Critique - Dragon Ball GT Coffret 2- Actus manga
actualité manga - news illustration

Dvd Critique - Dragon Ball GT Coffret 2


Mardi, 16 April 2013

Voici la chronique de Takato sur le second coffret de Dragon Ball GT, qui regroupe les épisodes 17 à 32.
   
En retournant sur la planète natale de Gigi, nos trois héros sont tombés dans un guet-apens tendu par ce dernier. En réalité, Gigi appartient à l’armée de robots du Docteur Myû créée sur la planète M-2, et projetait de lui livrer les Dragon Ball. Goku et Trunks sont retenus prisonniers par les armées du Général Lild, et c’est à Pan de sauver ses amis de cette situation délicate…


Avec ce second coffret de Dragon Ball GT, nous entamons la saga principale de la série, la plus longue, orientée sur les desseins du Docteur Myû. Cette saga commençait à se dessiner lors de la bataille contre Lude, le robot-mutant, et ces 16 nouveaux épisodes permettent d’en apprécier tout le potentiel. Les débuts de la série étaient difficiles tant la rupture avec Dragon Ball (et Z) était total et souffrait de grandes incohérences à l’égard de la série. Ici, certains défauts se voient gommés, et nous le devons au véritable lancement de cet arc qui se révèle finalement riche en surprises.
   

     
  
Ce coffret est lui-même scindé en deux parties : La bataille sur M-2 et la bataille sur Terre, le premier des combats servant à lancer les véritables enjeux de cette partie de l’histoire. Alors que les premiers épisodes nous ont habitués à des histoires peu convaincantes avec des combats bâclés à la mise en scène désastreuse, la qualité monte nettement durant les 8 premiers épisodes. Enfin, des adversaires convainquant pointent le bout de leur nez, on pense notamment au général Lild qui dégage un semblant de charisme et se confirme être un adversaire redoutable pour le jeune Goku. Bien qu’il manque le dynamise des batailles que l’on a connu contre Freezer, Cell et Boo, on a l’impression de retrouver le Dragon Ball qu’on a tant aimé. Mais tout n’est pas exempt de défauts et on pourrait reprocher à l’intrigue de se focaliser principalement sur Goku, donnant l’impression que Trunks est voué à n’être qu’une guimauve dans la série et Pan une adolescente au caractère difficilement supportable.
Scénaristiquement, on doit reconnaître le très fort potentiel de cet arc. Le retournement de situation opéré en fin de première partie du coffret est inattendu et justifie la trahison soudaine de Gigi, en plus de dévoiler l’ingrédient qui rendra la sauce Dragon Ball GT bien plus savoureuse. Le véritable ennemi de cet arc se dévoile et, à la surprise générale, son histoire est étroitement liée au peuple Saiyan, ce qui donne une consistance indéniable à l’intrigue ! Dès lors, l’intrigue s’accélère, les Dragon Ball sont facilement récupérées, et l’action va se centrer une nouvelle fois sur la Terre… Ce changement appréciable permet d’apporter un second souffle à l’arc en permettant la mise en avant des autres guerriers comme Vegeta, Gohan, et même Oob ! Comme si les réalisateurs avaient compris les véritables attentes des fans, ils tentent ici de se rattraper. La suite de l’histoire change alors de ce qu’on a vu dans les précédentes parties de la saga et apportent une ambiance nouvelle dans Dragon Ball. On aime ou non, mais ces idées ont le mérite d’être plus travaillées et en cohérence avec la saga que les 16 premiers épisodes du premier coffret.
   

 
  
  
Toutefois, si on prend enfin un petit plaisir à suivre la série, des défauts subsistent. Définitivement, les combats manquent de dynamisme, on ne retrouve pas ces joutes si particulières qui faisaient la force de la partie « Z » de la saga. Aussi, les idées développées relèvent souvent du melting pot des éléments autrefois vus ci et là dans la saga. Le Docteur Myû et son destin rappellent bien le Docteur Gero, son armée à la recherche des Dragon Ball est un remake de l’armée du Ruban Rouge à la sauce mécha, et le pouvoir de Baby faisant des alliés des ennemis n’est pas inconnu, on se souvient tous du changement de camp d’un Vegeta sous l’emprise de Babidi. Et quelques idées nouvelles passent vraiment très mal, notamment ce long passage où Goku, entre la vie et la mort, participe à une série de jeux aux côtés de personnages grotesques… On salue la volonté d’apporter un peu d’humour à cet arc très sérieux mais malheureusement, le passage est long, trop long, casse le rythme de la série et n’apporte rien.

  

 
 
Encore une fois, on regrette que Dragon Ball GT n’ait pas eu droit au même traitement de faveur que ses deux grandes sœurs et ne bénéficie d’aucune Vostfr. Le doublage français reste indigeste tant on a l’impression une nouvelle fois de retrouver 3 même comédiens qui se partagent une quinzaine de rôles. Et nous pouvons dire adieu à Eric Legrand qui n’est plus la voix de Vegeta, autant dire que le charisme du personnage en prend un coup…

En définitive, ces nouveaux épisodes ont leurs défauts, c’est indéniable. Cependant, l’arc du bébé mutant est riche en surprises et la volonté de mélanger les influences « Dragon Ball » et « Dragon Ball Z » se fait ressentir. Le mélange ne pourra pas toucher tous les fans de l’œuvre de Toriyama mais néanmoins, le gain en intérêt de l’histoire est indéniable, et la suite possèdera sûrement son lot de surprise, surprise quand on a eu connaissance d’un certain Super Saiyan 4...

  




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS

Une critique de Dragon Ball GT vraiment objective qui reconnait ses défauts comme ses qualités... Halléluia ! T_T

 

La première critique était plus à charge, mais juger un anime uniquement sur sa première partie, c'est difficile (en fait, c'est impossible et forcement à coté de la plaque, mais il faut bien commencer quelque part)

Mais là ça fait vraiment plaisir de voir un critique faire son boulot et faire la part des choses entre ce qui est très intéressant dans cet anime, et ce qui a été loupé, plutôt que de tout renier en bloc parce qu'on a osé toucher au sacro-saint "Dragonne Baulle Zéde"

Mr Zone

De Mr Zone, le 16 April 2013 à 17h39

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Bonne chronique, GT est bien dessous de Z mais ça me donne quand même envie de (re)regarder l'animé !

shinob

De shinob [71], le 16 April 2013 à 11h14

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

"nous pouvons dire adieu à Eric Legrand qui n’est plus la voix de Vegeta"

WTF !!!!!!! Ah bah dis comme ça (sachant que Végéta est mon best préfère) j'ai pas la motivation de regarder le coffret sur mon étagère !

En tout cas belle chronique ;)

CactusVira

De CactusVira, le 16 April 2013 à 10h51

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News