup plus de temps pour être décortiquées sur le final. On sent réellement que l'auteur avait de la suite dans les idées, des choses à racontes, des adieux émouvants à mettre en scène, des rebondissements haletants à développer et des messages à véhiculer. On ne peut donc pas croire que la forme de ces derniers chapitres soient de sa volonté, tout portant à croire qu'il a dû achever Awaken le plus rapidement possible. C'est terriblement frustrant puisque, au final le mangaka semble avoir apporté la fin voulue, mais l'a développée de manière expéditive.

Reste qu'une telle cadence apporte énormément de rythme au tome. Les événements sont si dense et les rebondissements si nombreux en peu de temps qu'il est difficile de s'ennuyer à la lecture. Au contraire, celle-ci est captivante, malgré cet arrière-goût très prononcé d'enchaînement expéditif des événements.

Le dernier de nos regrets viendra des dernières pages qui semblent confirmer cette précipitation non voulue par l'auteur. L'épilogue d'Awaken est court, très court, et nous permet à peine d'apprécier le sort des personnages encore en vie. L'auteur n'a pas le temps de dire convenablement au-revoir aux personnages, rendant les adieux particulièrement quelconques.

Bilan plus que mitigé pour ce dernier tome d'Awaken, donc. L'auteur parvient à vite présenter ses dernières idées, mais de manière trop hâtive pour qu'on apprécie pleinement le spectacle et les derniers développements. Une déception que cette conclusion, ce qui n'enlèvera pas les qualités que la série a pu présenter sur sa totalité. On espère alors revoir Hitori Renda sur un autre projet, l'auteur ayant montré sa capacité de narrer de bonnes histoires et créer de bonnes alchimies entre personnages dans sa première série originale.

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Erkael

8 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

9 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News