Thermae Romae Vol.6 - Actualité manga

Thermae Romae Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 06 November 2013

Alors qu'il venait tout juste de lui déclarer son amour, Lucius s'est tout bonnement évaporé sous les yeux de Satsuki, ébahie. Mais elle ne peut pas l'oublier, toutes ses pensées vont vers lui, et vers la cité antique romaine de Baïes, où elle aimerait partir faire des fouilles, persuadée qu'elle trouvera la solution de l'énigme là-bas. Et alors qu'il lui manque des fonds, son papi Tetsuzô va entrer dans la danse... Au bout du compte, Satsuki et Lucius se retrouveront-ils ?

Entamée depuis deux volumes, la dernière ligne droite de Thermae Romae s'achève dans un dernier tome qui laisse tout d'abord la part belle à Tetsuzô, le grand-père de Satsuki, qui va faire parler ses relations, avant de connaître lui-même une aventure hors du commun, qui nous régale de par le calme à toute épreuve que conserve le charismatique vieil homme. Comme il le dit lui-même, il n'y comprend rien, mais qui vivra verra !
Puis après ça, c'est au tour de la belle jeune femme de passer à l'action, pour un final tout ce qu'il y a de plus classique, que ce soit dans les petits rebondissements (la légère menace des marchands d'esclave...) ou, pire, dans la grande facilité de tous les événements destinés à nous amener jusqu'à la toute fin. Rien ne surprendra le lecteur. Et, en allant plus loin, celui-ci pourrait même rester un peu circonspect face à certains éléments simplistes. Là-dessus, difficile d'en dire plus sans révéler trop de choses, aussi je vous conseille de sauter le paragraphe qui suit si vous n'avez pas lu ce dernier tome.

SPOIL

Hormis pour rallonger un peu la sauce, pour déterrer quelques jolis artefacts et pour offrir un léger parfum d'aventure, on peut se demander à quoi servent les fouilles à Baïes, puisque si l'on se fie à l'aventure vécue par Tetsuzô, il était tout à fait possible d'utiliser son bain au Japon pour partir dans la Rome Antique. D'ailleurs, en voyant que son papi venait de faire cette expérience, pourquoi Satsuki ne l'a-t-elle pas elle-même tentée ? Par défaut, on mettra ça sur la soif d'archéologie de la jeune femme... Egalement, du côté des éléments trop vite passés en revue, il y a les adieux entre Satsuki et Tetsuzô, finalement quasiment inexistants, ce qui est bien dommage quand on voit l'importance qu'avait pris le papi dans la première partie du tome.

FIN DU SPOIL

Enfin, il y a aussi la frustration de ne pas pouvoir dire au revoir à la majeure partie des personnages secondaires. Mais sur ce point, il devrait y avoir prochainement une solution miracle : le spin-off de Thermae Romae, que Mari Yamazaki devrait débuter prochainement, qui devrait revenir sur Tetsuzô, la jument Hanako, Marc-Aurèle et les autres, et que les éditions Casterman nous présentent déjà en grandes pompes en fin de tome. Gageons que nous n'avons pas encore fini d'entendre parler de Thermae Romae chez l'éditeur.

Il y a donc, dans ce dernier tome, des grosses facilités, un manque de surprise, et quelques autres petits défauts. Mais cela suffit-il à décevoir ? Heureusement non ! Car si une chose est sûre, c'est que Mari Yamazaki a malgré tout eu à coeur de nous offrir une belle fin. Celle-ci est certes prévisible, mais il s'agit sans doute de celle que la plupart d'entre nous souhaitait voir, et elle a le mérite de boucler réellement une boucle, de ne pas nous laisser frustrés, d'autant qu'au-delà de la relation entre Satsuki et Lucius, Mari Yamazaki n'oublie pas d'offrir une conclusion certes rapide mais acceptable au règne de l'Empereur Hadrien.

En somme, la fin de Thermae Romae, bien que pas surprenante et un peu trop facile, boucle les choses de manière honnête et globalement satisfaisante. C'est ce que cette très bonne série méritait, en attendant de découvrir le spin-off !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News