Yellow - Actualité manga

Yellow

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 29 July 2014

Première véritable série yaoi de Asuka, Yellow comporte quatre tomes et le lecteur est en droit d’attendre beaucoup de ce premier essai après l’avalanche des one shot de leur collection Boy’s Love. Pour bien commencer, l’histoire est assez simple : Taki et Goh partagent leur métier et leur appartement : ils doivent précéder la police et agir à couvert pour démasquer toutes sortes de réseaux illégaux. Et au sujet de la cohabitation … Aucun risque puisque, si Goh est résolument homosexuel -heureusement soit disant pas attiré par son partenaire-, Taki n’aime que les femmes. Goh joue avec son compagnon, si bien que celui-ci ne le prend pas réellement au sérieux et se contente de repousser continuellement ses avances parfois un peu trop risquées (n’oublions pas que Taki peut être dangereux). On se doute néanmoins rapidement que la partie policière du manga ne sera pas le principal intérêt et que, comme dans Fake, les intrigues ne seront pas très poussées et ne serviront qu’à faire se rapprocher nos deux compères (après tout, en situation de stress et avec l’adrénaline en plus d’un sauvetage ou deux, Goh arrivera peut être à ses fins …). La situation des deux jeunes gens ouvre la porte à l’humour mais aussi à l’attente, à la résistance d’un des deux partis puis, enfin, au moment fatidique où les deux franchiront la ligne jaune. C’est de là d’où vient le titre, qui donne parfaitement le ton à l’histoire.

On apprécie particulièrement le fait que la retenue de Taki le place souvent au même niveau que Goh dans leur relation, sans que la séparation dominant / dominé soit clarifiée dès le début (enfin dans les moments intimes on se doute un peu de qui fera quoi, mais d’un point de vue caractériel Taki se défend mieux que la moyenne des uke habituels). Tome après tome, on suivra donc des enquêtes de plus en plus farfelues et tirées par les cheveux, mais on en apprendra également d’avantage sur les personnages, ce qui nous change des one shot classiques et, en plus, rend le tout bien sympathique en limitant les dégâts du scénario policier qui bat de l’aile. Une fois oublié le contexte et l’entourage des deux compagnons, on peut savourer leur caractère et la relation un peu à demi teinte qu’ils entretiennent. Après tout, dans le premier tome -qui est de loin le meilleur par sa fraîcheur et sa nouveauté-, Taki avoue aimer Goh mais ne pas souhaiter pousser trop ce sentiment pour ne pas basculer … Tout est une question de dosage, alors, et d’apprivoisement. Enfin, si l’on peut trouver satisfaisante l’idée d’offrir un passé un peu sombre à nos deux héros, l’histoire de Taki ne tient pas suffisamment debout, mais le pire reste la résolution de toute cette aventure : le dernier volume déçoit à ce niveau là, tant le tout est théâtral, grandiloquent et prévisible par rapport au premier tome, qui avait réussi à séduire malgré un speech assez simple.

Makoto Tanemo ne manque pas de talent, toutefois ses dessins ne sont pas toujours parfaits. Les traits des personnages sont bien évidemment trop pointus et acérés, mais les proportions sont respectées, le trait est agréable et on s’attache rapidement à Goh et Taki, qui ont un visuel attractif et charismatique. Mais évidemment, la grande remarque sur les arrières plans totalement vides ou remplis de textures moyennement satisfaisantes revient ici aussi, cassant un peu l’engouement pour le style de la mangaka qui reste dans la facilité. De plus, la mise en page n’est pas toujours assez claire ou assez dynamique … Mais dans l’ensemble on à faire à un niveau correct. Le problème avec les yaois et leurs graphismes féminisés (travestis, même …), c’est que l’auteur a tendance à tomber très facilement dans un monde entièrement homosexuel, comme c’est le cas ici. Taki semble être un alien sorti de nulle part tant les enquêtes, la vie quotidienne bref la norme et la vie de nos deux jeunes gens sont tournées sur cet aspect là de l’amour. On aurait préféré un peu plus de sérieux et de réalisme au niveau du scénario, cela afin de faire de Yellow une bonne lecture et plus seulement un manga sympathique, sans plus. Le mélange intrigue, action, romance et mystère ne fonctionne pas aussi bien que prévu une fois le premier tome passé.


NiDNIM



Note de la rédaction
Note des lecteurs
18.75/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

16.00,14.00,14.00,13.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News